Billet de blog 20 juil. 2016

Le Collectif des 39 au Festival Jazz in Marciac

Pour la 6ème année le Collectif des 39 organise une après midi de projection et de débats publics à Jazz in Marciac le jeudi 4 août 2016 à 14h. à la Salle des Fêtes de Marciac. "Vivre en ville" et "Couleurs de transfert" au programme...

Paul Machto
Psychanalyste - Psychiatre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour sa sixième édition depuis 2011, le Collectif des 39 a le plaisir d'organiser une projection - débat d'un documentaire, réalisée par Cécile Philippin, "Vivre en ville", qui sera suivi de la présentation par l'auteure, Mireille Nathan-Murat, de son livre "Couleurs de transfert".

Cécile Philippin nous avait déjà offert son documentaire "Les Voix de ma soeur" en août 2012, film particulièrement émouvant et très éclairant sur l'itinéraire d'une jeune femme, document à vocation de dé-stigmatisation des personnes souffrant de troubles schizophréniques et de sensibilisation au travail des familles et des soignants. Sophie Dufau, journaliste à Médiapart y avait d'ailleurs assuré l'animation du débat ainsi que celui sur " Eloge de la parole et de la créativité.

En 2011, c'est le film de Philippe Borrel, "Un monde sans fous" qui avait inauguré cet événement dont nous ignorions alors si nous pourrions renouveler l'expérience les années suivantes, comme nous y invitait Jean Louis Guilhaumon, le président - et maire de la ville- de Jazz in Marciac, qui avait été chaleureusement soutenant pour le Collectif des 39 et pour cette idée de débats autour de folie et culture, ainsi que sur la question de l'hospitalité. 

L'association de parents et amis de malades mentaux, l'Unafam du Gers, nous a toujours également suivi et a participé activement aux débats chaque année.

Si les années précédentes nous avions le plaisir d'exposés proposés par Yves Buin et Patrice Charbit, sur quelques Jazzmen, Charlie Parker, Thélonious Monk, Chet Baker, Charlie Mingus, et des débats sur l'articulation culture, créativité et folie, ou sur l'accueil, avec des professionnels ou avec une association de patients, HumaPsy, comme l'année dernière,  nous avons condensé, cette année,  notre programme en une après midi dont voici le détail ci-dessous :

Quelle Hospitalité pour la folie ?

Collectif des 39

 http://www.collectifpsychiatrie.fr

Avec La Ligue de l’Enseignement du Gers

Jeudi 4 août 2016 à 14h30.

- Salle des Fêtes de Marciac -

 Projection – Débat autour du film de  Cécile Philippin

 VIVRE EN VILLE

 « Comment se loger, travailler, se soigner, s'épanouir, lorsque l'on vit en ville avec une souffrance psychique ? A l'écoute des témoignages singuliers d'une quinzaine de personnes soignées en psychiatrie, le film "Vivre en ville"  dessine un état des lieux intime et concret du soin hors de l'hôpital et des enjeux du vivre ensemble. » http://vivreenville.surlepalier.com/index.php - film

 Le débat sera animé par Catherine Garlin, psychiatre, membre de l’association « Vivre en ville », Patrick Estrade, infirmier de secteur, membre des PsyCauses, et Paul Machto, psychiatre, du Collectif des 39 « Quelle hospitalité pour la folie ? ».

 Jeudi 4 août 2016 de 16h45 à 17h45

 Présentation et discussion avec Mireille Nathan-Murat, auteure du livre de Psy Fictions, "Couleurs de transfert".

 Une psychanalyste invente des personnages hauts en couleurs de transfert, incarnant la variété de sa pratique des années soixante à nos jours : enthousiaste dans le sillage de la psychothérapie institutionnelle et du secteur ; tourmentée par la tragédie des années sida et le retour du discours d'extrême droite.

Les polémiques médiatiques quant à l'accueil des enfants autistes et leurs familles lui inspirent un récit de psychothérapie à plusieurs voix, rebondissant des drames du principe de précaution, à l'espoir d'un passage de relais avec l'appel du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire.

Les 39 à Marciac © Yves Gigou

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Le maire écologiste de Grenoble fait voter l’autorisation du burkini sous les invectives
Lundi soir, malgré les pressions et après un conseil municipal interminable, Éric Piolle a fait adopter, sur le fil, un changement du règlement intérieur des piscines municipales. Les militantes qui se sont battues pour pouvoir porter le burkini reviennent, pour Mediapart, sur la genèse de leur combat. 
par Pauline Graulle et David Perrotin
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver des enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone