Billet de blog 10 juillet 2009

La rédaction de Mediapart (avatar)

La rédaction de Mediapart

Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.

Journaliste à Mediapart

Parlez-vous le Tour?

Jeu de l'été: essayez de comprendre et de traduire les phrases suvantes, écrites dans la langue du peloton.

La rédaction de Mediapart (avatar)

La rédaction de Mediapart

Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.

Journaliste à Mediapart

Jeu de l'été: essayez de comprendre et de traduire les phrases suvantes, écrites dans la langue du peloton.

«Les 3 et 4 ont vissé toute la journée, à s'en faire péter les varices. Y en a même quelques uns qui ont vu la sorcière aux dents vertes et ont mis la flèche au bout de deux tours. Ils n'ont rien pu contre les chaudières qui avaient bien refait les niveaux avant le début de la saison, prenaient leurs soins avec régularité, et faisaient des pompes 15 heures par nuit.

Zotekulp, qui était resté les mains aux cocottes jusque-là vu qu'il a des socquettes en titane, a remis de la bracasse pour aborder une belle bosse et a posé le grupetto. Erreur: il a tout mis à gauche alors qu'il croyait pouvoir grimper sur la galette. Et là, DelToro, un client qu'on croyait cuit et qui craignait de finir à la nuit, s'est refait la cerise dans un raidard à 15%.

Une fois revenu sur le plat, Van Schmoldück a posé un sac: il a mis le nez dans le cintre, vissé la poignée et a tourné les jambes comme un malade pour une partie de manivelle endiablée. Le basque Gortaxu Barasetaki a tenté de lui sucer la roue. Las, il est resté en croustille. Le Flamand est parti en chasse-patates pendant 30 bornes et à mis le peloton dans le vent, avant de se faire bordurer dans le final par O'Brien. DelToro aussi, qui avait fait le drapeau derrière Van Schmoldück dans la descente, a coincé aux 10 bornes après avoir couru sur sa classe. Un coup de mandoline bête, alors qu'il s'était bien mis sur le flanc: le pauvre, il a fini en pédalant avec les oreilles.»

On relève les copies dans les commentaires.