Christophe Prevost

Ingénieur de recherche au CNRS

Son blog
35 abonnés Le blog de Christophe Prevost
Voir tous
  • Amitav Ghosh : Littérature et écologie

    Par
    la-deesse-et-le-marchand
    Il n’y a jamais de conversion purement intellectuelle possible. Les idées n’ont en aucun cas un effet par elles-mêmes mais accompagnées, soutenues d’affects qui leur donnent leur élan et leur force. La littérature dispose des moyens de s’adresser aux corps et aux cœurs, auxquels elle propose immédiatement des affections : des images, des émotions, des rapprochements.
  • COP26, une opération de communication

    Par
    Il ne fait pas de mal cet article en tête du bandeau du club, « COP26 : bal des bourreaux ». Il faut dire qu’il a été écrit par un spécialiste de l’analyse du discours, de la communication, de la science du langage. Il faut bien laisser faire les spécialistes.
  • Atténuation ou adaptation au changement de climat ?

    Par
    COP26, la catastrophe semble pour l’instant inévitable : le réchauffement sera de toute manière supérieur à 1,5 °C autour de 2040. Le mouvement pour le climat n’a pas entamé la progression inexorable de l’exploitation des combustibles fossiles, n’est-il pas temps pour lui de changer de perspective (inondations, montée du niveau de la mer, accueil des réfugiés, etc.) ?
  • Demain on dégaze gratis

    Par
    L’article de tête de cette nouvelle édition du Club appelle de ses vœux une COP26 relevant le défi des +1,5°C de réchauffement global, une COP26 établissant des objectifs stricts pour 2030 et 2050. Il semble pourtant que les objectifs climatiques ont été peu respectés. La lecture de « L’impossible capitalisme vert » permettra sans doute de lier mieux ces mesures à des choses plus fondamentales.
  • Un affreux et douloureux dilemme cubain

    Par
    padura
    « Poussière dans le vent » explore le douloureux dilemme auquel se trouve confronté un clan d’incertains amis durant plusieurs décennies : rester et s’exposer à l’autoritarisme d’un régime, aux pénuries de la « Période spéciale », aux nivellements de toutes sortes ; ou bien partir et perdre dans l’anonymat et la solitude son identité véritable.
Voir tous