Zantrop
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Des livres et nous

Suivi par 442 abonnés

Billet de blog 10 juin 2020

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Snuff de Chuck Palahniuk: un roman sur la filiation?

Dans ce roman qui pourrait être interdit aux moins de 18 ans, l'inclassable Chuck Palahniuk emprunte les voies de la pornographie (qui, contrairement à celles du Seigneur, ne sont pas impénétrables) pour nous montrer les dérives de notre société et souligner l'importance des relations parents/enfants. Un texte court, provocant et réjouissant.

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Snuff : nom masculin singulier. Cinéma. Abréviation de "snuffmovie", film d'horreur dans lequel une victime est réellement torturée ou exécutée » [Définition du dictionnaire numérique Cordial]

Que fait un auteur qu’on dit sur le déclin quand il n’a plus rien à raconter ? Facile : il parle de sexe. Rien de plus courant que de céder aux sirènes de l’air du temps (entre récits gonzo, romances hardcore, ou porno soft à la Fifty Shades of Grey, le spectre est large) et de faire dans le commercial, le racoleur, le vicelard, pour essayer de rameuter le chaland et tenter de renouer avec son lustre d’antan.

On se dit alors que le résultat va forcément être décevant, et on en vient immédiatement à regretter les premiers romans de Palahniuk qui nous ont tellement séduits. Mais, naïf et, admettons-le, avec une faible lueur d'espoir, on finit tout de même par se laisser tenter, parce que Fight Club, quand même, et puis Survivant, ah, Survivant, ou même Berceuse

Dans Snuff, Cassie Wright, ex-star de l’industrie du X, va tenter de battre le record du plus grand gang-bang de l’histoire : 600 hommes en une seule nuit de folie. C'est un nombre, quand même. Unité de lieu, unité de temps, unité d’action. Simple. Efficace ?

Au premier abord, Snuff pourrait aisément passer pour un immonde roman pornographique. Je vous rassure, à la deuxième lecture : aussi. Seulement, c’est un petit peu plus profond que ça. Vous me direz que le terme est sans doute mal placé. Je vous répondrais que c’est ma chronique et que je mets les termes où je veux.

Le lecteur habitué à Palahniuk y retrouvera évidemment, avec un certain plaisir (solitaire ?), ce qu’il a toujours apprécié chez le Chuck : des phrases courtes. Minimalistes. Syncopées. Répétitives. Percutantes.

Et trash.

Toujours ce souci de choquer, de provoquer, de révulser le lecteur.

(On ne compte plus les évanouissements, malaises, haut-le-cœur, nausées lors de lectures en publique. Il paraît même qu'un lecteur se serait coupé le bout du doigt en tournant la page 47. Quel roman malsain).

Mais aussi un amour du détail historique, de l’anecdote technologique, du le-saviez-vous ? savoureux, développés avec une grande précision au sein des nombreux apartés qui parsèment le roman.

On pourrait s’arrêter là, et ce serait déjà pas mal.

La vérité vraie.

Mais en poussant la mauvaise foi à l'extrême, on peut également voir dans Snuff un roman sur la filiation (non non correcteur d’orthographe, je ne veux pas plutôt dire la fellation).

« Les chiens ne font pas des chats » dit souvent ma mémé.

Elle dit aussi « On sent toujours du pot qu’on a bouilli » ce qui, en vieille française, veut dire approximativement la même chose.

Donc, par le prisme de cette formidable orgie entre une porno queen et quelques six centaines de partenaires à pénis, Palahniuk va réussir à nous raconter au fond que notre destin d’être humain dépend toujours de nos parents, et que l’éducation reçue conditionnera notre comportement d'adulte. Certains des personnages parviendront-ils à dépasser cet héritage et à se transcender ? vous le saurez après une courte page de publicité.

Certes, rien de nouveau sous le soleil, d’autres ont déjà écrit ça beaucoup mieux que lui (et que moi en ce moment). Mais jamais avec ce style inimitable, subversif et jubilatoire.

Mention spéciale à la langue de Monsieur Claro, qui fait des merveilles de traduction pour le lecteur francophone.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste