Billet de blog 2 juin 2014

Left Intellectuals’ Statement on May European Elections

The recent election of Syriza in Greece offers a vibrant glimmer of hope for the future of social and economic democracy in Europe. At the same time, however, the rise of the right-wing nationalism, stoking strong racist and anti-Semitic sentiments, threatens the ideals of a plural and democratic Europe.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

The recent election of Syriza in Greece offers a vibrant glimmer of hope for the future of social and economic democracy in Europe. At the same time, however, the rise of the right-wing nationalism, stoking strong racist and anti-Semitic sentiments, threatens the ideals of a plural and democratic Europe. Media accounts that misrepresent the importance of the growing electoral support for Syriza as the rise of left-wing "extremism" must be countered in the strongest of terms. There is no contemporary symmetry between the so-called "extremism" of left and right. The efforts to dismiss the emphatic call for economic justice in both Greece and Spain (Podemos gathered 8%) as "populist", "anti-European", or as "skepticism" misreads their political reach and importance. These radical left victories cannot be compared with the rise of the Front National in France, the UKIP in England, the strengthening of anti-Semitic parties in both Greece and Hungary as well as anti-immigrant populism in Belgium and Denmark.

The rise of the "eurosceptic" right wing responds with clearly racist platforms to austerity policies and new demographics.  The rise of the left on the other hand offers  a critique and alternative to social and economic inequalities spawned by austerity policies. To prevent violence and despair spreading further, the European Union needs new alliances across national borders and a radical re-arrangement of its institutions to achieve greater democracy and economic equality. A major public debate should be launched to discuss the future of Union, the role of solidarity and social justice and the contemporary meaning of the "idea of Europe".
The success of a democratic public debate, however, depends upon truth and transparency in the media representation of political movements and their claims.  We demand vigilant attention to the difference between political objections to austerity that seek greater inequality and those that seek greater equality. Only then can we see more clearly how the future of democracy is at stake.'

Signed: Etienne Balibar, Joanna Bourke, Wendy Brown, Judith Butler, Drucilla Cornell, Simon Critchley, Jodi Dean, Costas Douzinas, Eric Fassin,  Engin Isen, Chantal Mouffe, Jean-Luc Nancy, Toni Negri,  Micael Lowy, Sandro Mezzadra, Bruce Robbins, Jacqueline Rose, Eleni Varikas, Hayden White, Slavoj Zizek.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
Journal — International
« Ils ne nous effaceront pas » : le combat des Afghanes
Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans qui, en un an, ont anéanti les droits des femmes et des fillettes. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.
par Mortaza Behboudi et Rachida El Azzouzi
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat