Billet de blog 24 nov. 2019

pascal b
Abonné·e de Mediapart

Face aux philippiques, grève et action

Nous avons participé, avec les autres forces du Printemps de la psychiatrie, à la manifestation jeudi 14 novembre dernier, avec beaucoup de médecins et de soignants non médecins. Plus de 10 000 dans la rue et une multiplicité de rassemblements de plusieurs centaines dans les régions : ce fut un succès pour nous et un coup de semonce pour le gouvernement.

pascal b
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Puis, le 20 novembre le Premier ministre et la ministre de la Santé ont apporté leurs « réponses » à ce mouvement, à grand renfort de communication. Or, ce qui nous est proposé, ce sont quelques miettes pour les médecins et les paramédicaux de la région parisienne et quelques autres mesures. C'est le mépris à l'égard des revendications de la Coordination inter urgences qui, par sa ténacité, est à l'origine du puissant mouvement qui se développe en défense de l'hôpital public. C'est le mépris à l'égard des soignants en psychiatrie, mépris réaffirmé contre celles et ceux du Centre hospitalier du Rouvray et de toutes ces équipes en lutte (Toulouse, etc.). Cet affront mérite une riposte d'ampleur.

Ce sont les principes managériaux de « Ma Santé 2022 » qui sont réaffirmés. Pour nos dirigeants néolibéraux, ces êtres en gris, il n'y a pas de problème de moyens humains insuffisants, il y a juste des problèmes de management, dans la santé comme ailleurs... 

Avec les organisations syndicales et la CIU, nous exigeons une revalorisation de l'ONDAM d'au moins 4 %, une revalorisation des salaires, la réouverture des structures ambulatoires en psychiatrie, bien d'autres choses encore. Et des négociations !

Dès à présent, une journée nationale de grève et de manifestations dans la santé est prévue le 17 décembre.

Auparavant, dès le 10 décembre, l'intersyndicale des internes appelle à une grève illimitée. Excellente nouvelle !

Le 5 décembre, jour de la grève reconductible de la SNCF et de la RATP, une riposte inter­pro­fes­sion­nelle et inter­gé­né­ra­tion­nelle s'organise partout contre le projet de contre-réforme « des retraites par points » de « Macron-Dele­voye ». Ce projet de réforme gouver­ne­men­tal inac­cep­table et dévas­ta­teur vient à la suite de la récente contre-réforme gouver­ne­men­tale de l’as­su­rance chômage.

L'USP, comme les membres des intersyndicales en lutte dans la santé, participeront à cette journée cruciale ; nous appelons à la grève ce jour-là.

La logique de destruction de l’État social est la même qu'elle concerne la santé, l'assurance chômage ou les retraites : c'est notre protection sociale qui est attaquée.

Auparavant, dans le champ de la psychiatrie, nous avons à préciser nos exigences et revendications, nos modes d'action, à nous retrouver, à échanger, à nous organiser mieux.

C'est l'objet de l’Assemblée générale nationale du Printemps de la psychiatrie qui aura lieu le samedi 30 novembre1 (dès 10h30 au Théâtre de Gennevilliers, 41 avenue de Grésillons à Gennevilliers, Métro Gabriel Péri). 

Cette AG ouverte à toutes et tous s’inscrit dans la mobilisation de grande ampleur du mouvement de toute la santé. Cette journée doit être un succès, donner une perspective stratégique à notre volonté de refonder les soins psychiques.

Pour l'USP,

Pascal Boissel, président

  1. https://printempsdelapsychiatrie.org/2019/11/21/pour-soigner-sans-entrave/

Union Syndicale de la Psychiatrie

52 rue Gallieni, 92240 Malakoff

Tél/Fax: 01 46 57 85 85

uspsy@free.fr

www.uspsy.fr

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal
États-Unis : en Géorgie, une enquête sur l’élection de 2020 menace Donald Trump
L’ancien président a moins de souci à se faire au sujet de la défaite attendue de son poulain, Herschel Walker, lors de la sénatoriale de Géorgie du mardi 6 décembre, que de l’enquête de la procureure Fani Willis, au terme de laquelle il pourrait être inculpé pour fraudes et ingérences électorales.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar