Billet de blog 23 juil. 2019

Etre supérieur hiérarchique ne donne pas qualité en soi pour être tiers demandeur

S’agissant d’un supérieur hiérarchique, il n’est pas justifié sous cette seule mention de l’existence de liens particuliers entre le tiers et le malade qui puisse valider la demande du tiers de la personne titulaire de l'autorité hiérarchique pour l'hospitalisation sous contrainte de son subordonné.

André Bitton
Président du Cercle de réflexion et de proposition d'actions sur la psychiatrie (CRPA), ancien président du Groupe information asiles (GIA), ex-psychiatrisé.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Note introductive - CRPA.

2019-07-22 JLD Châlons-en-Champagne.

En pièce jointe une ordonnance libératrice du 22 juillet 2019 d’une mesure de soins sur demande d’un tiers prise par le juge des libertés et de la détention de Châlons-en-Champagne, sur plaidoirie et note en délibéré de MeIsabelle Loreaux, avocate au Barreau de Châlons-en-Champagne.

En l’espèce il s’agit d’un soldat de carrière qui a été hospitalisé sans son consentement à la demande de son supérieur hiérarchique suite à un clash. L’ordonnance retient que le sous-officier qui a été tiers demandeur n’avait pas un lien particulier lui donnant qualité pour agir dans l’intérêt de la personne internée. Le JLD concluant que « ce défaut de qualité pour agir dans l’intérêt du malade a pour sanction la mainlevée de la mesure ».

Par ailleurs si le registre de l’isolement et de la contention a été produit en cours de délibéré, le JLD s’est contenté de vérifier que l’isolement de l’intéressé a été prescrit par un psychiatre ou sous son contrôle par un interne, ne s’estimant pas tenu par l’article L 3222-5-1 du code de la santé publique d’opérer un contrôle de légitimité de cette mise à l’isolement.

On observera qu’un interne n’est pas thésé et n’est pas inscrit au tableau de l’ordre des médecins. Il ne peut donc pas valablement prescrire une mesure aussi exorbitante qu’une mise en isolement d’une personne internée surtout si se rajoute une mise sous contention à cet isolement.

Il est tout de même intéressant de savoir que le fait d’être un supérieur hiérarchique (en l’espèce dans l’armée) n’est pas suffisant, à soi seul, pour que cela autorise cette autorité à être valablement tiers demandeur pour une hospitalisation sous contrainte d’un subordonné.


Mail de Me Isabelle Loreaux, avocate au Barreau de Châlons-en-Champagne, au CRPA

Le 22 juillet 2019.

Monsieur,

Je vous prie de trouver sous ce pli une décision intéressante sur la qualité de tiers dans le cadre d’une hospitalisation à la demande d’un tiers.

Le juge rappelle que :

— s’agissant de la qualité de tiers demandeur aux soins, il peut s’agir d’un membre de la famille du malade ou de toute personne justifiant de l’existence de relations avec le malade antérieures à sa demande de soins, en l’espèce s’agissant d’un supérieur hiérarchique il n’est pas justifié sous cette seule mention de l’existence de liens particuliers entre le tiers et le malade,

— s’agissant des mentions que doit contenir la demande du tiers, elles doivent être entièrement recopiées de la main du tiers.

Bien à vous.

Isabelle Loreaux, avocate.
4 rue Philippe de la Force,
51800 SAINTE MENEHOULD.

Pour retrouver cet article sur le site internet du CRPA, cliquer sur ce lien

CRPA - Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie [1]

Association régie par la loi du 1er juillet 1901 | Ref. n° : W751208044

Président : André Bitton. 14, rue des Tapisseries, 75017, Paris | Site internet : http://crpa.asso.fr  

Pour nous contacter cliquer sur ce lien

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
NFT et métavers, symboles de la fuite en avant éperdue du système économique
Les jetons non-fongibles, qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa