Annonce n° 75

 Dans sa mission de coordonner la communication ministérielle, le service d'information du gouvernement (SIG) souhaite recevoir un rapport hebdomadaire de tout ce qui se dit et s'écrit sur des sites sélectionnés.

 

SIG.jpg

Dans sa mission de coordonner la communication ministérielle, le service d'information du gouvernement (SIG) souhaite recevoir un rapport hebdomadaire de tout ce qui se dit et s'écrit sur des sites sélectionnés.

Annonce n°75, publiée le 10/10/2008 dans le BOAMP 197 B, département 75

 

- Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : service d'information du gouvernement.
Correspondant : Christophe Bres, 19 rue de Constantine, 75340 Paris, tél. : 01-42-75-78-72, télécopieur : 01-42-75-77-43, courriel : christophe.bres@pm.gouv.fr.

- Objet du marché : veille des informations diffusées dans les médias sur internet [Et uniquement sur internet] concernant l'action du Gouvernement.

- […]

 

L'avis implique un marché public.

 

Caractéristiques principales :

- marché à procédure adaptée pour 12 mois éventuellement reconductible 2 fois pour des périodes identiques.

o Commentaire : va donc couvrir la période préparant à l’élection à la présidence de 2012

- Réalisation d'une veille quantitative et qualitative sur le traitement de l'actualité gouvernementale effectué par les médias en ligne (presse et blogs des journalistes) sur 15 thèmes définis dans un corpus de 50 sites. En fonction des besoins, ajout de thèmes supplémentaires et/ou ajout de présentations orales

o Commentaire : définition volontairement imprécise sans aucun doute

- Quantités (fournitures et services), nature et étendue (travaux) : cette veille sur le traitement de l'actualité gouvernementale effectué par les médias en ligne donne lieu à la remise d'un rapport hebdomadaire.

- Estimation de la valeur (H.T.) : entre 20 000 et 130 000 EUR.

- […]

- Date prévisionnelle de début des prestations (fournitures/services) : 13 novembre 2008.

- Cautionnement et garanties exigés : néant.

- Modalités essentielles de financement et de paiement et/ou références aux textes qui les réglementent : le financement des prestations exécutées est imputé sur les crédits du programme 129. Le mode de règlement est le virement au compte du titulaire, après certification du service fait, dans un délai global maximum de 30 jours conformément aux dispositions de l'article 98 du code des marchés publics et dans les conditions fixées par le décret 2002-232 du 21 février 2002 modifié.

- Forme juridique que devra revêtir le groupement d'opérateurs économiques attributaire du marché : le candidat indiquera s'il se présente seul pour l'ensemble du marché ou s'il se présente au titre d'un groupement d'opérateurs économiques. […]

 

 

Jouons le jeu !

 

Et balayons l’idée même que cette veille sur les médias en ligne ne puisse qu’être une malveillance du pouvoir et qu’il s’agirait selon Alain Joannes du blog Journalistiques « au mieux d'une veille sur la réputation de la marque «Gouvernement » au pire d'une surveillance de plus en plus serrée des journalistes » voire de parer les coups de ces électrons libres en ayant une longueur d’avance : « Nicolas Sarkozy a du souci à se faire avec des publications en ligne qu'il ne contrôle pas - Mediapart, rue89, Backchich, voire Le Post - et qui, à l'instar du Canard enchaîné, sortent des affaires déplaisantes, que la presse traditionnelle est parfois obligée de reprendre ».
Ou comme l’écrit Régis Soubrouillard sur Marianne 2, que Thierry Saussez, nouveau directeur du SIG, veuille plus qu’un système de surveillance et entende « en faire une véritable plate-forme stratégique de communication » au prétexte d’une « prise de conscience qu'au plus haut niveau de l'Etat le quatrième pouvoir se décline désormais aussi en .fr».

Ignorons aussi les menaces annoncées par certains commentateurs de blogs : « semer des bugs sur les sites qui déplaisent » ; « inonder davantage les dits sites avec des trolls » ; etc.

Alors pourquoi pas, M. Saussez ! Mais plutôt que de vouloir jouer du numérique comme d'une continuation de l’information assenée, tentez la réconciliation : en débarrassant la France du fardeau collectif de la désinformation qui devient insupportable et ce, sans passer par la case « déchirement national » des guerres claniques.

Puisque vous classez la propagande au rang « de promesse générique », il reste donc à espérer que votre veille qualitative ainsi qu’une possible émission de communication gouvernementale à la télévision (construite sur les questions des Français), s’attarderont sur les informations pertinentes et validées de l’internet : les passerelles entre gens venus d’horizons culturels et sociaux très différents ou sans distinction d’état de santé ; et aussi les coups fourrés, telle cette information du The Independent on Sunday, reprise par AgoraVox et révélant un scandale au niveau européen où « les industriels sont à la manœuvre, Monsanto en tête […] Les dirigeants des 27 pays de l’Union européenne se réunissent en secret pour accélérer les processus d’autorisation des cultures OGM, contrer les opposants et rassurer les populations en faisant intervenir les représentants de l’industrie. L’artillerie lourde est de sortie... ».

 

C’est dire si sur l’internet l’information est large et va bien au-delà des tribunes habituellement réservées dans la presse papier à telle personnalité, en proposant celle de telle autre, qui argumente intelligemment sur une campagne systématique de dépistage par exemple. Non, l’écran de l’ordinateur ne remplace pas le journal papier puisque Vendredi vient d'arriver sur le marché, mais il évite par contre de consommer passivement ce que diffuse celui de la télévision.

Le Web est un des derniers espaces de liberté où la critique, l’analyse, l’enquête ne relèvent pas de l’outrage. Il ne souffrirait donc de la mise en coupe réglée d’une quelconque hiérarchie, fusse-t-elle celle du pouvoir en place.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.