Una noche de Lucy Mulloy

Elio et Lila ont été élevés comme frère et sœur et restent très proches maintenant qu’ils sont adolescents. Mais Elio passe de plus en plus de temps avec Raul. Tous deux ont pour projet de quitter Cuba sur une embarcation confectionnée de leurs mains pour rejoindre la Floride à 140 kilomètres de la côte.

Elio et Lila ont été élevés comme frère et sœur et restent très proches maintenant qu’ils sont adolescents. Mais Elio passe de plus en plus de temps avec Raul. Tous deux ont pour projet de quitter Cuba sur une embarcation confectionnée de leurs mains pour rejoindre la Floride à 140 kilomètres de la côte.

Una Noche de Lucy Mulloy, Bande Annonce Officielle (VOST) © OutplayVOD











Retour avec ce film sur la réalité catastrophique, pour les habitants de La Havane, du blocus des États-Unis sur Cuba. Pour ces trois adolescents, le quotidien est difficile et pour cette raison leur futur a pour horizon principal les États-Unis. Les personnages évoluent comme dans une grande prison insulaire à ciel ouvert. La liberté dès lors signifie quitter Cuba, au risque de perdre la vie dans des embarcations de fortune. Lucy Mulloy est une cinéaste new-yorkaise qui a été frappée par la réalité cubaine lors d’un de ses voyages sur l’île. C’est ce qui la conduit à en faire un témoignage pour son premier long-métrage. L’intention est louable mais souvent maladroite : elle peine souvent à saisir la réalité documentaire de La Havane même, tant le scénario préalablement écrit est omniprésent et ne laisse donc aucune place au surgissement du fond documentaire du réel saisi. La réalité cubaine peine à s’incarner car le récit prend tout le dessus. Le film commence tel un polar avec en voix off, un des personnages principaux qui pose un regard rétrospectif sur ce qu’elle vient de vivre et dont elle commence le récit. Puis ce narrateur disparaît totalement et donne une place centrale à Raul. La relation entre Raul et Elio, qui aurait pu constituer la trame du récit, est tout à fait négligée, alors qu’il est question d’amour, d’homosexualité dans une société plutôt intolérante à cet égard.

Le film a beau être marqué de bonnes intentions (offrir une image à cette population victime de l’intransigeance de la politique étatsunienne pour le public US), il ne peut pas dépasser ce point de départ du film construit à partir d’un regard distancié et non participatif d’une cinéaste new-yorkaise compatissante. Impossible de saisir le trouble et les prises de position de cette jeunesse cubaine. Le film devient un cinéma carte postale : des nouvelles trop brèves qui ont l’avantage de donner à voir et penser, mais ne permettent pas une véritable prise de conscience des enjeux sociétaux.

Cédric Lépine.

 

Fiction - 1h25 - États-Unis/Royaume-Uni /Cuba - 2013.

Festivals et Prix : Deauville 2012 - P rix spécial du Jury ; Tribeca 2012 - Meilleurs acteurs (Dariel Arrechaga et Javier Núñez Florián), Meilleure image.

Couleur - Langue originale : espagnol

Avec : Dariel Arrechaga (Raul), Anailín de la Rúa de la Torre (Lila), Javier Núñez Florián (Elio), María Adelaida Méndez Bonet (Adelaida), Greisy del Valle (Greisy), Katia Caso (Hilda)

Scénario : Lucy Mulloy

Images : Trevor Forrest, Shlomo Godder

Montage : Cindy Lee

Son : Leslie Shatz, Roland Vajs, Allan Zaleski

Décors : Laura Huston

Production : Una Noche Films

Producteurs : Maite Artieda, Daniel Mulloy, Lucy Molloy Mulloy, Sandy Pérez Águila, Yunior Santiago

Distributeur français : Outplay

Outplay
20, rue Voltaire
93100 Montreuil
Téléphone : +33 1 48 57 49 97
Fax : +33 1 73 79 23 88
E-mail : thibaut@outplay.fr
Site web : www.outplay.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.