Billet de blog 4 mai 2011

Le nuancier footballistique

Les Indivisibles, «français sans commentaire» comme ils se définissent eux-mêmes, réagissent par l'humour à la crise que traverse la Fédération française de football.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les Indivisibles, «français sans commentaire» comme ils se définissent eux-mêmes, réagissent par l'humour à la crise que traverse la Fédération française de football.

-----------

Prime des joueurs, salaires des entraîneurs, prime de départ pour Domenech? Partage des bénéfices avec le monde amateur? Rien de tout cela! Les têtes pensantes, dirigeantes de la FFF ont trouvé LA SOLUTION pour pallier aux mauvais résultats des Bleus!
Mettre en place un système de quotas, car Le Pen, Zemmour et Frêche avaient donc raison, il y a trop d'Arabes et de Noirs en équipe de France!

Les Indivisibles ont décidé d'apporter leur contribution, via un modeste guide pratique qui nous l'espérons permettra d'enrichir la réflexion sur ce projet fondamental qu'est l'instauration de quotas ethniques au sein de l'équipe de France. Les couleurs de peau influent sur les résultats: ceci n'est plus à prouver et d'illustres théories du 19e siècle nous l'ont clairement enseigné (Gobineau...). L'échec de la dernière coupe du monde est le résultat d'une mauvaise gestion des ressources humaines!! C'est si simple, il fallait nous demander!
Nous avons l'honneur de vous présenter le Nuancier footballistique. Cet outil est le fruit d'années de recherches et d'observations sur les races, qui permettra à tout sélectionneur d'exploiter au mieux le potentiel naturel/biologique/inné de ses joueurs. Grâce au nuancier footballistique, fini les fastidieuses journées de détections, les tests, etc. Sur simples photographies, vous pourrez constituer une équipe nationale de rêve.

« Le Blanc »
Force : maturité, intelligence de jeu, autorité, le blanc est calme et serein en toute situation. Le Blanc est beau. Blanc c'est bien.
Faiblesse : pas encore identifiée à ce jour par la DTN de la FFF.
Poste de prédilection: les postes nécessitant de cadrer l'équipe, montrer l'exemple, d'avoir une vision globale et réfléchie du jeu sont faits pour lui. On lui préférera donc un poste de libero (taux d'efficacité 40%), de meneur de jeu (50%) ou d'attaquant.
NB : du fait de son aptitude innée à diriger, le blanc doit occuper en priorité les postes de direction au sein des clubs et des fédérations. Veillez à appliquer un quota de 95% ... minimum !
Point de vigilance : les Blancs de confession musulmane ont les caractéristiques de l'Arabe, il faut donc se reporter à la catégorie ci-dessous pour connaître leur profil.
« L'Arabe » (également appelé Beur, Musulman ou Sarasin)
Force : endurant, malin, a le potentiel d'être créatif s'il est cadré, très combatif (pouvant aller jusqu'au sacrifice), l'arabe est un joueur technique.
Faiblesse : impulsif, tricheur, beaucoup de mal à se concentrer.
Poste de prédilection : un poste à côté du blanc, sa créativité, son impulsivité nécessitant d'être cadrée, canalisée. On lui préférera donc les postes de numéro 4, 6, 7 ou numéro 8.
Point de vigilance : afin de garantir la cohésion de nos équipes et la sécurité de nos stades (que nos concitoyens paient avec leurs impôts et paient de nouveau pour pouvoir y accéder...), tout joueur qui posséderait dans son sac un bout de tissu généralement brodé de 40 cm x 60 cm communément appelé « tapis de prière », devra être systématiquement écarté du groupe, ou du centre de formation.

« L'Asiatique » (également appelé "Le Chinois")
Force : passe partout, vif, endurant, résistant à la douleur.
Faiblesse : introverti, chétif possède un corps bloqué à l'adolescence, musculature très peu développée.
Poste de prédilection : très proche de l'arabe, il se différencie tout de même par sa loyauté et sa rigueur à toute épreuve, qui lui permettront de s'adapter à d'autres postes.

« Le Noir » (également appelé "Le Black" )
Force : un corps d'adulte dès la naissance, très rapide, résistant à tous types de choc, possède une grosse frappe de balle.
Faiblesse : mono tâche, incapable d'assimiler la règle, les consignes, nécessite un suivi pédagogique plus long.
Poste de prédilection : on lui préfèrera un poste simple d'exécution aux consignes simples. Les postes latéraux sont faits pour lui : numéro 2 ou 3 ou les postes d'ailiers offensifs.
Point de vigilance : comme l'Arabe, certains noirs portent en eux une pratique religieuse islamo-extrêmo-terroriste dangereuse pour le groupe et nos équipements (cf plus haut).
Nous espérons que ce petit glossaire permettra à nos futurs sélectionneurs, entraîneurs, dirigeants de mieux gérer à l'avenir cette équipe de France et que enfin, le terrain de foot et notamment l'équipe de France soient le reflet du chemin que Laurent a tracé, «toujours plus blanc!»

Bien sûr, si vous ou l'un de vos collaborateurs était publiquement accusé de discrimination raciale, nous nierons avoir eu connaissance de vos agissements, ce guide s'autodétruira... Qui êtes-vous ? Raciste moi ? Jamais de la vie ! Ma voisine du dessous est Chilienne.

http://www.lesindivisibles.fr

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl