Billet de blog 5 janv. 2022

Une véritable déclaration de « guerre » à la démocratie !!

Lettre envoyée aux Parlementaires le 5 janvier 2022 après les propos de notre président.

Sara Melki
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Messieurs et Mesdames les Parlementaires,


Nous y voilà. Par la peur et la contrainte, la mésinformation et le mensonge, Monsieur Macron et son conseil de défense pourraient réussir leur « coup ». Après avoir déboussolé, puis habitué les Français à subir, obéir et se taire. Après avoir contraint le Parlement, passif, à lui donner les clés. Après avoir bâillonné celles et ceux qui, médecins, magistrats, universitaires, osaient questionner les décisions de l’exécutif. Après le « ce n’est pas admissible que le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner mette en risque la vie de tout un pays » du 17 décembre, voici le « un irresponsable n’est pas un citoyen » du 4 janvier ! Après le « nous acceptons de faire peser la contrainte sur les non vaccinés » de Castex, voici le « les non vaccinés, j’ai très envie de les emmerder » de Macron. Macron, censé être le président de tous les français, fait le choix de diviser pour régner, de désigner l’ennemi intérieur pour rassembler derrière sa bannière. C’étaient les complotistes hier, voici les non vaccinés aujourd’hui. Ce n’est pas un coup de théâtre, ce n’est pas un coup politique, c’est une véritable déclaration de guerre à la démocratie !
Faut-il s’en émouvoir ? non. Non, car il n’y rien là de très surprenant. Nous avons accepté sans broncher de vivre en état d’urgence sanitaire permanent, c’est-à-dire d’abandonner notre fonctionnement démocratique et nos libertés fondamentales. Nous avons accepté que la contrainte devienne la règle, la liberté l’exception. Nous avons accepté l’enfermement, le confinement et la pensée unique. Nous avons accepté un pass sanitaire de plus en plus contraignant imposant une vaccination de moins en moins efficace. La page du pass vaccinal est en cours. On ne peut pas dire que nous ayons été pris par surprise.
Ce dont il faut s’émouvoir, en revanche, c’est la passivité et l’incapacité de nos hommes et femmes politiques à prendre la mesure du danger et à réagir ! L’heure n’est plus aux petits calculs électoralistes et arrangements d’appareil ou de couloirs. L’émouvante quasi-unanimité des parlementaires dans l’hémicycle hier soir autour d’un sous-avenant du Gouvernement concédant que les moins de seize ans ne soient pas soumis au pass vaccinal était une farce. Qui n’a pas vu que l’argumentation développée par Véran consistait à monter les enfants contre leurs parents non vaccinés irresponsables. Qui ne voit pas que cette décision ne fait que réaffirmer en creux l’obligation du pass sanitaire pour ces mêmes enfants. Quelle farce alors, que ce petit jeu politicien des uns et des autres, du Gouvernement pour dire « vous voyez, nous écoutons le Parlement », des députés LREM pour se féliciter de constater que des accords avec les oppositions sont possibles, des républicains pour clamer que « c’est grâce à nous ». Tout cela n’est que farce et ne freine en rien la stratégie dévastatrice de Macron.  La vérité, c’est qu’ « en faisant des non-vaccinés des ennemis de la Nation, le Président se pose en diviseur des Français »  (Tribune de M. Slama, dans le Figaro du 5/1/2022).
Si la révolte vous fait peur, dites au moins votre refus !
Refusez cette loi, qui n’a d’autre justification que de dérouler la stratégie de campagne d’un président candidat. Refusez cette loi !  Réveillez-vous !!
Salutations citoyennes,
Les Citoyens en Alerte

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat