Billet de blog 21 nov. 2008

Presse: Mediapart vous attend ce soir, 20h, au théâtre de la Colline

Ce lundi a lieu le Off des Etats généraux de la presse proposé par Mediapart et RSF. Abonnés et lecteurs vous êtes les bienvenus. C'est à 20h, au théâtre de la Colline, entrée libre, réservation souhaitée.

David Dufresne
Écrivain-documentariste, Allo Place Beauvau, «Dernière sommation» (Grasset), Un pays qui se tient sage (2020), punk rock et contre filatures.
Pigiste Mediapart

Ce lundi a lieu le Off des Etats généraux de la presse proposé par Mediapart et RSF. Abonnés et lecteurs vous êtes les bienvenus. C'est à 20h, au théâtre de la Colline, entrée libre, réservation souhaitée.

Quelques élements du programme de cette soirée consacrée à la défense d'une presse libre et indépendante en France.

En hors-d'œuvre, un vidéo-zapping sur les relations difficiles, conflictuelles ou par trop courtoises de la presse et des pouvoirs.

En première partie, une quinzaine de journalistes et blogueurs témoigneront sur scène ou en vidéo de la difficulté à exercer leur métier : Audrey Pulvar (France3), Alain Genestar (Polka), Guillaume Dasquié (Géopolitique.com), le blogueur Christophe Grébert (Monputeaux.com), Marie Monique Robin (réalisatrice), Nordine Nabili (Bondy blog), Christophe Beaudufe (AFP), ), Caroline Fourest (Charlie Hebdo), Josyane Savigneau (Le Monde), Leïla de Comarmond (Les Echos), Philippe Brunet-Leconte (Lyon-Magazine), et beaucoup d'autres.
En seconde partie, une quinzaine de représentants d'associations de lecteurs, de collectifs de journalistes, des philosophes, des écrivains, des juristes formuleront des propositions pour renforcer l'indépendance de la presse. Seront, notamment présents François Malye, du Forum permanent des sociétés de journalistes, Zina Rouabah (société des lecteurs de Libération), Philippe Bilger, blogueur et avocat général, Cyril Lemieux, sociologue des médias, Jacques Bouveresse, professeur au Collège de France, Géraldine Muhlmann, professeur de sciences politiques, Bernard Stiegler, docteur de l'École des hautes études en sciences sociales, François Gèze, éditeur, Jérôme Bouvier (Journalisme.com), Jacques Trentesauts (RAJ, Rassemblement des associations de journalistes), Philippe Schröder (Club de la presse du Nord Pas de Calais), etc.
Loin des cénacles fermés des états généraux organisés par l'Elysée, nous invitons tous ceux qui sont concernés par l'enjeu démocratique d'une information vraiment libre, indépendante et pluraliste, à participer à cet événement.
Cette soirée sera animée par Edwy Plenel, directeur de publication de Mediapart, et Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières. Des extraits de grandes œuvres littéraires portant sur la liberté d'expression seront lus par les comédiens Anouk Grinberg et François Marthouret.
« Pour une presse libre et indépendante ! » lundi 24 novembre, 20 heures, au Théâtre National de la Colline, 15, rue Malte brun, Paris 20e (métro Gambetta). Accès libre - Réservation : T. 0144625200

Pour ceux qui ne pourront nous rejoindre, l'événement sera retransmis en direct. Ici même, sur mediapart.fr, comme sur rsf.org. Et comme sur tous les sites et blogs qui le souhaiteront: pour ce faire, il suffit de copier le code suivant:

<iframe src="http://mediapart.vlive.fr/frame"
width="360px" height="300px" border="0" ></iframe>

Jusqu'à lundi, c'est cette bande annonce en boucle qui sera diffusée, ainsi que d'autres vidéos de présentation. Et à partir de 20h, lundi, l'opération elle-même.


Pour diffuser notre bande annonce seule, ou nos premières vidéos témoignages, c'est ici.

Quelques élements du programme de cette soirée consacrée à la défense d'une presse libre et indépendante en France.

En hors-d'œuvre, un vidéo-zapping sur les relations difficiles, conflictuelles ou par trop courtoises de la presse et des pouvoirs.

En première partie, une quinzaine de journalistes et blogueurs témoigneront sur scène ou en vidéo de la difficulté à exercer leur métier : Audrey Pulvar (France3), Alain Genestar (Polka), Guillaume Dasquié (Géopolitique.com), le blogueur Christophe Grébert (Monputeaux.com), Marie Monique Robin (réalisatrice), Nordine Nabili (Bondy blog), Christophe Beaudufle (AFP), ), Caroline Fourest (Charlie Hebdo) et beaucoup d'autres.
En seconde partie, une quinzaine de représentants d'associations de lecteurs, de collectifs de journalistes, des philosophes, des écrivains, des juristes formuleront des propositions pour renforcer l'indépendance de la presse. Seront, notamment présents François Malye, du Forum permanent des sociétés de journalistes, Zina Rouabah (société des lecteurs de Libération), Philippe Bilger, blogueur et avocat général, Cyril Lemieux, sociologue des médias, Jacques Bouveresse, professeur au Collège de France, Géraldine Muhlmann, professeur de sciences politiques, Bernard Stiegler, docteur de l'École des hautes études en sciences sociales, François Gèze, éditeur.
Loin des cénacles fermés des états généraux organisés par l'Elysée, nous invitons tous ceux qui sont concernés par l'enjeu démocratique d'une information vraiment libre, indépendante et pluraliste, à participer à cet événement.
Cette soirée sera animée par Edwy Plenel, directeur de publication de Mediapart, et Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières. Des extraits de grandes œuvres littéraires portant sur la liberté d'expression seront lus par les comédiens Anouk Grinberg et François Marthouret.
« Pour une presse libre et indépendante ! » lundi 24 novembre, 20 heures, au Théâtre National de la Colline, 15, rue Malte brun, Paris 20e (métro Gambetta).
Accès libre - Réservation : T. 0144625200

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi
Journal — Gauche(s)
Raphaël Arnault, l’antifa qui veut être député
L’ancien porte-parole du collectif Jeune Garde se présente dans la deuxième circonscription de Lyon, avec le soutien du NPA, face au candidat désigné par la Nupes, l’ancien marcheur Hubert Julien-Laferrière. L’ultime métamorphose d’un antifascisme nouvelle génération. 
par Mathieu Dejean
Journal — Migrations
En Ukraine, la guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelques mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois
Billet de blog
Bifurquons ! L'appel des déserteuses d'AgroParisTech
Le constat est clair : ce système est un monstre à bout de souffle. Retrouvons-nous samedi midi, devant la mairie de la ville la plus proche, pour partager un repas, des idées, du concret, pour nous donner les moyens de quitter nos boulots nuisibles, construire notre autonomie matérielle localement, sans les multinationales, sans les Gafams, créer des espaces communs – fermes, ateliers, cafés... –. Et faire ce premier pas vers de nouvelles façons de vivre.
par Des agros qui bifurquent
Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Déserteurs : existe-t-il une sécession des élites diplômées ?
La prise de parole des étudiant·es de Agro Paris Tech a été l’occasion pour la presse de remettre en avant l’hypothèse d’une sécession de l’élite scolaire face à la crise écologique. Qu’en disent les sciences sociales ?
par Quantité Critique