Billet de blog 25 mars 2020

Christophe Prevost
Ingénieur de recherche au CNRS
Abonné·e de Mediapart

Éric Vuillard. Le soulèvement de l'homme ordinaire

Le dernier livre d’Éric Vuillard est le bienvenu car il fait assurément écho à notre actualité. « La guerre des pauvres » semble rendre aujourd’hui justice et dignité aux perdants de tous les temps, aux victimes immémoriales de violences inouïes et toujours recommencées.

Christophe Prevost
Ingénieur de recherche au CNRS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est question dans ces quelques dizaines de pages de l’Europe du XVIe siècle, une Europe ébranlée par le message de la Réforme protestante. Le Saint Empire germanique est le théâtre d’une surrection populaire, d’un soulèvement puissant contre un impôt insupportable. Aussi, l’auteur met ses pas dans ceux de l’incandescent Thomas Müntzer prônant la révolution des humbles et l’établissant d’une religion sociale contre les princes. En racontant cette révolte de 1525 et en l’inscrivant dans un mouvement plus vaste, il a choisi de l’exposer à nos propres préoccupations, à nos propres désirs. Avec « 14 juillet », « L’ordre du jour » (prix Goncourt 2017) et aujourd’hui « La guerre des pauvres », c’est du coup toute une littérature, adossée aux mouvements émancipateurs, qui fait trace de l’histoire collective des luttes contre la domination et les inégalités.
Le texte lyrique, subversif est court et incisif. L’écriture extrêmement précise, inventive est une force agissante qui permet de revivre les évènements victorieux ou défaits qui ont accouché du progrès social. Les phrases d’une superbe brièveté ont une indéniable assurance, elles rendent ainsi inévidentes nos évidences les plus quotidiennes : la violence émancipatrice est parfois légitime ! Eric Vuillard se laisse emporter par le courant d’aujourd’hui, il se laisse embarquer par le mouvement général où s’affirme l’égalité profonde, nécessaire entre les hommes. Et il est aussi un incorrigible optimiste puisqu’il clos son fort beau texte par cette phrase : « Le martyre est un piège pour ceux que l’on opprime, seule est souhaitable la victoire. Je la raconterai. »

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Après l’embargo sur le pétrole russe, l’Europe dans le brouillard
Annoncée depuis des mois, la guerre du pétrole contre la Russie est une réalité depuis lundi 5 décembre. L’Europe a engagé un embargo, les membres du G7 imposent un plafonnement du prix du baril à 60 dollars pour les pays tiers. Avec quelles conséquences ? Personne ne sait.
par Martine Orange
Journal
Devant la cour d’appel, Nicolas Sarkozy crie son innocence
Rejugé pour corruption, l’ancien chef de l’État s’en est pris à une enquête illicite selon lui, et a réaffirmé ne rien avoir commis d’illégal en utilisant la ligne téléphonique « Paul Bismuth ».
par Michel Deléan
Journal
Les enjeux d’un second procès à hauts risques pour l’ancien président
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert sont rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar