Le Guêpier, chapitre 25 : En vertu du principe du retour inverse de la lumière

Chapitre 25 de l’épopée à suspense inspirée des méandres de l’« affaire » DoublO

 

 

 

 

 

Le guêpier1

 

 

Pas de noisettes pour les pigeons

(L’antimirage des chaumières)

 

 

Épopée2 à suspense
née de l’imagination de

Jean-Pierre Lamargot

 

1 « Endroit dangereux, situation complexe et délicate dont on arrive difficilement à sortir sans dommage. Synonymes : pétrin (familier), piège, souricière, traquenard. Donner, tomber dans un guêpier. »

« Ce n'est pas la peine de nous donner tant de mal pour tirer Albert du guêpier où il s'est fourré »  (François de Curel, La nouvelle idole, 1899, I, 1, p. 163), selon Le Trésor de la Langue Française informatisé (cf. http://atilf.atilf.fr/)

2 Long poème ou récit « de style élevé » où la légende se mêle à l'histoire pour « célébrer un héros ou un grand fait ». On pourrait sans doute à bon droit aussi bien parler de prétérition (« figure par laquelle on attire l'attention sur une chose en déclarant n'en pas parler »)

 

- 25 -

En vertu du principe du retour inverse de la lumière…

 

Depuis le 13 février, date de la réunion au cabinet Canard-Sommet et du conseil de guerre qui s’en était suivi, depuis la réception de la proposition de Tripier, depuis le feu vert donné par le Conseil d’Administration du CLAS, de longs jours étaient passés, et avec eux leur cortège de questions et d’impatiences.

La mission acceptée par Maurice Tripier semblait bizarrement s’avérer beaucoup plus difficile à mener que prévu. Une fort désagréable découverte pour ceux qui avaient fini par se laisser convaincre que la panacée viendrait du réalisme des prétentions provinciales ; le diable se niche toujours dans les détails, décidément, se disaient-ils.

Mais leur patiente confiance leur tint lieu d’exorciste et le diable s’enfuit éhonté dans sa tanière quand le miracle finit par se produire : Maurice Tripier annonça (sonnez buccins, ou hautbois, ou trompettes ; résonnez musettes !) que Maître Gabriel Fassol, du barreau de Nantes, acceptait le défi de relever le gant !

Ne restait plus qu’à nommer un postulant et le tour serait joué ; il fut bien vite trouvé en la personne de Maître Timoré Félisette, qui, jeune diplômé, venait à peine de s’inscrire au Barreau de Paris ; mais qui présentait l’incontestable avantage d’être issu de haute lignée d’une famille plus qu’honorablement connue dans la profession (sa mère était membre du Parquet).

L’équipe était donc constituée ; et opérationnelle : elle le démontra dès le 7 août1, en déposant par le truchement de Maître Félisette une assignation regroupant 2432 plaintes, auprès du Tribunal de Grande Instance de Paris (pour 150 requérants), une autre auprès du Tribunal d’Instance de Paris (pour 79 autres), et la troisième auprès du Juge de proximité (pour les 13 derniers), selon le montant de leur préjudice3.

Car, si on n’apprend jamais qu’à ses dépens, la délicate initiative de Squirrel avait appris au CLAS l’efficacité et la performance du recours judiciaire et avait mis en évidence l’incomparable vertu de Thémis : si Squirrel n’avait pas gagné, ce n’était d’évidence, que parce que sa cause était mauvaise.

 

 

 

Prochain épisode : Chapitre 26 – Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?

 

1 Jour de la Saint Gaëtan, patron des chômeurs et des demandeurs d’emploi ...

2 Si 150, plus 79, plus 13 font 243, c’est que le CLAS s’était également joint aux plaignants, conjoint et solidaire

3 Les plaignants avaient au préalable, comme il se doit, contresigné les conventions qui établissaient Maître Gabriel Fassol dans le rôle de leur défenseur commun ; comme il se doit aussi, ces conventions détaillaient les honoraires tant fixes que de résultat dont les montants découlaient des principes arrêtés par le CLAS et approuvés par Maurice Tripier, au titre desquels il était convenu que l’intercesseur accomplirait sa mission jusqu’à son terme, à savoir l’aboutissement des procédures.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.