Édition suivie par 13 abonnés

Allons Contre

3 rédacteurs

À propos de l'édition

En France (et ailleurs), les idées conservatrices, réactionnaires et populistes gagnent du terrain. Elles sont devenues omniprésentes en politique (à droite comme à gauche), dans les médias et sur les

réseaux sociaux. Cette édition a pour but de démontrer que ces idées sont très souvent mensongères et dangereuses, tout en mettant en lumière d'autres idées, d'autres discours et d'autres solutions;ainsi que des arguments pour les contrer. Nous proposons du fact-checking, des argumentations, des témoignages, des opinions et des alternatives à ces idées qui envahissent l'espace public (tandis que leurs promoteurs principaux prétendent toujours qu'on leur interdit de s'exprimer).

  • Édition Allons Contre

    Oui, le vote FN est un vote RACISTE. Et certainement pas antisystème !

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    copie-de-copie-de-fn4-1-1
    Cet article n’est pas une injonction au vote – nous respectons votre choix, que vous soyez abstentionniste par conviction ou parce que vous ne vous retrouvez dans aucun des candidats. Il s’adresse à ceux qui envisagent de contrer Macron en votant FN, parce que ce serait un « parti comme les autres » et la seule alternative (prétendument) antisystème au libéralisme décomplexé d’EM.
  • Édition Allons Contre

    Opinion : contre les principales raisons de voter François Fillon « malgré tout »

    Par | 12 commentaires | 8 recommandés
    Si la foi de certains en leur nouveau Vercingétorix semble inaltérable, s’imaginant peut-être que l’entêtement fait d’eux d’irréductibles gaulois, d’autres ne sont pas dupes (il n’a même pas de moustache !) mais comptent lui donner leur voix « malgré tout ». Quelques éléments de réponse aux arguments avancés pour justifier ce choix.
  • Édition Allons Contre

    Contre les arguments qui affirment que les femmes ont pris le pouvoir

    Par | 11 commentaires | 7 recommandés
     © Allons Contre © Allons Contre
    D’après David Pujadas en personne, le patriarcat a pris fin dans les années 60 (oui, avant la légalisation de l’avortement). Les inégalités envers les femmes ont disparu ; elles sont devenues les égales des hommes. Pire encore, le sombre complot féminazi a atteint son but : nous vivons désormais dans une société dominée par les femmes au détriment des hommes… Ou pas.
  • Édition Allons Contre

    Contre les arguments déplorant une "banalisation" de l'IVG

    Par | 13 commentaires | 3 recommandés
    En 2017, certain.e.s protestent encore contre le recours à l'IVG. Les plus "modéré.e.s" viennent expliquer qu'au fond, ce n'est pas l'avortement qui les gêne, mais sa "banalisation". Aujourd'hui, l'IVG est devenu un acte insignifiant, anodin. D'ailleurs, les personnes qui avortent parlent ouvertement de leur expérience, sans honte et sans tabou...Ou pas.