Le Guêpier, chapitre 15 : Le douloureux réveil de Perrette/L'annonce faite aux marris

Chapitre 15 de l’épopée à suspense inspirée des méandres de l’« affaire » DoublO

 

 

 

 

Le guêpier1

 

 

Pas de noisettes pour les pigeons

(L’antimirage des chaumières)

 

 

Épopée2 à suspense
née de l’imagination de

Jean-Pierre Lamargot

 

1 « Endroit dangereux, situation complexe et délicate dont on arrive difficilement à sortir sans dommage. Synonymes : pétrin (familier), piège, souricière, traquenard. Donner, tomber dans un guêpier. »

« Ce n'est pas la peine de nous donner tant de mal pour tirer Albert du guêpier où il s'est fourré »  (François de Curel, La nouvelle idole, 1899, I, 1, p. 163), selon Le Trésor de la Langue Française informatisé (cf. http://atilf.atilf.fr/)

2 Long poème ou récit « de style élevé » où la légende se mêle à l'histoire pour « célébrer un héros ou un grand fait ». On pourrait sans doute à bon droit aussi bien parler de prétérition (« figure par laquelle on attire l'attention sur une chose en déclarant n'en pas parler »)

 

- 15 -

Le douloureux réveil de Perrette1
L’annonce faite aux marris

 

Six ans s’écoulèrent sans que rien, ou si peu, n’inspire la moindre inquiétude au public assoupi, bercé peut-être par le doux bruissement de ses rêves d’avoirs croissant et multipliant2

Les souscripteurs recevaient à intervalles réguliers les relevés de situation qui précisaient les valeurs liquidatives ; celles-ci n’atteignaient que des niveaux d’une dérisoire modestie. A titre d’exemple, un document officiel en date du 5 juillet 2xx7 (c'est-à-dire 6 ans jour pour jour après le lancement de Duplex) notait d’une manière sobre que « au titre de la garantie du capital à l’échéance, le porteur reçoit le 05/07/2xx7 150,97 euros correspondant à une performance de 0,65 % sur une période de 6 ans (5/07/2xx1 au 5/07/2xx7) ».

Certains s’en alarmèrent, croyant comprendre que les 200 % annoncés avaient fondu comme neige d’hiver au réveil du soleil printanier, au point de ne plus en représenter que la trois centième partie… Les plus inquiets sollicitèrent des rendez-vous auprès de leurs conseillers, qui les rassurèrent, certains à la manière de Guillaume, avec des formules tout droit sorties de son instinct grégaire et de l’héritage, peut-être, de Jacques Chirac :

« - Croyez-en mon expérience : ce n’est qu’à la fin de la foire que l’on compte les bouses ! Surtout, conservez vos Duplex : à défaut, vous perdriez ipso facto le bénéfice de la garantie ; et de plus vous seriez prélevés de 6 % de commission de rachat ! » 

Pourtant, les maquignons n’avaient pas encore évacué le champ de foire lorsque certaines agences de Squirrel prirent, le 3 janvier, six mois avant l’échéance, l’initiative d’envoyer à leurs clients concernés le courrier suivant3 qui valait son pesant de noisettes :

 « Madame, Monsieur,

Dans six mois, le FCP Duplex que vous détenez dans votre portefeuille arrive à échéance. Ce Fonds avait pour objectif, par application d’une formule(1) de valoriser votre épargne en fonction de l’évolution des marchés financiers, sans prendre de risque sur votre capital.

Bien entendu, comme il vous a été annoncé dès la souscription, vous allez récupérer 100 % de votre capital initial(2). Cependant, fidèles à notre engagement de transparence, nous devons également vous annoncer par avance que la performance de Duplex ne sera pas au rendez-vous4.

Les marchés ont en effet fortement chuté entre 2xx1 et 2xx3 et la récente reprise ne pourra pas compenser les baisses subies pendant cette période. Bien entendu, plus que jamais, la garantie du capital de ce FCP joue à plein : vous récupérerez à l’échéance l’intégralité de votre épargne(2).

Mais au-delà de cette garantie, nous resterons également à vos côtés pour vous aider et vous orienter. Et c’est pourquoi, à l’échéance de votre FCP, votre conseiller prendra directement contact avec vous pour convenir d’un rendez-vous.

Vous pourrez alors procéder ensemble à un bilan complet5 de votre épargne et il vous présentera à cette occasion des solutions d’épargne adaptées que nous vous réservons en exclusivité.

Pour toute information complémentaire ou pour convenir d’une entrevue dès à présent, vous pouvez néanmoins téléphoner au … (coût d’un appel local).

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

 

Votre Directeur d’Agence

 (1)Selon les modalités décrites dans les notices d’information disponibles dans toutes les agences.

(2)Hors droits d’entrée. »  

On sera frappé par le caractère spécieux de l’argumentation qui faisait, mais un peu vite, la part belle aux troubles boursiers engendrés par les attentats du 11 septembre 2xx1 (qu’on aurait pu croire venus à point nommé6 n’était l’incongruité d’une telle hypothèse…) et relevait l’incapacité de la récente reprise à les compenser. Spécieux, car le mécanisme, faut-il le rappeler, ne reposait que sur le constat réalisé à des dates parfaitement déterminées (et non pas sur des périodes de l’historique des marchés boursiers).

 

Que s’était-il donc passé pour expliquer une telle déception et motiver les trésors de bienveillante sollicitude que proposait la troublante missive ?

Pas grand-chose, en vérité ; hormis, peut-être, le fait que quatre valeurs avaient crevé le plancher « désactivant » des - 40 % (Allianz AG : - 63,03 %, Cap Gemini : - 59,92 %,   France Télécom : - 49,94 % et Sony : - 48,62 %) dès la toute première des dates de constatation.

Quatre sur les douze valeurs du panier de valeurs internationales à fort potentiel de croissance…

 

N’était-il pas cruel (ou masochiste ?...) de rappeler à ce point cet extrait des Point Clés : « Le secret de la performance de Duplex … L’expertise de Squirrel au service de vos attentes … une sélection rigoureuse de valeurs sûres » ?

Avec un tiers de défaillances, dés la première date de constatation, on en serait venu à se demander si « vos attentes » ne tenait pas à une simple coquille (peut-être fallait-il lire « nos attentes », après tout…) et si la sélection rigoureuse ne consistait pas à retenir des « valeurs » aptes à trébucher, en toute certitude, auquel cas la compétence des experts de Squirrel serait très amplement démontrée ?

 

  

 

Prochain épisode : Chapitre 16 – Echec, échec, échec, échec, échec… et Mat

 

1 Et son poteau laid, puisque tel était celui de l’arrivée

2 Pour saisir l’image dans sa plénitude, il suffit de revivre par la pensée le réveil de Louis de Funès dans La folie des grandeurs : « Il est l’or, monseignor !...»

3 Sous l’intitulé « Notre priorité : la sécurité de votre épargne » : du cynique pour les cinoques ?

4 Adieu veau, vache, cochon, couvée ! Fermez le ban ! Légère, et court vêtue, Perrette s’en fut…

5 Il aurait presque été plus approprié d’évoquer un dépôt de bilan…

6 Duplex et Duplex 2 venaient d’être lancés et les quatre suivants, en intense préparation, ne tarderaient pas à l’être, sans que l’effondrement des tours jumelles n’engendre le moindre hoquet dans le calendrier bien huilé de Squirrel.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.