Billet de blog 18 juin 2022

Vous avez bifurqué pour quitter un job destructeur pour la planète, racontez-nous votre parcours

Depuis l’appel des étudiants d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons donné la parole à de nombreux bifurqueurs. Les valeurs, les façons d'être et de faire société sont en pleine mutation. Pour témoigner de ces bouleversements qui touchent tous les secteurs, toutes les générations — et donner du courage à celles et ceux qui veulent faire un pas de côté, sans savoir comment faire — nous vous invitons à répondre à cet appel à contributions. Bifurquons, ensemble !

Le Club Mediapart
Sabrina Kassa, Livia Garrigue, Guillaume Chaudet Foglia et Sarah Bosquet sont les responsables du Club Mediapart
Journaliste à Mediapart

Depuis l’appel des étudiants d’AgroParisTech de multiples articles, tribunes et émissions ont fleuri de toute part pour faire état de la défiance grandissante des diplômés à l’égard des jobs climaticides, destructeurs de la biodiversité, et/ou qui participent à l'intoxication du monde en général.

Dans l'Hebdo du Club #123 et l'émission A l’air libre qui ont suivi cet appel, nous avons déjà donné la parole aux « bifurqueuses et bifurqueurs ». Les propos tenus nous ont bouleversés. Ils sont si riches et porteurs d'un tel changement de paradigme en terme de valeurs, de façons d'être et de faire société, que nous avons eu envie d’aller plus loin, en élargissant le questionnement à d'autres secteurs que l'agronomie, à d'autres métiers, à d'autres générations...

Dans le Club, plusieurs ingénieurs ont déjà écrit sur leur désertion (ici et ). Dans le Journal, nous avons raconté comment des salarié.es toulousains de l'industrie de l’aviation ont travaillé en lien avec de nombreux acteurs locaux et nationaux pour créer une filature de chanvre en Occitanie. Comment la grève de la raffinerie Total de Grandpuits, en Seine-et-Marne a donné l’occasion aux ouvrier.es de penser collectivement la préservation de l’emploi et la transition écologique de leur site, via la production d’isolants biosourcés et d’hydrogène.

Le but de l'appel à contributions que nous proposons aujourd'hui est de raconter la transition par le bas déjà à l'oeuvre et aussi de “ donner des billes ” à celles et ceux qui veulent faire un pas de côté, mais qui ne savent pas comment s'y prendre.

- Le courage, ça se transmet. Parlez-nous de votre parcours : du déclic, de vos choix de vie, de vos sources d'inspiration (rencontres/lectures/films, etc).

- La bifurcation, ça dure toute la vie. Nul besoin d'en donner une vision idyllique. Racontez-nous vos tentatives de faire bouger les choses à l'intérieur de vos entreprises, vos échecs, vos impasses. Et comment vous avez réussi à trouver des brèches et des aides (publiques, familiales, amicales).

- Sortir du piège des jobs destructeurs, c’est aussi sortir de la compétition mortifère et la consommation effrénée. C'est s’engager dans les joies et les difficultés des projets collectifs, auto-organisées, du type ZAD, ou déjà constitués en collectif ou association. Parlez-nous des expériences dans lesquelles vous vous êtes investis qui pour vous font sens.

Si vous êtes abonné ·e, vous pouvez écrire dans votre blog (ou l'inscrire dans l'édition « Bifurquons ensemble !  »), si vous ne l'êtes pas encore, vous pouvez nous écrire à l’adresse leclub@mediapart.fr ou répondre directement dans le formulaire ci-dessous.       

Sabrina Kassa, co-responsable du Club Mediapart                                                                            

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — France
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Les dirigeants du G7 en décalage avec l’urgence climatique
Le changement climatique s’intensifie et s’accélère mais la volonté des dirigeants mondiaux à apporter une réponse à la hauteur des enjeux semble limitée. Dernier exemple en date : le sommet des dirigeants du G7, qui constitue à bien des égards une occasion ratée d’avancer sur les objectifs climatiques.
par Réseau Action Climat
Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain
Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux