Loïc Céry
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

INSTITUT DU TOUT-MONDE

Suivi par 166 abonnés

Billet de blog 26 mars 2016

Loïc Céry
Directeur du CIEEG (Centre international d'études Édouard Glissant) et du pôle numérique à l'Institut du Tout-Monde, Directeur des revues « La nouvelle anabase » et « Les Cahiers du Tout-Monde ».
Abonné·e de Mediapart

Le pur talent d'Arthur H et de le joyau de la poésie haïtienne

Écho de la soirée consacrée à la poésie haïtienne à la Maison de la Poésie de Paris, vendredi 18 mars 2016. Écho des incarnations du verbe poétique, du pur talent d'Arthur H et de la splendeur de la poésie haïtienne.

Loïc Céry
Directeur du CIEEG (Centre international d'études Édouard Glissant) et du pôle numérique à l'Institut du Tout-Monde, Directeur des revues « La nouvelle anabase » et « Les Cahiers du Tout-Monde ».
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Arthur H, "On my mind, Haiti", poème de Louis-Philippe Dalembert paru dans l'anthologie de poésie haïtienne contemporaine, dirigée par James Noël, éditions Points. © Nemo Perier Stefanovitch © Nemo Perier Stefanovitch

C'est une soirée à laquelle je n'ai pas eu la chance d'assister, mais dont les échos enthousiastes de ceux qui ont eu cette chance là m'autorisent à dire à mon tour le plus grand bien avec, "preuve à l'appui", cette merveille absolue de beauté que fut l'interprétation par Arthur H du poème de Louis-Philippe Dalembert, "On my mind, Haïti", paru dans l'Anthologie de poésie haïtienne contemporaine établie par James Noël (Points, "Poésie", 2015).

L'occasion de recommander très vivement et comme en urgence l'indispensable qu'est cette anthologie, qui donne à voir la vivacité de la poésie haïtienne contemporaine et sa pure splendeur. Il ne faut pas me croire sur parole, et aller y voir par vous-même quitte à en avoir le souffle coupé, ou le souffle restitué plus exactement, comme en offre le luxe la littérature haïtienne depuis tant et tant d'années, au gré de tant et tant d'œuvres et par les voix de tant et tant de créateurs.

L'article de Valérie Marin La Meslée à propos de la soirée du 18, reproduit par James Noël sur son blog Mediapart : 

 "On l'avait annoncée d'anthologie, elle le fut. Avec déjà ce diaporama (réalisé par Némo), des beaux visages de toutes celles (pas assez nombreuses, heureusement sur scène la comédienne Sophie Bourel a assuré la présence féminine, avec le talent qu'on lui connaît et heureusement que "Ma nudité" de Kerline Devise fut dit deux fois, et heureusement Kermonde Fifi Lovely...) celles donc, et ceux qui font la poésie vivante d'Haïti,  nous étions dans le vif du sujet.Le trio d'introducteurs, James Noël, et Néhémy Pierre n'en finirent pas d'introduire avec Rodney "Saint et Loa" concluant par son «  honneur" qui n'a plus besoin d'attendre «  respect," c'est fait, mon cher, et puis ils finirent. Et la poésie s'empara de toute la scène, et les musiciens Bob Bovano, le pianiste Dominique Bérose ,  la performance inouïe du frère Julien Delmaire en 73 étoiles, l'historique infinie lecture de "O âme, ô amour,âme amour" de Guy Régis Jr par Franck Andrieux, et Alain Mabanckou entre mille et une interviews du Professeur au Collège de France, débarquant sur scène avec en bouche les phrases de son frère Dany, et puis Louis-Philippe Dalembert qui n'était pas avec nous mais voilà, il y avait pour le servir comme un dieu le grand Arthur H. Qui n'a pas frissonné, tremblé ou pleuré comme moi (assise et pas debout contrairement à ce que Makenzy Orcel recommande dans sa "Nuit des terrasses"), à l'écoute de la voix, du piano, du pays qu'on ne quitte pas, non on ne le quitte pas, alors ce sera bien caché qu'il l'aura fait. La salle a quitté le sol, la terre, la salle ne se quittait pas, c'était la poésie, c’était Haïti, et toutes les muses du monde et les muses au masculin je ne sais pas si ça existe, mais sûrement, disent merci à James Noël, à Véronique Ovaldé éditrice, à la Maison de la Poésie, il y aurait encore à dire on aura le temps, mais quand on a eu la chance d'en être on prend dès qu'on le trouve celui de dire ce bonheur là, on le partage." Valérie MLM

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités