Ce soir, 20h, au Théâtre du Châtelet avec Frédéric Bonnaud, Guy Bedos et...

Lecteurs, visiteurs, abonnés de Mediapart, nous vous donnons rendez-vous vendredi 30 janvier, à 20 heures, au Théâtre du Châtelet. Cette grande réunion publique pour la liberté de l'information et le pluralisme dans les médias fait suite à l'Appel des Six.

Lecteurs, visiteurs, abonnés de Mediapart, nous vous donnons rendez-vous vendredi 30 janvier, à 20 heures, au Théâtre du Châtelet. Cette grande réunion publique pour la liberté de l'information et le pluralisme dans les médias fait suite à l'Appel des Six.

 

Début janvier, six titres de presse (Mediapart, Marianne, Le Nouvel Observateur, Rue 89, Les Inrockuptibles et Charlie-Hebdo) s'engageaient par un appel commun: «Le droit à l'information, à la libre expression et à la libre critique, ainsi qu'à la diversité des opinions est une liberté publique fondamentale. C'est un droit des citoyens et non pas un privilège des journalistes (...) loin de réduire les retards français en ce domaine, l'actuel président de la République les aggrave, tant par sa pratique personnelle du pouvoir que par les décisions qu'il impose à la hussarde.»

 

Vendredi, c'est ce droit qu'il s'agit de défendre. Cette réunion sera animée par Guy Bedos et Frédéric Bonnaud, qui nous font la gentillesse, en plus de leurs regards et remarques, de canaliser les paroles des uns et des autres. Car les intervenants seront nombreux. Quelques noms déjà avant de vous donner, vendredi, le programme complet de la soirée: Jean Daniel, Florence Aubenas, Edwy Plenel, Maurice Szafran, Denis Olivennes, Fabienne Servan-Schreiber, Pierre Rosanvallon, Jean-François Kahn, Bernard Maris, Serge Kaganski, Pierre Haski...

 

Plusieurs dessinateurs de presse seront également présents.

 

Cette soirée ne vise pas qu'à protester contre la mise en œuvre de la réforme de l'audiovisuel (avant même son adoption définitive par le Parlement!) par laquelle le chef de l'Etat s'arroge le pouvoir d'en nommer et révoquer les dirigeants. Il s'agira aussi de défendre le pluralisme de la presse (imprimée et numérique) menacée par les ingérences répétées du pouvoir et de plus en plus dépendante de mécanismes d'aides publiques peu transparents.

 

Les mobilisations qui ont entouré l'organisation par l'Elysée des «états généraux» de la presse écrite, les signatures de plusieurs appels (dont l'Appel de la Colline, plus de 5.000 signataires, à lire ici) ont empêché le président de la République d'aller jusqu'au bout des mesures qu'il envisageait à l'automne 2008. D'où l'importance de votre présence vendredi.

 

Nous vous donnons rendez-vous, vendredi 30 janvier, à 20 heures, au Théâtre du Châtelet, à Paris.

 

Mediapart, Charlie Hebdo, Les Inrockuptibles, Marianne, Le Nouvel Observateur, Rue 89, avec le soutien de Reporters sans frontières

 

Lire également notre article "Contre la régression démocratique, un appel de six titres de presse", en cliquant ici.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.