Ne jouez pas du violon à Jordi Savall !

Jordi Savall est un violoncelliste et chef d’orchestre espagnol, considéré comme un maître de la musique baroque. Ce 30 octobre, il a posté sur Facebook une lettre adressée au ministre de la Culture d’Espagne, expliquant pourquoi il refusait le Prix National de musique 2014 :

"La Culture, l’Art, et particulièrement la Musique, sont la base de l’éducation. (…) Sans éducation, il n’y a pas d’art et mémoire, il n’y a pas de justice"

10712756_10152852621779705_5489609393383889096_n.jpg?oh=e43b68841a6c5b1b2f331b07dc412944&oe=54AAEC52


Je choisis cet extrait si révélateur des dérives de l'austérité économique :

Nous vivons une crise politique, économique et culturelle grave qui a pour conséquence que le quart des Espagnols vivent dans une situation de grande précarité et que la moitié des jeunes n’ont pas et n’auront pas la moindre perspective de trouver un emploi qui leur assure les conditions minimales d’une vie digne.

La Culture, l’Art, et particulièrement la Musique, sont la base de l’éducation qui nous permet de nous réaliser personnellement et, en même temps, d’exister comme entité culturelle dans un monde sans cesse plus globalisé. Je suis profondément convaincu que l’Art est utile à la société, contribuant à l’éducation des jeunes et au renforcement de la dimension humaine et spirituelle de l’être humain. (...)

La lettre intégrale en français ici :

http://www.solidaire.org/index.php?id=1340&tx_ttnews[tt_news]=39101&cHash=3d515de2740193827d6aa33bcd7536c5#.VFa3xVx2GLI.facebook

L'original ici :

https://www.facebook.com/notes/jordi-savall/jordi-savall-renuncia-al-premio-nacional-de-m%25C3%25BAsica-2014/10152852613654705



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.