En Russie, les jeunes préfèrent le volontariat, les vieux sont disposés à voter

Au détour d'une enquête sur les modalités de l'engagement citoyen, quelques chiffres sur la disponibilité pour le volontariat en Russie.

Le Centre Levada, du nom du sociologue Iouri Levada (1930-2006) est un organisme d’étude russe, à but non lucratif et à caractère non gouvernemental qui procède régulièrement à des études sociologiques auprès de la population russe. L’équipe de recherche du centre a été la première à mener des sondages d’opinion réguliers à travers le pays, à partir de 1988.

Il a publié le 12 novembre 2019 les résultats d’une enquête sur l'exercice l'engagement citoyen, lire ici, en russe. Questionnés sur les actions qu'ils seraient disposés à entreprendre pour un changement politique et social (la question n'est pas neutre), 67 % des personnes interrogées placent en 1ère position le vote lors des élections pour un parti ou des candidats proposant un programme de réforme proche de leurs idées. Même s'il est en recul par rapport à 2018 (71 %), ce taux est relativement élevé, et infirme l'idée assez répandue d'une anémie politique de la population russe. Il est en tout cas supérieur aux taux de participation (de l'ordre de 20 % aux dernières élections régionales), ce qui laisse supposer que certains ne trouvent pas chaussure programmatique à leur pied. 

Suivent les autres formes d'engagement politique, également à un niveau assez élevé et en recul. Celui-ci est sensible pour les lettres ouvertes et les pétitions, qui sont une des formes privilégiées d'expression de la société civile en Russie, et qui passe de 53 % à 43 % d'une année sur l'autre. 

L'engagement comme volontaire est en revanche en augmentation, et c'est ce qui justifie la mention de ce sondage dans La Russie du social. 26 % des répondants (24 % l'année dernière) sont prêts à retenir ce mode d'action. C'est un niveau significatif. Il inclue le bénévolat dans les associations et organisations solidaires.

Dans la liste des actions possibles suivantes, dites celle que vous êtes prêt à entreprendre pour obtenir des changements positifs (réponses positives, en %) © Daniel Mathieu / données Levada Dans la liste des actions possibles suivantes, dites celle que vous êtes prêt à entreprendre pour obtenir des changements positifs (réponses positives, en %) © Daniel Mathieu / données Levada

L'analyse des réponses par âge montre que cette propension pour le volontariat est plutôt le fait des jeunes (48 % de réponses positives pour la classe d'âge 18-24 ans). Il n'y en revanche pas de corrélation avec le niveau de formation, ni avec la résidence, urbaine ou rurale. La disponibilité pour le volontariat croît en fonction du niveau de revenu, mais peu (de 24 % à 28 %). Quelque chose de russe et de jeune, donc, où les catégorisations sociales semblent avoir peu de place. 

Dans la liste des actions possibles suivantes, dites celle que vous êtes prêt à entreprendre pour obtenir des changements positifs (réponses positives,2019, en %) © Daniel Mathieu / données Levada Dans la liste des actions possibles suivantes, dites celle que vous êtes prêt à entreprendre pour obtenir des changements positifs (réponses positives,2019, en %) © Daniel Mathieu / données Levada

 https://www.levada.ru/2019/11/12/21751/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.