Christine Marcandier
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Bookclub

Suivi par 620 abonnés

Billet de blog 7 oct. 2011

Christine Marcandier
Littérature
Abonné·e de Mediapart

Place de Chine

Christine Marcandier
Littérature
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Roland Hélié compile des instants, des fragments, liste des «j'ai oublié» comme un Perec à rebours, écrit des litanies de villes et «destins exemplaires» comme d'autres des vies minuscules, des nouvelles en trois lignes (ou plus, mais toujours moins d'une dizaine), trait précis et dense sous la brièveté. On pense à Félix Fénéon, à Perec donc, à Michon ou à Georges Perros, à la croisée des Papiers collés, des Poèmes bleus ou d'Échancrures. On y pense non parce que Place de Chine serait un «à la manière de» mais parce que ce livre, si difficilement identifiable, collectionne, diffracte, diffuse, infuse :

«J'ai oublié les titres, les auteurs, la substance, le sens, l'intérêt -que sais-je encore?- d'une fraction importante des livres que j'ai lus. Ai-je conservé, par-devers moi, ce qui semble m'avoir échappé?»

«Ces oublis me poursuivent, me charpentent, ainsi font les os, persistent. Et décalcifient».

Place de Chine est un texte souvent poétique, souvent drôle: ainsi ces Poèmes des noms, et le «À Vincent Faucherre, je dois prêter Shoah, de Claude Lanzmann mais je ne l'ai pas encore acheté» ou ces femmes et muses d'autres artistes (Malherbe, Rembrandt, Sade...) qui auraient refusé d'épouser le narrateur (Livret de famille), en 1581, 1632, 1763... jusqu'en 1985, Florence qui épousa «mon alter ego, l'ami de toujours, Jean-Cyrille Coutin». L'ironie, la dérision, politesse des petits désespoirs.

Récrire l'histoire, s'immiscer, Fictions, croiser imaginaire et réel, coudre poétique et loufoque, décaler: Roland Hélié (dé)place et chine dans ce curieux ouvrage, nous menant d'un récit d'origines incertaines à un présent tout aussi morcelé: «La vérité reste mouvante, insaisissable, toujours ailleurs».

L'inventaire formel est une invitation à «visiter le livre», pièce après pièce, comme un labyrinthe pour découvrir, à notre tour, «la multitude de replis et de clôtures, de refuges et d'échappées, de lourds secrets que dissimulait l'écrit».

«De l'écriture a pu advenir ici ou là, sans que l'on sache ni tout à fait pourquoi, ni tout à fait comment. On sait précisément qu'elle ne rendra compte de rien, qu'écrire est un acte banal, dérisoire, irresponsable et urgent. Qu'il s'agit simplement de soustraire à l'avenir pour ajouter au passé».

Place de Chine, un memento, un «si j'avais été», un «hors champ». De quoi ne jamais plus «oublier» le terme invente dans celui d'inventaire.

Roland Hélié, Place de Chine, Éditions Rue Fromentin «La Contre-Allée», 60 p., 7 €

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon