QUESTIONS DE CITOYENS SUR LA COVID 19

Diverses questions sont débattues localement En Bigorre, qui interrogent et permettront de sortir d’un méli-mélo politico-scientifico-médiatique harassant, où chacun·e est balloté entre information véritable et impression de manipulation. Première mouture d’un collectif qui n’entend pas en rester là.

Questions de citoyen·ne·s de Bigorre … et d'ailleurs.png © AB Questions de citoyen·ne·s de Bigorre … et d'ailleurs.png © AB

 

QUESTIONS DE CITOYENS SUR LA COVID 19

du 11 Décembre 2020

 

1/ Quel doit être le seuil d'efficacité d'un vaccin anti covid ?

Le consensus international fixe le seuil d’efficacité à au moins 50% pour les futurs vaccins contre la COVID-19. il faut donc qu’il y ait 50% de cas en moins dans le groupe vacciné que dans le groupe ayant reçu le placebo.

Quebec Science : Vaccin contre la COVID-19 : Pfizer et BioNTech annoncent des résultats prometteurs

 

2/ Quelles sont les différentes techniques de fabrication ?

a/ Le virus entier, atténué ou inactivé

b/ Un morceau de virus

c/ Les vaccins à ADN/ARN : aucun vaccin de ce type n’a encore été déployé en médecine humaine à ce jour, et on manque encore de recul sur leur utilisation.

CNRS le journal : quels vaccin contre le covid 19

 

3/ Le vaccin sera-t-il efficace pour susciter une production d'anticorps ?

Il est vraisemblable qu’une faible réponse vaccinale sera obtenue chez les sujets âgés de plus de 75 ans.

Vaccins contre le SARS-CoV-2 Une stratégie de vaccination 9juillet 2020

 

4/ L'immunité est-elle durable ?

On ne sait pas combien de temps seront présents dans le sang les anticorps produits après la vaccination.

 

5/ Le vaccin empêche-t-il la transmission du virus ?

Il est probable que le vaccin n'empêche pas la transmission du virus Le médecin en chef de Moderna avertit que le vaccin n'empêchera pas la transmission du virus.

Le médecin en chef de Moderna avertit que le vaccin n'empêchera pas la transmission du virus.

 

DES VACCINS ANTI COVID SANS DANGER ?

Avec un virus entier, atténué ou inactivé, il existe un risque statistique pour qu’une infime proportion de particules virales gardent leur capacité à infecter l’individu

CNRS le journal : quels vaccins contre le covid 19

 

Pour les vaccins à ADN / ARN, il existe beaucoup d'inconnues du fait d'une toute nouvelle technologie développée en urgence.

Vaccin ARNm : l'appel solennel du Pr Perronne France Soir

 

Le conseil scientifique souligne le risque d'une aggravation de l’infection par les anticorps induits par le vaccin. Il arrive en effet que les anticorps produits aggravent la maladie au lieu de la combattre.

CNRS le journal : quels vaccin contre le covid 19

Vaccins contre la Covid-19 : doit-on s'inquiéter du risque de maladie aggravée chez les personnes vaccinées

 

On ignore si le vaccin a un impact sur la fertilité. La sécurité et l'efficacité du vaccin chez les enfants de moins de 16 ans n'ont pas encore été établies.

Quel que soit le type de vaccin, il y a aussi des adjuvants comme par exemple le polyéthylène glycol qui pourrait provoquer des maladies auto-immunes.

Vaccins anti-Covid, sûrs et efficaces ? Avis du Conseil Scientifique, de la HAS, ce qu’en a fait la Commission Européenne

 

Les vaccins peuvent aussi contenir un dérivé de l'hexane connu pour être un produit toxique. Il faudrait donc avoir connaissance des différents adjuvants utilisés dans tous les vaccins.

 

DES VACCINS ANTI COVID UTILES ET JUSTIFIÉS ?

En prévention, la vitamine D réduit le risque de complications de 97%

Vitamine D : une piste très sérieuse anti-COVID-19

 

Le Zinc et la Vitamine C pourraient également éviter les formes graves de la COVID 19.

Système immunitaire : où trouver les vitamines "anti-covid" Medisite

 

La mortalité de la COVID 19 est aux alentours de 0.5%, ce qui reste statistiquement faible. Un débat reste ouvert sur des potentiels traitements, dont l’hydroxychloroquine et l’azithromycine. Si ces molécules s’avèrent finalement efficaces, la justification de la vaccination de masse s’écroule.

Vaccin et Covid Reinfocovid

Chloroquine : le plus grand scandale sanitaire (français) du siècle ? Le quotidien du médecin

 

Si de plus le virus mute, le vaccin risque de ne plus avoir d'utilité...

 

POINT MEDIA

A noter :

"Mal-traités", un film tout récent sur le sujet, retrace l'affrontement de deux conceptions de la médecine : celle où la maladie doit d'abord être soignée et celle où la maladie doit d'abord être rentable.

Ce documentaire montre qu'il existe des traitements efficaces contre la COVID, au travers de témoignages de médecins et de scientifiques chevronnés.

« Le microbe n'est rien, le terrain est tout » (du célèbre physiologiste Claude BERNARD) cité par le docteur Éric Menat ; « Il n'y a pas de plus bel exemple que le coronavirus pour illustrer ce propos ». Et que, non seulement, la maladie se soigne, et qu’il existe des moyens pour s'en prémunir.

Document visible gratuitement sur Internet pendant encore quelques jours à cette adresse : https://www.revelation-covid.com/ il doit être possible de le trouver également sur YouTube ou sur Odysée.

 

                               Cet article est le premier sur la thématique. Lien vers le second ici.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.