Billet de blog 11 janv. 2022

Lettre ouverte à JL Mélenchon

M.Melenchon pourrez-vous regarder vos petits enfants, quand, pour avoir refusé de participer à la Primaire Populaire, la division de la gauche nous aura tous condamnés à l'autoritarisme ultralibéral de Macron2 ou Pécresse-Thatcher ou Le Pen ? Et surtout, pouvez-vous les condamner à l'holocauste climatique ou nucléaire que ce capitalisme sauvage ne peut que provoquer ?

Pourlavenir
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bonjour M. Mélenchon

Ce matin sur France Inter vous avez réaffirmé que vous n'êtes pas candidat à la Primaire Populaire. 

Vous avez tord. Avec tous les partisans de l'AEC votant pour vous, vous pourriez la gagner. Avec cette reconnaissance comme candidat rassembleur  de la gauche, vous gagneriez votre présence au second tour et vous pourriez gagner contre Le Pen au second.

Mais, puisque vous ne voulez pas vous y présenter, au moins faites tout pour y éliminer la concurrence de C. Taubira. C'est une erreur stratégique de taille que de laisser gagner cette primaire par C. Taubira. Vous le savez C. Taubira c'est Hollande au féminin, elle ne doit absolument pas être le faux-nez du PS et rassembler sur son nom les désespérés de l'union de la gauche. Soyez sûr que les médias des oligarques feront sa promo, pour s'assurer que ses voix vous éliminent dès le premier tour. Soyez réaliste, comment, même avec que 3 candidats à gauche (vous=11%, Y. Jadot=9%, C. Taubira=6%) pourriez vous gagner ? Même si les sondages sont truqués, ils réussissent à influencer, à manipuler, les électeurs. Même avec vos 17% de 2017 vous êtes éliminé derrière Macron ou V. Pécresse et M. Le Pen.

La lucidité sur cette division pourrait amener Sandrine Rousseau (qui s'est déclarée favorable à cette primaire) de se présenter pour y  représenter l'écologie. Pour sauver nos chances de lutter contre le réchauffement climatique et vu ses 49% à la primaire écolo, Sandrine Rousseau peut légitimement y représenter l'écologie. Si elle s'y présentait, sans représentant de la FI, elle l'emporterait. Mais même avec que deux concurrents de gauche, S. ROUSSEAU et vous, d'égale force, aucun de vous deux ne pourrait atteindre le second tour.

Pour que le PS, camoufler en Taubira, ne gagne pas cette primaire, vous devez absolument y présenter un candidat pour représenter l'AEC. Les électeurs y votent pour un programme de gauche plutôt que pour une personne. Donc donnez leur l'opportunité de voter pour l'AEC en acceptant qu'il y soit représenter par un autre que vous. Ce candidat doit être une personnalité très engagée à gauche et très populaire. Le meilleur candidat, qui a déjà été parrainé par de nombreux votants de cette Primaire Populaire est François Ruffin. Il défend depuis de nombreuses années par ses articles et ses films les idées sociales et écologistes et est aussi député de la France Insoumise. François Ruffin, n'étant pas un politicien professionnel, mais ayant fait ses preuves, tant comme journaliste-cinéastre que comme député, ne souffrira pas du rejet que les électeurs, surtout ceux qui s'abstiennent, ont pour les politiciens à vie.

Mais François Ruffin n'a pas votre ambition, il n'a aucune envie d'être président. C'est bien pour cela qu'il peut gagner. Les électeurs rêvent d'un président sincère et désintéressé, qui présiderait mais ne gouvernerait pas à la Macron, cette royauté élective de 5 ans qu'est la 5ème république. Ils voteront plus pour un candidat prêt à céder sa présidence, dès que la Constituante de la 6ème République aura établit de nouvelles règles électorales et qui reprendra volontier son métier d'origine. Alors que beaucoup doutent (à tort ou a raison) que vous soyez prêt à abandonner le pouvoir si vous le gagnez.

Mais si François Ruffin ne veut pas candidater, pourquoi le forcer. Mais juste parce qu'il a des enfants et que c'est inconcevable qu'il prenne le risque de les condamnés à (sur)vivre sous le servage de l'ultralibéralisme autoritaire de Macron=Pécresse ou du fascisme ultralibéral de Le Pen=Zemmour. 

Si François Ruffin perd la Primaire Populaire, et bien rien ne change, vous continuerez a lutter contre F. Roussel, A. Hidalgo ou C. Taubira et contre Y. Jadot (ou S. Rousseau) et vous perdrez tous, pour notre... et votre malheur. Mais si F. Ruffin gagne cette Primaire vous devrez sacrifier votre égo pour l'intérêt général et donc vous désister pour votre poulain... et vous contenter, pourquoi pas, d'être le 1er ministre du président François Ruffin. 

Je vous souhaite pour l'année 2022 et les suivantes de pouvoir vous regardez dans un miroir sans regretter d'avoir condamné les Français au servage sous Ma€ron2=Pécresse-Thatcher=Le Pen=Zemmour et surtout de nous avoir tous condamnés à L'HOLOCAUSTE CLIMATIQUE que l'ultralibéralisme sauvage ne peut que provoquer !

Pourlavenir 

ps : veuillez aller lire mon billet et mes commentaires sur la Primaire Populaire sur mon blog du club Médiapart.

https://blogs.mediapart.fr/pourlavenir/blog/271221/primaire-populairederniere-chance-dun-avenir-en-commun

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel
Journal
Dessine-moi un coronavirus
Le coronavirus est-il noir, rouge, vert ou transparent ? Quelle est sa forme ? Sa taille ? Où se tapit-il ? Quelle place prend-il à la maison ou à l’école ? Que peut-on faire pour y échapper ? Les enfants d’un atelier de dessin parisien répondent avec leurs mots et leurs images.
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin