Quand les marques envahissent le langage

Autrefois, il n'y avait guère que "Kleenex" (on se faisait jeter comme un vieux) ou Seccotine (être collant comme de la). Sans compter les quasi préhistoriques Frigidaire, Bic, Scotch, Rolls-Royce, Klaxon.... Puis, très vite, on a entendu des expressions comme "stabilobosser" (tel ou tel passage d'un article) ou "se faire un post-it mental" comme on faisait jadis "un nœud à son mouchoir..."

http://www.franceculture.fr/sciences-du-langage/uber-google-netflix-l-assaut-de-la-langue-francaise#

Désormais, "il y a de l'Urgo dans l'air" pour notre vocabulaire. On "Googelise", on "Uberise", on "Netflixe" à tout-va... En lien, une très intéressante émission de France Culture, dans laquelle Alain Rey, le célèbre linguiste et père du Robert® décortique cette soudaine tendance à l'"onomastisme".  Eh oui, il y a bien un mot pour désigner cette tendance ! 

Passionnant !

http://www.franceculture.fr/sciences-du-langage/uber-google-netflix-l-assaut-de-la-langue-francaise#

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.