Appel pour le 10 octobre : Non à la dictature comptable !

L’USP dénonce l’austérité à tous les étages !


Baisse du budget et mise à mal de la Sécurité sociale, privatisation rampante, baisse du budget des hôpitaux, baisse du budget de la psychiatrie et mise à mal de la politique de secteur, utilisation des services à des fins sécuritaires ! Et encore : diminution de personnel toutes catégories, explosion des contractuels, interchangeabilité des agents incompatible avec les exigences de continuité et de globalité qu’exigent les soins de secteur en psychiatrie.
Peu importe que cela compromette encore plus la qualité des soins et du travail, aggrave l'ambiance sécuritaire et la violence dans les services. Emmanuel Macron utilise les budgets à sa guise puisque Emmanuel Macron sait !
Qu'on se le dise : Emmanuel Macron, nouveau coach de tous les Français, a choisi pour la santé mentale de consacrer tous les moyens, disponibles ou pas, à une seule « thérapie » : un choc de précarité, de souffrance sociale et au travail pour secouer les fainéants, les cyniques et les extrémistes afin qu'ils se décident enfin, comme notre président et notre ministre du Travail, à rapidement gagner des millions, s'acheter un costume et être heureux... Emmanuel Macron sait !
L’USP préconise un « thérapie » qui n’abandonne pas et qui défend les principes de solidarité et de cohésion sociales. L’USP appelle à rejoindre et soutenir tous les mouvements, groupes et actions non fascisantes entreprenant de stopper ce carnage.
L'USP s'associe au mouvement de grève du 10 octobre dans la fonction publique, rappelle son attachement à l'accès aux soins psychiques pour toutes et tous et demande une nouvelle fois au gouvernement de favoriser une politique permettant de promouvoir les services publics et leurs agents, garants d'une répartition équitable de ces services, et notamment des soins, sur l'ensemble du territoire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.