Pour une reconnaissance du génocide tzigane

À l'occasion du 6 juin, qui commémore le 70e anniversaire du débarquement de Normandie et le début de la libération de l'Europe, Véronique Labbe, président de l'association Notre Route –Amaro Drom- a adressé un courriel au président de la République Française en faveur de la reconnaissance du génocide des Tziganes, les oubliés de notre Histoire nationale.

https://blogs.mediapart.fr/edition/carnets-deurope/article/060614/pour-une-reconnaissance-du-genocide-tzigane



le génocide des Tziganes (ou Tsiganes)  est appelé Samudaripen (terme de la langue Romanès ou Romani) ou Porrajmos © image d'archives le génocide des Tziganes (ou Tsiganes) est appelé Samudaripen (terme de la langue Romanès ou Romani) ou Porrajmos © image d'archives

"Monsieur le Président de la République

En ce jour du 06 juin 2014 nous venons de fêter les 70 ans du débarquement en Normandie et vous remercions d’avoir invité tous les Chefs d’Etat concernés.

Nous avons regardé avec émotion la cérémonie retransmise sur TF1 pour, à notre manière, commémorer cette date historique.
Mais Monsieur le Président de la République, nous  ne comprenons pas pourquoi la France n’a pas encore reconnue le génocide tzigane : 48% de nos populations recensées à l’époque et 10 000 oubliés dans un camp qui ne furent libérés qu’en 1946.

Nous vous avons demandé une entrevue mais en vain, nous vous avons interpellé à plusieurs reprises. Nous tenons à votre disposition tous les documents concernant cette partie de l’histoire.
Oui « PLUS JAMAIS CA » mais en ne reconnaissant pas le génocide tzigane, indirectement notre peuple continu à être  rejeté.
Monsieur le Président de la République cela fait 26 ans que notre association se bat pour cette reconnaissance. D’autre part, moi la Présidente de l’association, j'ai fait une promesse sur le lit de mort de mon père qui fût déporté, après dénonciation, c’est pourquoi je me battrai jusqu’au bout pour cette reconnaissance.
La Shoah a été reconnue et c’est très bien mais notre peuple n’a pas cette même reconnaissance : n’avons-nous pas le sang de la même couleur que tout autre ?
Nous restons convaincus, Monsieur le Président de la République, que tout pays se grandit en reconnaissant ses erreurs, ce qui est le cas à notre égard car c’est le régime de Vichy en accord avec le IIIème Reich qui a permis le génocide tzigane.

Nous pensons que vous aurez à cœur de prendre en compte notre demande ;

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, à notre plus profond respect.

La Présidente de l’association NOTRE ROUTE –Amaro Drom-

Mme LABBE Véronique"

Courriel envoyé à la Présidence de la République à 17 h 47 le vendredi 06 juin 2014

Voir aussi
Union sacrée à Marseille pour la Reconnaissance du Génocide Tzigane


Lancement du Comité d’action pour la reconnaissance du génocide tzigane

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.