Billet de blog 17 avr. 2021

La fleur d'Adam

On a toujours raconté que c'est Eve qui a tenté Adam pour qu'il goûte au fruit de l'arbre de la Connaissance dans le jardin du Paradis, ce que Dieu leur avait défendu. A partir de là, la femme a été considérée comme dangereuse et a été reléguée à des activités subalternes. Pourtant, il existe une autre version des événements...

Babette Grivinci
écrivain-biographe-correctrice
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Adam et Eve se promènent dans le jardin du Paradis et se retrouvent devant l'arbre aux fruits défendus. Il est magnifique et Eve, admirative, ne peut s'empêcher de s'esclaffer :

- Oh mon Dieu! Regarde Adam, comme ces pommes sont splendides, elles brillent tellement...

- C'est le soleil, ma chérie, qui les fait briller.

- Elles ont l'air si croquantes! Crois-tu qu'elles sont sucrées ?

- Je ne sais pas, sans doute...

Eve reste silencieuse, elle a bien envie d'en cueillir une mais elle se demande si cela en vaut la peine car elle vit heureuse avec l'homme qu'elle aime dans un endroit que nous autres, humains d'aujourd'hui, ne distinguons même pas dans nos rêves. Elle sait plus ou moins que c'est interdit car elle se souvient vaguement que leur Créateur les a mis en garde contre leur tentation d'y goûter mais plus elle réfléchit, plus elle se dit que manger une pomme ne représente vraiment rien de dangereux, alors elle se décide et détache une pomme de l'arbre.

Adam ne réagit pas, il l'observe et la voit ramasser un petit morceau de bois tranchant. Il prend l'air étonné et curieux mais avant qu'il dise quelque chose, Eve coupe un morceau du fruit et lui tend.

- Dis-moi ce que tu en penses.

Elle se réfère à lui pour avoir une opinion, elle ne goûte même pas le fruit avant lui. Adam est ému par sa gentillesse et la marque d'estime qu'elle lui témoigne, alors il mord dans la pomme sans aucun complexe.

- Humm... elle est vraiment succulente!

Rassurée, Eve mord à pleines dents dans la pomme qui lui reste dans la main et roucoule de plaisir gustatif.

Ils continuent leur promenade en s'arrêtant ici et là pour écouter plus attentivement le chant d'un oiseau, pour respirer le parfum des fleurs, pour se taquiner en faisant des commentaires sur les préférences qu'ils ont l'un et l'autre ou sur les images que telle ou telle senteur, telle ou telle couleur évoquent pour eux.

Eve, par exemple, éprouve pour les oiseaux une sorte de passion. Ils viennent se poser sur elle facilement, lui chantent quelques mots et repartent. Quant à Adam, il préfère les plantes et les fleurs. Observer leur lent épanouissement lui procure un plaisir qu'il ne cherche pas à définir. C'est un fait. Il aime imaginer à l'avance la forme, la nuance des couleurs, la texture de la chair, ou le parfum dont chaque fleur allait se pourvoir.

Un jour, alors qu'Eve est restée se reposer dans leur habitation, il se balade seul au milieu d'une prairie et s'arrête soudain, muet d'étonnement, devant une grande fleur éclose au centre d'un calice aux sépales durs, épais et pointus. La couleur rose des pétales se mêle à un parme des plus purs qu'il n'a jamais vus. Le cœur de la fleur est rempli d'un duvet d'étamines dont les extrémités frissonnent doucement au contact de la brise qui souffle légèrement autour d'elles. Ses dimensions, sa beauté et la douceur de ses attributs lui donnent l'idée d'en cultiver près de sa maison pour récupérer les étamines lorsque la fleur se sera fanée et fabriquer un tapis sur lequel Eve et lui pourront s'allonger et s'ébattre comme il leur plait. 

Il revient alors chez lui et raconte à Eve ce qu'il a vu et ce qu'il a l'intention de faire.

Chaque jour, il s'absente pour aller voir ses fleurs et Eve commence à trouver qu'il exagère un peu. Elle se met à bouder.

Un soir, elle s'attarde volontairement pour regarder s'éveiller des bébés hiboux et discuter avec de petits manaquins au ventre bleu pour lesquels elle a une légère préférence. Lorsqu'elle rentre pour se coucher, elle ne lui parle pas et fait semblant de s'endormir rapidement. Le lendemain matin, comme il arrive souvent, Adam se lève tôt pour aller cueillir les fruits de leur petit déjeuner. Eve aime beaucoup ces moments-là car il fait tout pour lui être agréable et ce matin-là, justement, Adam est particulièrement gentil et drôle en même temps. Elle oublie alors sa rancune de la veille et remercie Dieu en elle-même de lui avoir donné un époux aussi charmant.

Quelques heures plus tard, tandis qu'Eve est occupée à des tâches ménagères, Adam s'éloigne et, au lieu d'aller chercher de l'eau au ruisseau comme il en a l'habitude, il emprunte un chemin différent... Eve ne le remarque pas. Elle chante tout en rangeant des papiers sur lesquels ils se sont amusés à dessiner. Sur l'un d'entre eux, elle observe un détail qui lui donne une idée soudaine, celle d'avoir un enfant, idée qui se transforme un peu plus tard en une sensation plaisante au fond de son corps. Elle se met à souhaiter le retour d'Adam avec une certaine impatience qu'elle cherche cependant à maîtriser, ne comprenant pas pourquoi ce désir lui est venu comme ça, de façon si insolite. Cependant, comme elle possède une confiance absolue en son Créateur, elle oublie vite ce qui serait devenue une pensée inutilement obsédante et reprend ses activités.

Pendant ce temps, Adam est en train d'admirer le cœur de sa fleur rose et parme maintenant fanée. Des résidus de végétaux qui jonchent le sol, il extrait de petites graines. Celles-ci sont entourées d'une fine poudre blanche qui volète autour de lui. Bientôt, il se trouve entouré d’un brouillard pâle qui pénètre en lui à travers ses narines et sa bouche. Il se sent immédiatement envahi par une sensation de bien-être encore inconnue jusque-là et se met à rêver éveillé à des choses inouïes, comme de voler à toute allure dans les airs ou de se transformer en géant écrasant tout sur son passage.

Lorsqu’il émerge de ses rêves insensés, il se dit que ce ne sont pas les pommes que Dieu aurait dû interdire mais plutôt ces fleurs qui donnent des idées extrêmes et dangereuses. Il s’aperçoit que le soir est tombé et se redresse vivement pour rentrer chez lui. Il ressent alors une douleur aiguë dans la tête qu’il met sur le compte du soleil qui tapait fort pendant qu’il rêvait, il pense à Eve qui doit s’inquiéter de ne pas le voir rentrer.

Arrivé au logis, il trouve son épouse en train de préparer un plat de poissons exotique.

- Tu rentres tard… Qu’est-il arrivé ?

- Rien de spécial, je me suis attardé le long de la rivière, j’ai observé les poissons et les reflets de l’eau ensoleillée sur leurs écailles. Et toi ?

- Oh, j’ai recherché diverses petites choses... des brindilles, des cheveux, des feuilles veloutées, pour aider les familles de manaquins à faire leurs nids car elles ont l’intention de séjourner ici plusieurs mois. 

Tout en s’échangeant des mots gentils, drôles et amoureux, ils se partagent les tâches pour le repas du soir et quelques heures plus tard, se retrouvent dans leur chambre. Eve confie à Adam son désir d’enfant. Il en est ravi mais néanmoins lui précise :

- Nous devons nous préparer, faire un enfant dans les meilleures conditions. Il s’agira d’un enfant de Dieu.

- Oui, oui, bien sûr.

- J’ai besoin de méditer avant de passer à l’acte.

- Comme tu voudras, Adam. 

Eve se sent heureuse, tant de précaution pour faire un enfant est évidemment une preuve d’amour.

Quelques jours passent et Eve se demande ce que peut bien faire Adam lorsqu’il ne médite pas. Elle trouve que son humeur frise la morosité et que ce n’est pas normal. Qu’il soit plutôt taciturne, elle le comprend mais son côté sombre voire mélancolique ne lui correspond pas. Elle décide donc un jour de le suivre sans qu’il s’en aperçoive. Elle se retrouve à l’endroit où Adam avait élu domicile pour se recueillir et le voit occupé d’une étrange façon : il est en train de souffler sur les étamines d’une fleur et une aura blanche se diffuse autour de lui, il chuchote des mots qu’elle ne parvient pas à saisir. Finalement, elle toussote pour qu’il prenne conscience de sa présence mais il ne bronche même pas. Elle s’avance alors vers lui et lui touche doucement l’épaule. Il a un vif sursaut et quand il la regarde, elle lui sourit simplement.

A ce moment-là, Adam comprend dans quel gouffre il est en train de tomber. Le Grand Ordonnateur de l’Univers lui permet d’avoir une révélation. Il entend à travers le sourire d’Eve la voix de Dieu qui lui dit que l’amour qu’elle a pour lui vaut tous les rêves qu’il a faits. Le visage de la femme resplendit et tous les deux sont en même temps envahis par un bien-être total, palpitant au même rythme que tout ce qui les entoure. Aucun mot ne peut décrire ce qu’ils ressentent.

Adam oublia ses fleurs et ils conçurent leur premier enfant. La vie continua et aucun autre incident majeur ne survint.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Un complot a été monté par la droite toulousaine pour torpiller une candidate LREM
Manipulation du fisc, de la justice et des médias : une enquête judiciaire lève le voile sur le piège tendu à une candidate LREM à Toulouse. Des SMS consultés par Mediapart accablent la patronne de la fédération LR, Laurence Arribagé, un cadre du fisc et un magistrat.
par Antton Rouget
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss