Billet de blog 2 sept. 2019

Un jour, un livre - Conversations avec J.L. Borgès de Willis Barnstone

Drôle de titre pour un livre aussi puissant : «Conversations avec Jorge Luis Borgès à l‘occasion de son 80 ème anniversaire, W. Barnstone».

Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je ne sais plus comment ou par qui ce livre est arrivé jusqu‘à moi. Je l'ai prêté, plus jamais revu, pas oublié. C’est l’un des rares livres que j'ai voulu racheter, chercher – il était épuisé ! – trouver et garder. Je n‘ai pas cherché à l'ouvrir après toutes ces années, il fallait simplement que je le sache près de moi. En protection. En amitié.

Depuis que je l'ai reçu chez moi par la poste en 2008, il sent l'humidité, oublié peut-être dans une cave, page jaunies, la typo dépassée. Il a été édité en 1982. Ou laissé dans une chambre sous les toits par un étudiant, un passionné de livres.

Ce livre je l'ai beaucoup aimé et je l‘aime encore, il me semblait que j'avançais spirituellement en le lisant et après.

Ce livre, c’est celui de José-Luis Borgès dans toute sa splendeur, son allure classieuse, élégant, amoureux fou de littérature, à la bibliographie conséquente, aux propos jamais communs, toujours de haut vol, qui laissent une trace en nous. Toujours impérial dans son costume impeccable et sa cane de seigneur.

Si je devais garder les phrases à la fois fascinantes et claires, qui m‘ont troublée :

« Les soirées ne font toujours que commencer ».

Peut-être sommes –nous tous en train de dormir et le réveil se fera lorsque nous mourrons ». 

« J’ai toujours imaginé le paradis comme une bibliothèque ». 

Une anecdote de l'auteur, rentrant chez lui par une nuit noire, abordé par un rôdeur armé qui lui dit :« la bourse ou la vie » ?

Et lui de répondre : « La vie » !

Le rôdeur troublé par une réponse aussi inattendue, a détalé sans se retourner.

J’aime ce livre en particulier parce que Borgès y est naturel, enjoué, profond et lumineux, drôle. Il répond aux questions de Willis Barnstone, professeur de littérature comparée, à celles du public, il y a aussi une sélection de ses poèmes en bilingue, des références nombreuses qui prolongent son univers et donne envie de les lire.

Conversations avec J.L.Borgès à l‘occasion de son 80 ème anniversaire,présentées par Willis Barnstone, édité en 1982 par Indiana University Press, Editions Ramsay en 1984, traduit par Anne Laflaquière,197p.

Djalila Dechache

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Sports
Ligue des champions : la France gagne le trophée de l’incompétence
La finale de la compétition européenne de football, samedi à Saint-Denis, a été émaillée de nombreux incidents. Des centaines de supporters de Liverpool ont été nassés, bloqués à l’entrée du stade, puis gazés par les forces de l’ordre. Une faillite des pouvoirs publics français qui ponctue de longues années d’un maintien de l’ordre répressif et inadapté, souvent violent.
par Ilyes Ramdani
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi la fête des Mères est l’arnaque du siècle
À l’origine la Fête des Mères a donc été inventé pour visibiliser le travail domestique gratuit porté par les femmes. En effet, Anna Jarvis avait créé la Fête des Mères comme une journée de lutte pour la reconnaissance du travail domestique et éducatif gratuit ! Aujourd'hui personne n'est dupe sur les intérêts de cette fête et pourtant...
par Léane Alestra
Billet de blog
Les mères peuvent-elles parler ?
C'est la nuit. Les phares des voitures défilent sur le périphérique balayant de leurs rayons lumineux le lit et les murs de ma chambre d'hôpital. Je m'y accroche comme à un rocher. Autour de moi, tout tangue. Mon bébé hurle dans mes bras.
par Nina Innana
Billet d’édition
Ma grand-mère, fille mère
Les récits familiaux reprennent dans l'édition «Nos ancêtres les gauloises». Celui-ci nous est proposé par un contributeur qui tient à rester anonyme. Son histoire, entre mémoire et fiction, explore un secret de famille où la vie des bonnes «engrossées» par leur patron rencontre celle des soldats de la Guerre de 14...
par ELISE THIEBAUT
Billet de blog
« La puissance des mères », extrait du livre de Fatima Ouassak
A l'occasion de la fête des mères, et de son braquage par le Front de mères pour faire de cette journée à l'origine réactionnaire une célébration de nos luttes et de nos victoires, extrait du livre « La Puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire » de Fatima Ouassak. Il s'agit de la conclusion, manifeste écologiste, féministe et antiraciste, lue par Audrey Vernon.
par Jean-Marc B