Annie Lasorne
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

CAMédia

Suivi par 194 abonnés

Billet de blog 19 févr. 2015

Annie Lasorne
Abonné·e de Mediapart

Appel au « Fonds d’abonnement solidaire au journal Mediapart »

Annie Lasorne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Solidarité "inter-lecteurs"

Créé en mars 2012, il permet aux lecteurs de Médiapart qui rencontrent des problèmes financiers - que nous espérons ponctuels - de prolonger leur abonnement au journal. Il est géré par des lecteurs de Mediapart et abondé par les lecteurs de Mediapart.

Belles preuves de solidarité des lecteurs de MDP autour de valeurs qui nous rassemblent.

© 

Y’a du printemps dans l’air et la jardinière de l’hiver s’est vidée, on cherche un peu de terreau pour de nouveaux semis !

« On n’est pas là par hasard ! » disait une abonnée… Ou « Pas seulement de pain vit l'homme » disait une autre… « La solidarité tisse du lien, fait partager les expériences, elle rend heureux et responsable celui qui donne et celui qui reçoit. On a tout à y gagner » ajoutait celui-ci… « Envoie qui peut, ce qu'il peut et également, quand il peut »… « C'est notre sécurité sociale à nous »…

Là : http://blogs.mediapart.fr/edition/camedia/article/030312/creation-du-fonds-dabonnement-solidaire-au-journal-mediapart

Et là, pour la suite (2013) et les bilans successifs : http://blogs.mediapart.fr/edition/camedia/article/080113/fonds-dabonnement-solidaire-au-journal-mediapart-continue

Où, vous pourrez lire ou relire le début de cette belle histoire.

Un tout petit peu de bonheur en ces temps difficiles, cela ne fait de mal à personne…

Voici les éléments comptables :

Entre  2012 et aujourd’hui, nous avons collecté : 5.070 €, nous en avons reversé 4750€ à Mediapart pour 95 abonnements solidaires d'un an au prix de 50€. Sur ces 95 abonnements, à ce jour 86 abonnements ont été fournis à des abonnés qui ne pouvaient plus lire le journal du fait de difficultés que nous espérons, de tout cœur, temporaires pour eux. Il reste 9 abonnements à distribuer et dans la cagnotte  275€ (45€ ayant été remboursés à un lecteur pour trop perçu).

A noter, certains abonnés qui ont été aidés momentanément par ce fond généreux, ayant retrouvé un peu de leur santé financière, ont la joie de pouvoir à leur tour, abonder ce fond. J'en fais partie et cela est réellement un grand plaisir de pouvoir envoyer un petit chèque. L'ascenseur solidaire fonctionne dans tous les sens ! Un jour avec, un jour sans... C'est la vie et la fraternité est là, c'est l'essentiel.

Actuellement, 3 lecteurs du journal encadrent le fonctionnement de ce fond solidaire : réception des demandes, interface avec le service abonnement de Médiapart et les demandes des lecteurs.
Corinne N, qui assure le plus gros du travail de correspondance entre le service abonnement de Mediapart et les abonnés en difficultés avec une gentillesse inégalée (merci Corinne !), Roger Evano (trésorerie), et Annie Lasorne.

L'association CAMédia (Collectif d'Abonnés à Médiapart) est le support du fonctionnement administratif de ce fond solidaire.
Chaque lecteur du journal MDP qui souhaite soutenir et participer à ce fond peut envoyer la somme qu'il désire, par chèque 

à l'adresse  :CAMédia, 1119 chemin de la Bosque d'Antonelle ; 13090  Aix en Provence
Au dos du chèque, merci d'inscrire la mention : "Fonds d'abonnement solidaire"
Merci, si possible, d'envoyer une feuille (ou un post-it) avec vos coordonnées mail afin que nous puissions vous faire parvenir un accusé de la bonne réception de votre participation.

Vous pouvez aussi effectuer un virement sur le compte de CAMédia

ASSOCIATION CAMEDIA

RIB: 42559 00038 41020016431 15

IBAN:  FR76 4255 9000 3841 0200 1643 115  code BIC:  CCOPFRPPXXX

Merci, si possible, d'envoyer  vos coordonnées mail  à l'adresse suivante:  collectif.camedia@gmail.com  avec la mention : "Fonds d'abonnement solidaire"afin que nous puissions vous faire parvenir un accusé de la bonne réception de votre participation.
Au niveau de la gestion financière : les sommes reçues par CAMédia au titre de l'abonnement solidaire sont envoyées au service abonnement de Mediapart. Le service abonnement déduit chaque nouvel abonnement solidaire de la somme globale disponible dans la « cagnotte ».
 
Avis aux lecteurs de Médiapart qui le peuvent et qui le souhaitent : Pour que cette démarche solidaire puisse se poursuivre :

participez dès aujourd'hui au renflouement de cette cagnotte solidaire.  

Mais tout au long de l'année, quand vous pouvez, en une ou plusieurs fois, de la somme dont vous disposez, c'est bien aussi...

Les informations pratiques complètes, l’historique, la philosophie… sur ce fonds d'abonnement solidaire sont sur les liens cités en haut du billet.

Ayant bénéficié moi-même de ce parrainage solidaire dans des moments difficiles, je peux vous assurer que cela fait chaud au cœur de pouvoir continuer à faire partie de votre communauté. Je vous en remercie encore et que vive longtemps cette preuve tangible d'intelligence collective généreuse et pleine d’espérance humaine.

N’hésitez pas à parler de cette belle « initiative solidaire », autour de vous, dans vos réseaux militants et amicaux, qui pullulent d’abonnés à Mediapart ! Comme j’ai pu m’en apercevoir, dès que je dis que je suis lectrice et blogueuse sur ce média. Beaucoup de simples lecteurs du journal qui ne fréquentent pas forcément le Club et ses blogs, ignoraient cette opération fraternelle. Quand je leur en ai parlé, tous ont été surpris, enthousiastes, ravis humainement et prêts à être solidaires, m’en demandant les modalités. Donc, si vous le désirez, faites suivre le message ! La culture, l’éducation populaire, réellement pour tous !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal
Affaire Perdriau : les coulisses d’une censure
Nous revenons ce soir sur les coulisses de la censure préalable d’une enquête de Mediapart : après douze jours, la justice a finalement mis fin à cette mesure inédite, mais le mal est fait.
par À l’air libre
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Au terme d’une soirée rocambolesque, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par l’ensemble des oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP