La journée de l'Europe du 9 mai fêtée dans la métropole Aix-Marseille Provence

Pour le président de la Maison de l’Europe de Provence, Alain-Pierre Merger, « l'Europe ne regarde pas que les États. Chaque citoyen est également concerné. Avec la journée de l'Europe du 9 mai on s'imprègne de l'esprit européen. » Et « on réaffirme sa volonté de construire un espace de paix durable entre tous les habitants du Vieux Continent » rappelle Ralf Makrutzki de l’ONG Eurocircle.

« La fête de l’Europe du 9 mai n’est pas un événement politique (ndr : plus exactement, elle ne ressort pas de la politique "politicienne"). C’est une manifestation civique et culturelle qui nous concerne tous. »  Faisant chorus aux propos d’Alain Merger, fondateur de la Maison de l'Europe de Provence, Ralf Makrutzki de la direction de l’ONG Eurocircle, la grande association européenne de Marseille, rappelle que  la Journée de l’Europe coïncide avec l'anniversaire de la Déclaration Schuman. « Le 9 mai 1950, la déclaration du ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman, a initié la construction européenne. Le rendez-vous annuel auquel nous convie cet acte fondateur, illustre avant tout la volonté de construire un espace de paix durable entre tous les habitants du Vieux Continent. »

Fête de l'Europe à Aix-en-Provence : chants et danses de Roumanie et gréco-chypriotes © Philippe Léger

La fête prend de l'ampleur depuis quelques années au sein de la métropole provençale et concerne désormais trois villes : Aix, Marseille et La Ciotat.
Avec des événements qui s’étalent, année après année, sur une plus grande partie du mois de mai, la journée de l’Europe du 9 mai prend en Provence des allures de 14 juillet tahitien. On ne peut que s’en réjouir.

Les danseurs et danseuses de Roumanie ont été vivement applaudis dans la cité du bon Roy René. © Philippe Léger

Cette année, sur la proposition du Comité Européen Marseille que préside Monique Beltrame, le théâtre de la Phalange du Lacydon (Marseille ) a donné le 3 mai les trois coups avec « Nous le Peuple Européen », une pièce interprétée par la Compagnie de théâtre « Tyr et Sidon », d’après le texte magnifique de Catherine Guibourg mis en scène par Anisse El Kenze.
Le festival d’Avignon constituera le point d’orgue de la tournée de la Compagnie Tyr Sidon dans la région Sud-Est. Des représentations de « Nous le Peuple européen » seront données du jeudi 4 au mardi 23 juillet. Il est prudent de réserver.
La commémoration de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 s’est poursuivie à Aix-en-Provence le jeudi 9 mai avec le bureau du Parlement européen à Marseille aux côtés de la Maison de l'Europe de Provence et de 26 autres associations européennes*.
Le prestigieux centre de la cité du bon Roy René était pavoisé aux couleurs de l’Europe. Entre le Cloître Saint Sauveur, qui date du Moyen Âge, et face à l’entrée de la cour de l'Ancien Archevêché, un fleuron du patrimoine aixois, puis devant la cathédrale rue Gaston de Saporta, le public aixois s’est laissé envoûter par les chants enjoués et les danses virevoltantes proposés par l’association « Amitié Franco-Roumaine », et gréco-chypriotes grâce à « Amitié France-Chypre ».
Sur le podium, la chorale transnational des Negrels a séduit par ses plus beaux chants.
La Noria, l’association culturelle franco-hispanique d’Aix, a donné une touche latine à la programmation artistique qui a fait pendant aux animations présentées à deux pas de là par le Club Franco-Allemand de Provence - 19 rue de Cancel.

 
Chant et danse de Roumanie © Ph Léger

Toute la journée, place des Martyrs de la Résistance et rue Gaston de Saporta, les bénévoles des associations européennes ont renseigné de manière inlassable les citoyens sur les nombreuses possibilités d’activités offertes dans le cadre européen et international.
La journée de l’Europe à Aix s’est achevée à l’Hôtel de Ville avec un grand débat public animé par 3 personnalités, comme le veut une tradition bien ancrée. Le Professeur Jean Vergès, qui préside le Mouvement Européen Provence, a représenté le monde universitaire ; Frédéric Régis, Président du GEPA - Groupement des Entrepreneurs Provence Aix, le monde économique. Une troisième personnalité a représenté le monde culturel.
Demain samedi 11 mai, ce sera autour d’Eurocircle de rentrer dans la danse… La fête de l’Europe sera célébrée au parc urbain sportif, 461-559 avenue Guillaume Dulac à La Ciotat. 
 

L'éthique... Pas seulement l'étiquette ! © Philippe Léger L'éthique... Pas seulement l'étiquette ! © Philippe Léger

 

Stand du Parlement Européens des Jeunes. Stand du Parlement Européens des Jeunes.

La Pologne vous invite ! © Philippe Léger La Pologne vous invite ! © Philippe Léger

Pour vivre et travailler en Europe, autant connaître l'association Concordia... Elle vient d'Italie et lui, d'Arménie. L'Europe, c'est aussi leur gentillesse et leur sourire. Pour vivre et travailler en Europe, autant connaître l'association Concordia... Elle vient d'Italie et lui, d'Arménie. L'Europe, c'est aussi leur gentillesse et leur sourire.

Viva Espana ! Viva Espana !

 

Ces représentantes de la Grèce et de Chypre (Gréco-Chypriote)  ont mis la Méditerranée à l'honneur. © Philippe Léger Ces représentantes de la Grèce et de Chypre (Gréco-Chypriote) ont mis la Méditerranée à l'honneur. © Philippe Léger

Au centre Jean-Philippe Bianco, président de l'Association des Piémontais du Pays d'Aix. Au centre Jean-Philippe Bianco, président de l'Association des Piémontais du Pays d'Aix.
Comme à l'accoutumée, nos amis du Mouvement Européen Provence ont répondu présent. Comme à l'accoutumée, nos amis du Mouvement Européen Provence ont répondu présent.
Quand des pères creusaient leur propre tombe avant de partir à la guerre

D’un bout à l’autre du monde, sur tout le continent européen mais aussi dans les régions ultrapériphériques de l'Union européenne… dans l'océan Atlantique, en Amérique du Sud et dans l'océan Indien, on commémore par des milliers d’événements joyeux et festifs la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 qui a donné le coup d’envoi à la construction européenne… et à la Paix entre Européens. Une idée révolutionnaire qui a changé le destin de millions d’hommes, contraints jusqu’au milieu du 20e siècle, à chaque génération, de partir à la guerre et de s’entretuer.
Comme l’a rappelé en 2012 Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, lors de la remise du prix Nobel de la Paix à l’Union européenne : « la guerre est aussi ancienne que l’Europe. Notre continent porte les stigmates des lances et des fers, des canons et des fusils, des tranchées et des chars. Étant né en Belgique juste après la guerre, j’ai entendu ces récits, de la bouche de ceux qui les ont vécus, lorsque j’étais enfant. Ma grand-mère me parlait de la Grande guerre. En 1940, mon père, alors âgé de dix-sept ans, a dû creuser sa propre tombe. il en a réchappé, sans quoi je ne serais pas là aujourd’hui. Après que deux guerres terribles se sont abattues sur le continent et sur le reste du monde, ... une paix durable s’est enfin installée en Europe. »
Au début de la seconde moitié du 20e siècle, la réconciliation des frères ennemis autour d’un projet de coopération économique a lancé une dynamique européenne, toujours en cours aujourd’hui avec le traité de Lisbonne. Celle d’une « union sans cesse plus étroite entre les peuples de l'Europe, dans laquelle les décisions sont prises dans le plus grand respect possible du principe d'ouverture et le plus près possible des citoyens… 
Une Union fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'État de droit, ainsi que de respect des droits de l'homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités. Des valeurs communes aux États membres dans une société caractérisée par le pluralisme, la non-discrimination, la tolérance, la justice, la solidarité et l'égalité entre les femmes et les hommes. »
Toutes choses qui méritent d’être défendues, notamment à l’occasion du renouvellement des sièges du Parlement européen le 26 mai prochain.
L’Union européenne n’est pas seulement celle des États, elle est aussi celle des peuples… c’est à dire, on a trop tendance à l’oublier, celle des citoyens. Philippe Léger

*
Amitié France-Chypre, Amitié France-Roumanie, Amitié Franco-Tchèque, Culture-Provence-Suède, Polonica, Centre Franco-Allemand de Provence, Portulan, Maison de l'Espagne, La Noria, Association des Piémontais du Pays d'Aix, Dante Alighieri, Union Hellénique, Provence-Bulgarie, Fédération départementale des villes jumelles des Bouches-du-Rhône, Association des jumelages et des relations internationales d'Aix, Concordia, Coordination des acteurs de la mobilité internationale, Mouvement 
Européen Provence, l'Éthique plutôt que l'étiquette, Association linguistique et culturelle des citoyens européens (Venelles), Centre d'information Europe-Direct Marseille, Centre d'information d'Europe-Direct Pertuis, Toi d'Europe, Parlement européen des jeunes, Union européenne des fédéralistes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.