Adeline Dubost
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Allons Contre

Suivi par 29 abonnés

Billet de blog 4 juin 2018

Petite typologie des anti-féministes que l'on croise aux détours de nos aventures

Ils semblent parfois nous attendre en embuscades à l’orée des réseaux sociaux. A peine un article partagé, un commentaire posté, voire un émoticône simplement laissé en passant, et haro ! les voilà qui surgissent, phrases toutes faites brandies en guise d’étendard, chevaliers des temps modernes prêts à en découdre avec les féministo–bobo-islamo-gaucho-hysterico-extrémistes.

Adeline Dubost
Elève avocate féministe et défenseuse des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tandis qu'ils se proclament "rebelles à contre-courant du politiquement correct", "philosophe anticonformiste" ou "simple quidam doté d'esprit critique qui ne fait que soulever quelques questions que personne ne semble jamais se poser", force est de constater que leurs interventions se distinguent rarement par leur originalité. Si bien que nous vous proposons aujourd'hui une petite classification de ces chers penseurs uniques.

1/ Les ouin-ouin-onpeupuriendire

Ils ne peuvent plus rien dire (et on le sait parce qu’ils n’arrêtent pas de nous le dire). C’est une sale époque pour les ouin-ouin. La censure féminazo-bien-pensante va trop loin. Rendez-vous compte: il est maintenant conseillé de *réfléchir*,  voire de *prendre les autres en considération* avant de l’ouvrir !!! Et s’ils osent balancer une blague hautement originale (comme celle sur les gonzesses qui font la cuisine, hahahaha c’est original ça non?) ou faire un sketch extrêmement subversif (comme celui sur les chinois qui mangent du riz, hahahaha, sub-ver-sif!), figurez-vous que maintenant les gonzesses ou les chinois leur *répondent*. Fini le temps béni des blagues racistes, où ils pouvaient enchaîner les calembours insultants (et franchement médiocres) sans qu’on leur oppose de résistance. Voilà qu’internet offre un droit de réponse aux insulté-es. Allez, les ouin-ouin, prévoyez un solide stock de mouchoirs et hydratez-vous, parce qu’on ne se taira plus.

2/ Les avocats ou les élèves avocats ou ceux qui ont eu un cours de droit une fois il y a cinq ans.

Ils écrivent dans leur bio qu’ils font du droit,  ils te rappellent qu’ils font du droit tous les 3 tweets. Parce que non, il n’y a aucune discrimination dans cette affaire lorsque l’on interprète convenablement l’attendu 4 de l’arrêt en question, qu’il fallait lire en relation avec l’article 2543 du Code de la Protection de la Propriété Patriarcale et Ancestrale tel qu’interprété par la Cour de Cassation des Ovaires dans son arrêt du 36 Novembre 2016 (qui, certes, n’a pas été publié au bulletin mais est consultable pour qui s’en donne réellement les moyens et a fait du droit COMME MOI J’AI FAIT DU DROIT JE VOUS AI DIT QUE J’AI FAIT DU DROIT ?)

3/ Les trolls JVC (jeuxvidéos.com) et cie purs et durs

Ils ont 3 memes dégueu en stock et te balancent des vannes masculinistes super originales en espérant te voir t’énerver vu que t’es une féministe hystérique. Même quand ils débarquent en bande, balancent des centaines de fois leurs memes et créent compte sur compte pour continuer à te harceler pendant des jours, c’est toi l’hystérique, hein.

4/ Les historiens-géographes

Ils t’expliquent que c’était pire avant et/ou que c’est pire ailleurs, donc on n’a pas à se plaindre et on devrait s’intéresser aux vrais problèmes (un classique, le coup des vrais problèmes). D’ailleurs, les féministes d’antan ou d’Arabie Saoudite sont hautement admirables, elles, contrairement à une féminazie qui passe son temps à se lamenter sur Twitter. Admirables, ça ne veut pas dire qu’ils sont capables d’en nommer une ou de citer l’un de leur combat, hein, faut pas déconner.

5/ Ceux qui connaissent le féminisme, le vrai

… et qui vont donc te mecxpliquer pourquoi tu te trompes de combat (les vrais problèmes, le retour) et tu nuis à ta cause. Autrement dit, qui passent leur temps à te mecxpliquer pourquoi tu devrais investir le tien dans de plus nobles causes. Heureusement qu’eux, ils savent comment défendre les droits des femmes (et peut-être qu’un jour, ils essayeront même de mettre en pratique ce qu’ils passent tant de temps à prêcher, qui sait).

6/ Les biologistes essentialistes

Pour eux, on n’est pas inégaux mais simplement di-ffé-rents – et complémentaire, donc la femme est douce est fragile (c’est pour ça que l’homme lui tient la porte) et plus douée pour changer les couches (mais l’homme lui tient la porte, hein), et aussi la femme est pas faite pour comprendre les maths (ni pour tenir les portes) et l’homme a des pulsions sexuelles (pour les femmes hein, pas pour les portes) mais c’est pas sa faute c’est comme les zanimaux ! Donc chacun à sa place et les valeurs traditionnelles de la société seront bien gardées.

7/ Les racistes qui instrumentalisent le féminisme pour promouvoir leur idéologie répugnante

Ceux-là vont parfois clamer à quel point ils sont d’accord avec toi, puis la machine s’emballe et tout ça c’est c’est la faute à l’Islam, à la culture musulmane (oui, la culture de ce beau pays qu’est la Musulmanie) et on va tous être grand-remplacés, et même que dans dix ans les femmes seront obligées de porter le voile en France et que y’aura du couscous halal sans porc tous les jours à la cantine (et ça, c’est super grave).

En version light, ce sont ceux qui militent contre le port du voile, parce que bien sûr il est impossible que la femme musulmane soit libre de ses choix, il faut que les blanc-hes viennent la sauver de sa culture oppressante et patriarcale, par exemple en lui arrachant ses vêtements de force.

8/ Les humanistes

Parce que le mot “féminisme” ça veut dire qu’on veut la domination des femmes puisqu’on met les femmes en avant. Et donc qu’on veut castrer les hommes ou les  réduire en esclavage (ou les deux). Et aussi, dire que les hommes gagnent plus que les femmes ou tuent les femmes, c’est faire des généralités et même faire LA “GUERRE DES SEXES”, parce qu’il ne faut pas décrire la société en terme de groupes sociaux parce qu’au fond, on est tous humains. Et les féministes, elles oublient ça, et ça, c’est vraiment pas bien. Et si on se tenait tous la main en dansant sur le pont d’Avignon, elle serait pas plus belle la vie ?

9/ Les anti-IVG qui se disent pro-vie (mais pro certaines vies par contre, parce que le nombre de femmes qui meurent chaque année des suites d’avortements clandestins a tendance à assez peu les émouvoir)

Parfois, ils viennent “seulement” t’expliquer que l’avortement est un drame dont le remède miracle est l’abstinence (ou la grossesse forcée).  Souvent, ils finissent par te traiter de meurtrière-génocidaire-pire-qu’Hitler. Si tu es chanceux.se, tu auras le droit à toute une flopée d’images sympathiques (et non sourcées), tels qu’une photo de Voldemort, des foetus ensanglantés, ou des schémas “scientifiques” qui feraient blêmir n’importe quel manuel de SVT qui se respecte. Bizarrement, sur Twitter,  95% des pro-vie-sauf-les-vies-des-pécheresses-qui-savent-pas-fermer-leurs-cuisses sont des hommes. C’est à dire des personnes qui n’ont jamais vécu le quart du tiers d’une crampe utérine, mais qui trouvent parfaitement légitime de se proclamer survivant et de t’enjoindre à expulser un bébé hors de ton utérus (et contre ton gré).

Typologie co-écrite avec Moana Genevey.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viol, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan