Le Guêpier, chapitre 24 : Tel est pris qui croyait prendre, et réciproquement

Chapitre 24 de l’épopée à suspense inspirée des méandres de l’« affaire » DoublO

 

 

 

 

 

Le guêpier1

 

 

Pas de noisettes pour les pigeons

(L’antimirage des chaumières)

 

 

Épopée2 à suspense
née de l’imagination de

Jean-Pierre Lamargot

 

1 « Endroit dangereux, situation complexe et délicate dont on arrive difficilement à sortir sans dommage. Synonymes : pétrin (familier), piège, souricière, traquenard. Donner, tomber dans un guêpier. »

« Ce n'est pas la peine de nous donner tant de mal pour tirer Albert du guêpier où il s'est fourré »  (François de Curel, La nouvelle idole, 1899, I, 1, p. 163), selon Le Trésor de la Langue Française informatisé (cf. http://atilf.atilf.fr/)

2 Long poème ou récit « de style élevé » où la légende se mêle à l'histoire pour « célébrer un héros ou un grand fait ». On pourrait sans doute à bon droit aussi bien parler de prétérition (« figure par laquelle on attire l'attention sur une chose en déclarant n'en pas parler »)

 

- 24 -

Tel est pris qui croyait prendre, et réciproquement

 

Cette détermination des CLASsistes ainsi manifestée publiquement eut pour conséquence première d’agacer prodigieusement Squirrel, qui réagit à la manière des bœufs fouettant l’air pour se protéger des piqûres des aoûtats1. D’autant que pour se donner de la surface, le CLAS avait décidé de quitter l’informalité et de se constituer en association, sous la présidence de ses fondateurs, Toussaint Chapon, assisté de Jean-Paul Tudor à la vice-présidence, de Jean-Michel Osmonde à la trésorerie et de Jean-Philippe Palombe au secrétariat.

Le forum et le site du CLAS enregistraient en moyenne 3.000 visites chaque mois, avec des pointes à 6.000, ce qui attestait de la « popularité » des préoccupations qui s’y exprimaient.

Pour sa part, Squirrel constatait l’ampleur du phénomène, mais aussi, sous le titre « Toute la démonstration de la publicité mensongère », la révélation du « secret » du mécanisme (qualifié de « machine à perdre »). Le véritable secret, celui qui avait été soigneusement dissimulé aux infortunés souscripteurs et non pas celui que leur avaient dévoilé, spécieusement mais méthodiquement, les brochures et les conseillers de Squirrel.

Squirrel inventa une manière originale  de répondre aux offres de rendez-vous que le CLAS avait formulées et répétées : elle l’assigna en justice, en référé, le 23 décembre, pour diffamation.

 

Ainsi, en guise de cadeau de Noël, sans doute, le Président Toussaint Chapon reçut de la part de son ancien employeur l’assignation qui le convoquait à comparaître le 7 janvier2.

Mais le 2 janvier, cinq jours avant l’audience, une seconde assignation, se substituant à la première afin d’en rectifier certaines irrégularités, était signifiée, pour comparution le 14 janvier3.

Le CLAS choisit de faire représenter son Président par Maître Dominique Rupin, dont la réputation n’était plus à démontrer, et qui avait déjà engagé plusieurs actions en province, en août, puis à Paris, en novembre, devant les cours et devant l’AMF. En dépit du calendrier tendu, il sut se montrer à son égal, de sorte que Squirrel fut rapidement déboutée, dès le 21 janvier, le juge des référés ayant estimé l'assignation déposée " confuse " et " imprécise ".

A ce titre, il l'avait déclarée " nulle " et avait condamné Squirrel aux dépens, ainsi qu’à payer à Toussaint Chapon la somme de 2.500 euros au titre de l’article 700 du Code de procédure civile.

La presse régionale (L’Union de Reims, La Voix du Nord, Le Républicain Lorrain, Le Populaire du Centre, Ouest France, Var Matin, Le Progrès de Lyon, L’Union de Reims, Le Dauphiné Libéré, L’Est Républicain…), la presse nationale (Le Canard Enchaîné, Le Figaro, Le Parisien, Paris Match, La Tribune, Le Particulier, Le Revenu, Le Nouvel Observateur, Mieux vivre votre argent, Morning Star, La Croix, Le Particulier, France Soir, Aujourd’hui en France, Investir, L’Express, …) et les médias audiovisuels (France Inter, France 2, France 3, France Info, RTL Info, LCI, …) accordèrent un assez large écho à ces entrechats, ce qui ajouta bien entendu à l’exaspération de Squirrel ! …

 

  

 

Prochain épisode : Chapitre 25 – En vertu du principe du retour inverse de la lumière

 

1 O taon, suspens ton vol !

2 L’assurant dans l’intervalle d’une savoureuse trêve des confiseurs (« en toute sérénité », sans doute, pour reprendre le sulfureux slogan)

3 Ainsi, Squirrel, tout en invoquant l’urgence pour user du référé, s’octroyait sept jours supplémentaires pour rectifier les irrégularités qu’elle avait elle-même commises. On n’est jamais si bien servi que par soi-même !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.