Russie : les autotests pour le VIH retirés des pharmacies

C’est une position prise par Roszdravnadzor, l’agence fédérale russe de surveillance des soins de santé. Sans fondement sanitaire, elle fait reculer le dépistage et la prévention de l’infection par le VIH en Russie.

Au mois de février, j’ai consacré plusieurs billets, dont voici le premier, au reportage sur le sida en Russie mis en ligne par le blogueur Iouri Doud. Visionné 18  552 349 fois à la date du 11 septembre 2020, il a certainement contribué plus que toute campagne à la promotion du dépistage et de la prévention de l’infection par le VIH en Russie.  

Le VIH en Russie, une épidémie dont on ne parle pas © вДудь

Un des moments les plus convaincants du film est celui où Iouri Doud montre comment utiliser un test de dépistage rapide à orientation diagnostique (TROD) ou autotest VIH. Le test qu’il utilise, OraQuick, distribué en Russie par la firme Unident (Юнидент) n’est maintenant plus en vente dans les pharmacies, sur injonction de Roszdravnadzor, l’agence fédérale de surveillance des soins de santé.

Roszdravnadzor soutient que la notice du produit incite l’acheteur à l’utiliser comme un autotest — ce qu’il est —, alors que la documentation remise lors de son enregistrement en 2011 prévoyait, « afin de garantir la sécurité du personnel lors de l'analyse, l’observation des précautions à prendre lors de la manipulation de substances potentiellement infectieuses, dont le port d’une combinaison, d’un masque et de gants en caoutchouc », et l'utilisation du test « à des fins professionnelles ». L’agence en déduit qu'il ne peut être réalisé que dans un établissement médical. À ce stade, le seul argument évoqué pour fonder cette position est celui la conformité de l’utilisation à la documentation fournie, sans référence à une autre disposition réglementaire que celle portant sur cette nécessaire conformité. 

Le rappel de Roszdravnadzor n’a pas été fait qu’au distributeur. L’association « Projet humanitaire » qui distribue gratuitement des autotests à Novossibirsk, et qui apparait également dans le film de Iouri Doud, a été également avertie. 

Fruit de la malveillance ou d’un délire bureaucratique, cette position est en tout cas absurde. L’utilisation des TROD est recommandé par l’Organisation mondiale de la santé, qui considèrent qu’ils facilitent le diagnostic et l’orientation vers un traitement. Elle est indispensable pour pouvoir dépister facilement et rapidement dans les groupes à risques, mais également dans le reste de la population. 

Spid.tsentr (8 septembre 2020) - Interfax (10 septembre 2020) - ASI (10 septembre 2020) - Meduza (11 septembre 2020) - Spid.tsentr (11 septembre 2020)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.