Daniel Salvatore Schiffer
Philosophe, Ecrivain, Professeur de Philosophie de l'Art
Abonné·e de Mediapart

331 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 nov. 2018

Daniel Salvatore Schiffer
Philosophe, Ecrivain, Professeur de Philosophie de l'Art
Abonné·e de Mediapart

Lettre ouverte aux Président et Premier-Ministre du Pakistan: liberté pour Asia Bibi

Mes amis intellectuels et moi adressons cette «lettre ouverte aux Président et Premier-Ministre de la République Islamique du Pakistan» afin qu'ils respectent le verdict - l'acquittement - que la Cour suprême de leur pays vient d'émettre en faveur de la chrétienne Asia Bibi, et qu'ils la libèrent donc instamment. Au nom de la dignité humaine, des droits de l'homme et de la femme !

Daniel Salvatore Schiffer
Philosophe, Ecrivain, Professeur de Philosophie de l'Art
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LETTRE OUVERTE AUX PRESIDENT ET PREMIER-MINISTRE DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DU PAKISTAN

LIBERTE POUR ASIA BIBI !

Monsieur le Président de la République Islamique du Pakistan, Arif Alvi,

Monsieur le Premier-Ministre de la République Islamique du Pakistan, Imran Khan,

Ce 30 octobre 2018, la Cour suprême, à Islamabad, du pays que vous dirigez, la République islamique du Pakistan, émettait un verdict, aussi juste que courageux, acquittant de tous ses chefs d’accusation Madame Asia Bibi, une femme, d’obédience chrétienne, condamnée à mort (par pendaison), il y a huit ans, pour un présumé blasphème.

Son hypothétique tort  aux yeux des religieux les plus extrémistes du lieu où elle habitait alors, la région du Panjab, à grande majorité musulmane ? Avoir osé boire, en cette fatidique date du 14 juin 2009, à une fontaine publique, où elle était théoriquement interdite, par ce que les mêmes intégristes de votre pays appellent abusivement la « loi islamiste » (la charia), au motif de sa prétendue « impureté » en tant que chrétienne précisément ! Ainsi, en attendant que cette abominable et rétrograde sentence, digne d’un autre âge que celui de nos démocraties modernes, et de la civilisation en général, ne soit appliquée, a-t-elle déjà passé huit ans de sa vie – huit longues et douloureuses années – en une obscure prison de Rawalpindi, où, de surcroît, elle était cruellement mise au supplice psychologique de l’isolement.

C’est de cette prison, précisément, que Madame Asia Bibi devait être libérée ces jours-ci, après que la Cour suprême de la République Islamique du Pakistan ait donc prononcé, le 30 octobre dernier, son acquittement. Or, aujourd’hui, Madame Asia Bibi n’a toujours pas retrouvé cette liberté qui lui était pourtant juridiquement due, en plus de lui avoir été humainement promise. Pis : il semble que, face à la violence des protestations, dans les principales villes de votre pays, qui ont suivi ce noble verdict, votre Gouvernement ait finalement décidé, après avoir trouvé un supposé « accord » avec ces mêmes fondamentalistes islamistes qui l’avaient outrancièrement condamnée dès le départ, de postposer, sinon d’annuler, sa libération !

Vous comprendrez donc aisément, Monsieur le Président Arif Alvi et Monsieur le Premier-Ministre Imran Khan, notre profonde indignation morale, en plus de notre légitime incompréhension intellectuelle, face à ce qui apparaît ainsi là, de votre part, comme une malheureuse capitulation. Davantage : une négation, sinon un outrage, au Droit lui-même ! D’autant que, comble de notre étonnement (c’est un euphémisme) devant pareille contradiction, vous êtes vous-mêmes, tous deux, les illustres fondateurs, dans votre pays, du « Mouvement du Pakistan pour la Justice », ce même parti qui vous a portés au pouvoir.

Ainsi donc, chers Messieurs, au nom de ces mêmes valeurs de justice et d’éthique que vous prétendez vous-mêmes défendre, vous demandons-nous instamment de respecter cet ultime verdict émis par la Cour suprême de votre propre pays, la République islamique du Pakistan, en remettant effectivement en liberté, toutes affaires cessantes, Madame Asia Bibi.

C’est aussi là, en plus de son humanisme, un enjeu de civilisation, au sein duquel, conformément à ce que nous enseignèrent les esprits les plus cultivés et charitables du Siècle des Lumières, nous nous honorons de prôner, quant à nous, la tolérance religieuse, la pluralité des idées et, osons-nous dire également en cette circonstance, l’égalité entre les sexes.

Cet appel à la libération de Madame Asia Bibi, du reste, nous l’avions déjà adressé, quelques-uns de mes amis intellectuels et moi, il y a quatre ans, pratiquement jour pour jour, le 25 novembre 2014 pour l’exactitude, en une « lettre ouverte », également, au précédent Président du Pakistan, Monsieur Mammoun Hussain, ainsi qu’en témoigne cet article, parmi d’autres, paru dans la presse internationale (https://blogs.mediapart.fr/daniel-salvatore-schiffer/blog/251114/douze-intellectuels-pour-asia-bibi-appel-au-president-du-pakistan) Mais, alors, en vain ! Aussi espérons-nous, très sincèrement, être mieux entendus, aujourd’hui, par vous-mêmes.

De grâce, la liberté pour Asia Bibi !

     DANIEL SALVATORE SCHIFFER

CO-SIGNATAIRES :

Daniel Salvatore Schiffer : philosophe, écrivain, professeur à l’Ecole Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège, professeur invité au « Collège Belgique » sous le parrainage du Collège de France.

Elisabeth Badinter : philosophe.

Robert Badinter : avocat, ancien Ministre français de la Justice (Garde des Sceaux, artisan de l’abolition de la peine de mort en France) sous la présidence de François Mitterrand.

Stéphane Barsacq : écrivain, éditeur.

Rachid Benzine : islamologue.

Véronique Bergen : philosophe, écrivain.

Bouzouk: artiste plasticien.

Hélène Bravin : essayiste, spécialiste du monde arabo-musulman.

Jean-Marie Brohm : professeur émérite de sociologie à l’Université de Montpellier III.

André Comte-Sponville : philosophe.

Jacques De Decker : écrivain, dramaturge, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique.

François Dessy: avocat, juriste.

Nadine Dewit : artiste-peintre.

Lou Ferreira : philosophe, dramaturge, présidente du Cercle Esthétique et Philosophique Wildien.

Luc Ferry : philosophe, ancien Ministre français de l’Éducation Nationale.

Bernard Fixot: éditeur.

Caroline Fourest : essayiste, réalisatrice.

Elsa Godart : philosophe, psychanalyste.

Michèle Goslar : écrivain, responsable du Centre International de Documentation Marguerite Yourcenar (CIDMY).

Marek Halter : écrivain.

Jean Jauniaux : écrivain, président de PEN club Belgique.

Claude Javeau : professeur émérite de sociologie à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).

Jack Lang: Président de l'Institut du Monde Arabe (Paris), ancien Ministre français de la Culture sous la présidence de François Mitterrand.

Victor Loupan : écrivain, éditeur.

Gabriel Matzneff : écrivain.

Daniel Mesguich : comédien, metteur en scène, écrivain.

Edgar Morin: sociologue, philosophe.

Maryam Namazie : porte-parole de « One Law For ALL » (Comité International contre la Peine de Mort et la Lapidation, dont le siège est à Londres) ainsi que du Conseil des ex-Musulmans de Grande-Bretagne et de Fitnah, Mouvement de Libération des Femmes en Iran.

Fabien Ollier : directeur de la revue et des éditions « Quel Sport ? ».

Corine Pelluchon : philosophe, professeur à l’Université de Paris-Est-Marne-La-Vallée.

Gilles Perrault : écrivain, membre du comité d'honneur de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité.

Michelle Perrot : historienne, professeure émérite des Universités.

Robert Redeker : philosophe.

Elisabeth Roudinesco : psychanalyste, historienne, professeur à l’Université-Denis Diderot-Paris VII.

Lluis Sala-Molins : professeur émérite de philosophie politique aux Universités de Paris I et Toulouse II.

Isa Sator : artiste-peintre.

Jean Soler : historien des religions.

Guy Sorman : essayiste, professeur d'économie.

Annie Sugier : présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, association fondée par Simone de Beauvoir.

Pierre-André Taguieff : philosophe, historien des idées, directeur de recherches au CNRS.

Valérie Trierweiler : écrivain, journaliste.

Michèle Vianès : présidente de « Regards de Femmes ».

Michel Wieviorka : sociologue, président de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme.

Jean-Claude Zylberstein : avocat, éditeur.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Grève à la SNCF : la mobilisation des contrôleurs bouscule les syndicats
Après un premier week-end de grève remarqué, les contrôleurs SNCF menacent de remettre le couvert pour les fêtes de fin d’année si la direction n’accède pas à leurs demandes. Parti d’un collectif « apolitique », ce mouvement déborde les organisations syndicales.
par Khedidja Zerouali
Journal — Politique
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal — Discriminations
Dans les hôpitaux de Strasbourg, l’aumônerie musulmane a la portion congrue
Les différentes aumôneries des Hôpitaux universitaires de la capitale alsacienne disposent de moyens humains et matériels très disparates, qui laissent le sentiment d’une inégalité de traitement. Côté musulman, l’unique salariée a été privée de son bureau individuel.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat