Billet de blog 29 nov. 2012

Salman Rushdie on the lessons of being Joseph Anton

In this lengthy interview with Mediapart’s Christine Marcandier and Sophie Dufau, the novelist and essayist Salman Rushdie talks about his latest work, Joseph Anton: A Memoir, a biographical account of his life in hiding when a fatwa was issued against him in 1989 following publication of his novel The Satanic Verses.

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

In this lengthy interview with Mediapart’s Christine Marcandier and Sophie Dufau, the novelist and essayist Salman Rushdie talks about his latest work, Joseph Anton: A Memoir, a biographical account of his life in hiding when a fatwa was issued against him in 1989 following publication of his novel The Satanic Verses.

Rushdie, 65, was in Paris for the publication of the French version of his memoir (the original English version was published in September), which begins when he answers a phone call from a BBC journalist and discovers for the first time that Iranian political and religious leader Ayatollah Khomeini had called for him to be put to death.  

Joseph Anton was the pseudonym he used in the ensuing years of hiding, chosen from the first names of two of the authors he admires the most, Joseph Conrad and Anton Chekhov.

During the interview, the Indian-born British author, who has spent the last decade living in New York, expresses his gratitude for the notable public support he received from political and artistic circles in France, where he was made a Commandeur of the Ordre des Arts et des Lettres, the highest tribute of this official cultural order, in 1999.

But he begins by recalling how 1989 was a year of enormous change in the world, argues that the fatwa was the start of a mounting tide of obscurantism that led to the 9/11 attacks in the US in 2001, and how, if the internet functioned in 1989 as it does today, he might well have been murdered.

The interview, separated into four parts below, was recorded on November 14th (click screen to play).

© Mediapart
© Mediapart
© Mediapart
© Mediapart

 -------------------------

Joseph Anton: A Memoir is published in English by Random House in the US and Jonathan Cape in the UK (see a review from The Observer here), and is published in France as Joseph Anton, une autobiographie by Plon.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe