Billet de blog 21 mars 2021

2022 le bon programme est celui au pouvoir pas dans l'opposition

L'"avenir En Commun" est le meilleur programme pour notre avenir, oui... mais non ! Qu'est-ce qu'un bon programme, c'est un programme appliqué par un gouvernement au pouvoir mais pas un programme de perpétuelle opposition, comme en 2017. Seul un programme d'union et une candidature unique de gauche peut gagner en 2022

Pourlavenir
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Oui, l'"Avenir En Commun" est le meilleur programme, celui qui offre le plus d'espoir, aussi bien pour le social que pour l'environnement. Un programme écosocialiste qui a été élaboré par des citoyens responsables et décidés à améliorer la société. Mais ce programme, pour nous sauver de l'ultralibéralisme qui nous précipite dans la misère et le réchauffement climatique, doit être appliqué. Rien ne sert d'avoir un excellent programme, si, comme en 2017, il ne gagne pas l'élection présidentielle et donc n'est jamais appliqué. 

Le bon programme sera celui porté par un(e) candidat(e) ÉLU(E) et donc en position de l'appliquer. Pour être élu(e) ce(tte) président(e) ne peut qu'être porter par une candidature UNIQUE de Gauche. La situation est trop grave. Il nous faut absolument stopper la gestion de pénurie de la pandémie et les régressions sociales infligées pour subventionner la survie de l'économie capitaliste. Il nous faut absolument stopper nos pertes de droits fondamentaux et de nos libertés. Il nous faut absolument stopper le règne de la dictature du "marché" et rétablir notre souveraineté pour choisir nos politiques économiques et sociales.

Le bon programme sera celui porté par un(e) président(e) élu(e) qui nous offrira enfin une 6ème République, au lieu d'une 5ème république de rois élus pour 5ans à qui l'on donne un chèque en blanc avec une Assemblée Nationale de godillots. 

Le bon programme sera donc celui porté par l'union des forces de Gauche, tant des partis que des associations, que des citoyens de Gauche. Pour faire cette union il faut un programme, mais aussi il faut des personnes pour l'incarner et le porter, tant pendant la campagne électorale qu'au futur gouvernement d'union, une fois ce programme élu en même temps que son (sa) candidat(e). C'est pourquoi ce n'est pas seulement une candidature unique que la Gauche doit nous proposer, mais c'est tout un gouvernement en état de prendre les rênes du pays dès le lendemain de l'élection que nous devons pouvoir élire en même temps que le président.

Ce gouvernement d'union doit regrouper des personnalités (autant des partis que de la société civile) engagées précédemment par leurs ACTES sur les choix sociaux et écologiques, qu'ils mettront en pratique comme ministres d'union de la gauche. Ces futur(e)s ministres doivent être présentés aux votes des Français en même temps que la candidature présidentielle et donc être annoncés dès la campagne électorale. Ces futur(e)s ministres porteront leurs futures responsabilités ministérielles du programme commun pendant toute la campagne électorale et la parole médiatique ne devra pas être monopolisée par le ou la candidat(e). C'est avec une telle transparence programmatique et gouvernementale qu'ils pourront convaincre une majorité d'électeurs de voter pour le candidat unique de Gauche.

L'union sur un programme et des personnes à été possible dans la région Hauts-de-France pour les élections régionales, alors pourquoi pas dans les autres régions, puis pour l'élection présidentielle. L'union de la Gauche victorieuse dans de nombreuses régions serait un immense espoir pour mobiliser tous les citoyens, et même tous les abstentionnistes sur une candidature unique de Gauche en 2022. 

Les candidatures uniques de Gauche, en régions comme pour la présidentielle, c'est MAINTENANT OU JAMAIS.

Lire aussi :

https://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/081020/2022-contre-labstention-un-gouvernement-dunion-de-la-gauche

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau