Philippe LEGER
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Carnets d'Europe

Suivi par 38 abonnés

Billet de blog 1 oct. 2013

Philippe LEGER
A travaillé comme journaliste. Retraité.
Abonné·e de Mediapart

« Passion- Hommage à Christiane Singer », écrivaine marseillaise et européenne

Pour répondre au souhait de Carola Mair, cinéaste autrichienne, qui a réalisé un documentaire littéraire (1) à partir de la dernière entrevue du vivant de Christiane Singer, le Comité européen Marseille s’était engagé à  rendre un hommage à cette écrivaine marseillaise de dimension européenne.

Philippe LEGER
A travaillé comme journaliste. Retraité.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Hommage à Christiane Singer, écrivain, philosophe, sur Radio Dialogue

Pour répondre au souhait de Carola Mair, cinéaste autrichienne, qui a réalisé un documentaire littéraire (1) à partir de la dernière entrevue du vivant de Christiane Singer, le Comité européen Marseille s’était engagé à  rendre un hommage à cette écrivaine marseillaise de dimension européenne (2). Quel moment plus propice que cette année 2013, pendant laquelle Marseille est capitale européenne de la culture, pour rappeler le parcours et l’œuvre de Christiane Singer qui fut d'abord la petite élève brillante du lycée Montgrand, le plus réputé des lycées d’alors, puis du lycée Périer, avant d'être la talentueuse élève du conservatoire de diction et d’art dramatique sous la baguette du professeur bien connu, Maître Fourel ?
Pour la petite histoire, Christiane Singer (1943-2007) est une contemporaine de l’avocat Michel Pezet, une personnalité politique marseillaise. Durant ses années de formation, elle dispute avec lui des joutes oratoires sur les gammes des grandes tirades du théâtre français. Elle poursuit son cursus universitaire à la Faculté de Lettres d’Aix en Provence, où elle obtient un doctorat ès Lettres modernes.       
Cette fille de la cité phocéenne écrit son premier roman, « Les Cahiers d’une Hypocrite », à l'âge de 20 ans.        

Christiane Singer a accumulé des honneurs dont Marseille peut s’enorgueillir
 
En 1967, elle quitte la France pour se marier avec Georg Heinrich Comte Thurn-Valsassina . Loin de son pays natal, l’amour de la langue française dans laquelle est écrite toute son œuvre, publiée chez Albin Michel, est le fil d’Ariane de sa véritable identité à travers son périple européen (Suisse, Allemagne, Autriche.)
Grand prix de la langue français en 2006 à l’occasion de la sortie du roman « Seul ce qui Brûle », prix des Libraires en 1979 pour « La mort viennoise », prix Albert Camus en 1989 (« Histoire d’Âme ») en 1993, prix des écrivains croyants (« Une passion »), en 2000 prix Anna de Noailles (« Eloge du mariage, de l’engagement et autres folies »).

"Rastenberg"
De Marseille, sa ville natale, elle garde le sens et la chaleur du contact humain, l’exubérance et la lumière de son ciel. Des qualités qui tranchent  avec l’atmosphère sombre et froide du château médiéval de la famille du Comte Thurn-Valsassina Rastenberg.
Cette forteresse juchée sur un piton rocheux  incarne la sombre mélancolie du romantisme allemand, merveilleusement retranscrit dans le roman « Rastenberg » (1995). 

Christiane Singer redonne à la sombre demeure une âme, un attrait, une vie.
Dans la forêt de Rastenberg, elle organise des séminaires à la « Lichtung » («La Clairière»), une maison édifiée par son mari architecte et conçue par elle. Dans une atmosphère propice à la connaissance de soi et à l’épanouissement de la personnalité, on entre en communion avec la nature, source de sagesse et d’émerveillement.
Cette passion de la vie qu’elle cherche à éveiller, à faire partager à son vaste auditoire, est résumé sur sa tombe: “J’ai tant aimé ce monde où rayonne Ta gloire“: Cette épitaphe livre le sens de sa vie et de son œuvre.
La cinéaste Carola Mair a mis en exergue l’enthousiasme qui caractérise l’écrivaine et son œuvre dans son film « Passion. Hommage à Christiane Singer. » Monique Beltrame, présidente du Comité Européen Marseille

Passion - Hommage à Christiane Singer (Trailer) © hoschis2

 (1)film documentaire de 45 mn : "Passion. Hommage à Christiane Singer"

(2) Maison de la Région, 61 la Canebière,  Marseille 1er, le 5 octobre 2013, 17 h 30. 16 h 45 Entrée libre.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Défense
Défense française : le débat confisqué
Le ministre des armées répète que les questions militaires sont l’affaire de tous. En France, en 2022, tout le monde n’est pourtant pas invité à en débattre.
par Justine Brabant

La sélection du Club

Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel