Portfolio

Dunkerque, la solitude de Jean Bart

  1. Dunkerque, voilier blanc par temps gris. 

  2. Dunkerque, banc sur le quai des Hollandais. 

  3. Dunkerque, la solitude de Jean Bart.

  4. Dunkerque, la tour aux misaines

     

    Immeuble étrange étrangement laid. Une tour en ses couleurs défraîchies que le soleil couchant peine à réparer. Une tour d’intention moderne, débarquée là comme la parente arriviste de la Tour du Leughenaer (dite Tour du Menteur à cause de son phare trompeur en des siècles passés). Le béton rivalise avec l’acier qui rivalise avec les parois vitrées. Lorsque les volumes varient, la variété même devient monotone, oppressante. Une tour économe, fonctionnelle, vue ailleurs dans le catalogue des tours du monde. D’une laideur vue à Toronto, Los Angeles ou Paris. Sauf qu’à Dunkerque les fenêtres se bousculent, sortent de leur orbite pour scruter l’horizon. Balcons-salons ou mâts de misaine suspendus au-dessus des passants qui ne lèvent plus les yeux.

  5. Dunkerque, le trottoir aux motifs. On se croirait à Lisbonne.

  6. Dunkerque, dessine-moi des balcons. Pas trop grands ni trop petits. Des balcons ouvragés (dont un fleuri) comme en Australie. En creux ou en saillie. Quoi ! Personne pour contempler la vie ?

     

  7. Dunkerque, l'autobus rouge.

  8. Dunkerque, Only You Coiffure.

  9. Dunkerque, allons à Bergues puis à Coudekerque.

  10. Dunkerque, entre ciel et rails.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.