Portrait d'un fumeur de crack en jeune homme, de Bill Clegg

Au début des années 2000, Bill Clegg est un jeune agent littéraire new-yorkais montant, heureux en amour comme en amitié. Puis, brusquement, il devient complétement dépendant au crack. Il abandonne son petit ami, l'agence littéraire qu'il avait fondée, tout ce qui faisait sa vie, et s'enfonce dans une addiction suicidaire. Portrait d'un fumeur de crack en jeune homme est le récit de cet épisode.

Première de couverture - Bill Clegg - Portrait d'un fumeur de crack en jeune homme © Bill clegg Première de couverture - Bill Clegg - Portrait d'un fumeur de crack en jeune homme © Bill clegg

Captivant. Poignant. Effrayant.

Bill Clegg nous livre sa vie. Celle de ce jeune homme beau et plein d'avenir qui, rapidement, va voir tout basculer. Un récit clair, précis, rapide. Entre flashback et instant présent, entre lucidité et flottement. Comment ne pas être captivé·e par cette descente aux enfers fulgurante, incontrôlable, inexorable. Goûter au crack ne pardonne pas.

Une claque. Ce jeune homme en mériterait une, oui. Autant que nous, que moi. Oui, je la mérite sûrement, avec mes préjugés sur la drogue, comment en sortir une fois plongé dedans. Préjugés, méconnaissance, le résultat est le même. Les mots s'enchaînent, puis les phrases, les chapitres, et on finit bouleversé.

Bouleversé et la peur au ventre ! Peur pour lui, ce jeune homme que l'on voudrait sauver, contre lui-même, contre ce poison insidieux. Peur du désarroi de ses proches, leur frustration, qui nous touchent autant que notre incapacité de lecteur à agir. Notre incapacité, au final, à se sentir armé pour affronter les choses le moment venu. Un jour peut-être. Jamais je l'espère.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.