RÉSISTER AUTREMENT lettre à la FRANCE INSOUMISE

Lettre ouverte aux responsables de la France Insoumise pour qu'ils nous proposent de devenir des RÉSISTANTS DE LA CONSOMMATION contre les casses du PÈRE NOĒL DU CAC40.

Les leçons des manifestations syndicales de moins en moins suivies doivent être tirées. De nouveaux modes de résistance aux casses du PRÉSIDENT POUR SES SPONSORS doivent nous être proposées.

 

Avec la précarité et les difficultés économiques, les salariés ne peuvent plus se payer le luxe de perdre sur leur salaire dans des grèves qu’ils jugent inutiles. La France Insoumise l'a compris, elle en appelle à des manifestations massives le week end. Elle a raison pour les jours, mais ce n’ai pas pour autant que des manifestations du week end, feraient le plein et pourraient gagner la guerre contre le gouvernement. Car beaucoup des manifestants de 2016 ont vu l’inefficacité des manifestations et des grèves contre la loi El Khomri. Ils ne veulent plus la répression violente de la police (bien sûr sur ordres), et le coût des dégâts d'une minorité de casseurs (manipulés ou non) pour la collectivité.

 

Pourtant les français sont parfaitement conscients que notre PRÉSIDENT DES RICHES les entraîne vers des régressions tout azimut (casse droit du travail, casse indemnisation du chômage, casse sécurité sociale, casse retraites, casse de l'éducation par la sélection dans les universités, casse démocratique par la soumission à l’UE et par les manipulations démocratiques de ses futures réformes de la représentation des députés et sénateurs …). Ils en appellent à d’autres modes d’action pour résister au rouleau compresseur de l’ultralibéralisme qui a les pleins pouvoirs avec ce gouvernement.

 

D'autre part, de plus en plus de français consomment moins, soit parce que leur pouvoir d’achat baisse, soit parce qu’ils refusent la surconsommation qui nous entraîne vers un désastre climatique. Malheureusement ils n’ont pas l’opportunité d’utiliser cette grève volontaire ou involontaire des achats pour signifier leur rejet de la société qu’on leur impose. Pourtant, au lieu de faire cette grève des achats en silence, ni vu ni connu, cela pourrait être un puissant avertissement au gouvernement et au MEDEF qui tire ses ficelles !

 

Alors pourquoi la France Insoumise n’offre-t-elle pas à tous ces grévistes qui s’ignorent, un moyen de devenir visibles, un moyen de s’exprimer sur la société qu’ils veulent. En lançant officiellement une GRÈVE DE LA CONSOMMATION la FI pourrait fédérer toutes ces actions individuelles. Par un engagement, écrit dans une pétition, adressé au président de la république, tous ces objecteurs de conscience de la société, lanceraient un ultimatum au gouvernement et aux puissants.

 

Signer une pétition, n’entraîne pas le risque de se faire gazer ou matraquer comme en ont goúté les manifestants contre la loi El Khomri. Signer une pétition, n’entraîne pas le risque de perdre son travail pour avoir fait grève six mois avant d’être librement “licencié pour raison économique” avec des indemnités prud'homales limitées malgré un licenciement abusif. Signer une pétition ne fait pas perdre ses cours et donc de prendre le risque de rater ses examens, si indispensables pour l’avenir. Signer une pétition peut même être fait d’une chaise roulante ou d’un lit d’hôpital, alors que ces conditions de vie sont tellement aggravées par la politique du gouvernement. Et après l'engagement par la pétition, il faudra PASSER AUX ACTES en délaissant le plus possible les caddies des hypermarchés.

Mais encore faut-il que ce moyen d'expression soit offert à tout un chacun. Et que chacun sache qu’il peut exprimer ainsi ses volontés au pouvoir. Encore faut-il qu’une force montante donne toute la visibilité à ce nouveau mode de revendications. Encore faut-il des porte-paroles assez courageux pour affronter les attaques du système capitaliste qui ne manquera pas de lâcher ses chiens de gardes médiatiques contre eux. Car les oligarques comprendront immédiatement l’immense danger que représente la REMISE EN CAUSE DE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION pour leurs dividendes. Ce danger est cent fois plus grand pour eux que toutes les manifs ou grèves que pourraient proposer les syndicats. 

 

Dans notre société de consommation et de chômage de masse, ce n'est pas en bloquant l'économie par la production, mais en sabotant la machine capitaliste que nous pouvons gagner. De quoi les multinationales ont-elles besoin pour faire leurs immenses profits ?

-Elles ont besoin d’une production bon marché, qu’elles trouvent dans les pays émergents. Que pouvons nous y changer ? Rien ! Les exploités du bout du monde peuvent encore moins faire grève que nous.

-Elles ont besoin des transports pour étaler leurs produits devant nous les acheteurs. Très conscient du danger que représente des coupures d’approvisionnement du “juste à temps” des hypermarchés, le pouvoir a cédé des concessions aux transporteurs sur la loi travail XXL. Pour s’assurer qu’aucun blocage ne perturbera la frénésie d’achats de Noël, des accords de branches préservent les salariés des transports de certaines conséquences des ordonnances.

-Mais ce dont elle ont le plus besoin, c’est de la volonté des consommateurs (conditionnés par la pub) d’acheter toujours plus. Sans notre consommation tout le système capitaliste s’écroule. Sans notre soumission volontaire à leur diktats consuméristes, avec ou sans évasion-optimisation fiscale, fini les fortunes des Apple, Amazone, ou Auchan… C’est là que nous pouvons agir.

 

Tant que nous ne boycotterons pas les multinationales qui font les lois par leurs marionnettes au pouvoir, nous ne feront que dégringoler dans la précarité et la misère. Peu importe pour les 1% les plus cupides, si ces régressions sociales nous mènent tout droit au suicide collectif du réchauffement climatique.

 

Donc le seul mode de RÉSISTANCE efficace au 21ème siècle, que peut nous proposer l’ÉCOSOCIALISME du 21ème siècle de la France Insoumise, est d’organiser une GRÈVE GÉNÉRALE DE LA CONSOMMATION contre le gouvernement de régression au 19ème siècle que nous impose MACRON-MEDEF.

 

Et c’est maintenant ou jamais que la FI doit nous proposer cette grève d’un nouveau genre. Noël est la fête de la consommation par excellence, c'est la période idéale pour faire la grève des achats. Si au lieu d'acheter chacun offrait un chèque au précisant de ne le dépenser que lorsque le gouvernement aura retiré sa loi de casse du droit du travail, ce serait un formidable levier pour enclencher la RÉSISTANCE à notre déchéance sociale et démocratique, qui est au programme de notre PÈRE NOËL DU CAC40.

 

Je propose aux députés et responsables de la France Insoumise de réfléchir sur le mode d’emploi et sur la pétition que j’ai proposé, mais qui ne servent à rien tant qu’ils n’inspireront pas un plus large mouvement.
https://blogs.mediapart.fr/pourlavenir/blog/130717/contre-les-ordonnances-anti-travail-de-macron-ue-medef-essayons-tout


https://blogs.mediapart.fr/edition/pole-emploi-mon-amour/article/160917/petition-de-lancement-de-la-greve-de-la-consommation-contre-la-loi-travail-xxl


Dans l’état où est la résistance aux casses du gouvernement, les Français et la FI n’ont rien à perdre et tout à gagner à (au moins essayer) ce nouveau mode de désobéissance civile. Si une partie des électeurs de JL Mélenchon devenaient des RÉSISTANTS DE LA CONSOMMATION, en s'engageant, par une pétition et en boycottant les multinationales inciviques qui mènent le monde, nous pourrions inverser les rapports de forces

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.