Le Guêpier, chapitre 9 : Des concepts théoriques aux travaux pratiques

Chapitre 9 de l’épopée à suspense inspirée des méandres de l’« affaire » DoublO

 

Le guêpier1

 

 

Pas de noisettes pour les pigeons

(L’antimirage des chaumières)

 

 

Épopée2 à suspense
née de l’imagination de

Jean-Pierre Lamargot

 

1 « Endroit dangereux, situation complexe et délicate dont on arrive difficilement à sortir sans dommage. Synonymes : pétrin (familier), piège, souricière, traquenard. Donner, tomber dans un guêpier. »

« Ce n'est pas la peine de nous donner tant de mal pour tirer Albert du guêpier où il s'est fourré »  (François de Curel, La nouvelle idole, 1899, I, 1, p. 163), selon Le Trésor de la Langue Française informatisé (cf. http://atilf.atilf.fr/)

2 Long poème ou récit « de style élevé » où la légende se mêle à l'histoire pour « célébrer un héros ou un grand fait ». On pourrait sans doute à bon droit aussi bien parler de prétérition (« figure par laquelle on attire l'attention sur une chose en déclarant n'en pas parler »)

 

- 9 -

Des concepts théoriques aux travaux pratiques …

 

- Mon cher, attaqua Viaduc, la sagesse populaire assure que « Le silence est d’or ». Soyez assuré que celui qui vient d’être administré par notre assemblée vaut largement ses 24 carats !

Je suis littéralement subjugué par la mécanique de précision que vous avez construite. Chacun des deux étages mérite sans conteste de prendre la place qui lui revient de droit au Musée des Ladres et des Espèces1.

En revanche, ce qui me pose encore question, c’est la façon dont vous entendez les articuler.

- Président, répondit DP, avez-vous entendu cette phrase à la fin de la réunion ?

- J’en ai entendu tellement, et des plus flatteuses ! Laquelle voulez-vous évoquer plus particulièrement ?

- « Il faudrait être fou pour ne pas prendre rendez-vous avec son conseiller ».

- En effet, je l’ai entendue. Et j’y souscris ! Mais l’inertie d’un prospect est de celles qui nécessitent de grands moyens2 pour la surmonter.

- J’en conviens. Et c’est pourquoi nous ne lui laisserons pas le temps de produire ses effets : notre plan prévoit une diffusion massive de la brochure publicitaire.

- Dans nos agences ?

- Aussi ; mais le vecteur principal sera de les glisser en pièce jointe des relevés périodiques que nous adressons chaque mois à l’ensemble de la clientèle.

- Bien joué : coût de distribution masqué ; c’est très astucieux. Quel retour espérez-vous ?

- Proche de 100 %.

- DP, cessez de vous moquer, je vous prie. Je ne suis en rien un expert du marketing ; mais je n’ignore pas pour autant que même pour les offres les plus fabuleuses (la nôtre l’est, sans conteste, je vous l’accorde), un taux de 10 à 15 % constitue quasiment un record. Alors, nous sommes entre nous : la réalité ?

- Pardonnez-moi d’insister : proche de 100 %. Car nous n’attendrons pas les retours ; nous les précéderons !

Leur conseiller lui-même prendra l’initiative d’appeler tous les clients, le surlendemain au plus tard, pour fixer un rendez-vous ; TOUS nos clients, jusqu’au plus désinvolte et sceptique de tous … Ce n’est pas en vain que nous aurons mis les conseillers en alerte ; souvenez-vous du message : « le phoning est le meilleur canal pour obtenir un maximum de souscriptions ».

- « Le phoning vous dis-je, le phoning ! » rumina Viaduc, pourtant ni malade, ni imaginaire.

- Faites-moi confiance, s’il vous plaît ; donnons-nous rendez-vous le 8 juillet : je vous promets que nous constaterons ensemble que le maximum aura été atteint, vraiment !

Voici comment je vois les choses : cette brochure sera en bonne place sur le bureau du conseiller, le jour convenu, pour le cas improbable où les clients ne s’en seraient pas eux-mêmes munis.

Elle trônera sur le pupitre, permettant au conseiller de conduire l’exécution de la symphonie, en interprétant chacun de ses mouvements : andante PERFORMANT (et comment ! x2 ! ! !), moderato SANS RISQUE (pas même un pluriel, donc rigoureusement pas le moindre risque, comme le démontrent d’ailleurs les documents internes) et sostenuto FISCALEMENT AVANTAGEUX (éligible au PEA : pas vu, pas pris).

- Mais ce document ne dit pas un traître mot des mécanismes par lesquels le doublement pourrait être atteint, ni de la façon dont la garantie serait accordée.

- Avez-vous entendu nos confrères poser la moindre question à ce sujet, tout à l’heure ?

- Non, vous avez raison ; ni à ce sujet, ni à aucun autre d’ailleurs.

- Fiez vous à mon expérience : il en sera de même pour nos clients, hypnotisés qu’ils seront, comme l’est le cobra3 par la lancinante mélodie de la flûte de son charmeur.

D’autant qu’ils seront bercés d’une affectueuse sollicitude : la période de souscription est limitée. Et même très limitée, puisque le minutage des opérations a prévu que les publicités ne soient postées que la semaine précédant la clôture des souscriptions ; la précision de l’horlogerie !

- Dans ces conditions, la conduite de l’entretien ressemble plus à l’assemblage d’un puzzle qu’à une quelconque forme de négociation : il ne s’agit que d’emboîter l’une après l’autre chacune des pièces délicatement ciselées !

Ce n’est plus de l’orchestration ; c’est une véritable et impressionnante machine de guerre, à grand renfort de pilonnage !

- On n’apprend jamais qu’à ses dépens et depuis le début des années quarante, notre pays a abondamment payé pour savoir reconnaître la redoutable efficacité de la blitzkrieg.

- Il ne nous reste plus qu’à budgétiser la confection de ces documents et brochures, qui n’avait, et pour cause, pas été prévue.

- Soyez sans crainte : la commission de souscription est destinée, comme vous le savez, à couvrir ces frais, même si nous sommes en train de les anticiper. La préparation, la réalisation et la présentation des notices pour la COB, la préparation, la réalisation et la présentation aux conseillers des « Points clés pour vendre Duplex » et enfin, la préparation, la réalisation et la distribution à la clientèle des brochures publicitaires sont couverts, et même plutôt largement, avec un niveau de commission de 2 %. Et cependant, nous ne prélèverons pas plus de 1 pour cent.

- Grandeur d’âme ?... Générosité ?... Abnégation ?… ironisa Viaduc

- Ce n’est pas vraiment de cela qu’il s’agit. Mais nous y reviendrons plus tard », lança DP, entretenant le suspens.

 

 

 

Prochain épisode : Chapitre 10 – 8 juillet : fête des Edgard, des Killian, des Thibault, des Thibaut et des Thiebaud

 

1 Viaduc voulait probablement évoquer le Musée de l'Air et de l'Espace ...

2 Là, il ne s’agit pas d’un oxymore, ou bien alors involontaire ; il faudrait voir à ne pas trop abuser des bonnes choses !

3 Que l’on ne manque pas de se  souvenir aussi, que dans certains Kaa, c’est le python qui hypnotise le charmeur !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.