Un jour, un livre - Conversations avec J.L. Borgès de Willis Barnstone

Drôle de titre pour un livre aussi puissant : «Conversations avec Jorge Luis Borgès à l‘occasion de son 80 ème anniversaire, W. Barnstone».

Je ne sais plus comment ou par qui ce livre est arrivé jusqu‘à moi. Je l'ai prêté, plus jamais revu, pas oublié. C’est l’un des rares livres que j'ai voulu racheter, chercher – il était épuisé ! – trouver et garder. Je n‘ai pas cherché à l'ouvrir après toutes ces années, il fallait simplement que je le sache près de moi. En protection. En amitié.

Depuis que je l'ai reçu chez moi par la poste en 2008, il sent l'humidité, oublié peut-être dans une cave, page jaunies, la typo dépassée. Il a été édité en 1982. Ou laissé dans une chambre sous les toits par un étudiant, un passionné de livres.

Ce livre je l'ai beaucoup aimé et je l‘aime encore, il me semblait que j'avançais spirituellement en le lisant et après.

Ce livre, c’est celui de José-Luis Borgès dans toute sa splendeur, son allure classieuse, élégant, amoureux fou de littérature, à la bibliographie conséquente, aux propos jamais communs, toujours de haut vol, qui laissent une trace en nous. Toujours impérial dans son costume impeccable et sa cane de seigneur.

Si je devais garder les phrases à la fois fascinantes et claires, qui m‘ont troublée :

« Les soirées ne font toujours que commencer ».

Peut-être sommes –nous tous en train de dormir et le réveil se fera lorsque nous mourrons ». 

« J’ai toujours imaginé le paradis comme une bibliothèque ». 

 

Une anecdote de l'auteur, rentrant chez lui par une nuit noire, abordé par un rôdeur armé qui lui dit :« la bourse ou la vie » ?

Et lui de répondre : « La vie » !

Le rôdeur troublé par une réponse aussi inattendue, a détalé sans se retourner.

 

J’aime ce livre en particulier parce que Borgès y est naturel, enjoué, profond et lumineux, drôle. Il répond aux questions de Willis Barnstone, professeur de littérature comparée, à celles du public, il y a aussi une sélection de ses poèmes en bilingue, des références nombreuses qui prolongent son univers et donne envie de les lire.

 

Conversations avec J.L.Borgès à l‘occasion de son 80 ème anniversaire,présentées par Willis Barnstone, édité en 1982 par Indiana University Press, Editions Ramsay en 1984, traduit par Anne Laflaquière,197p.

Djalila Dechache

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.