Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 262 abonnés

Billet de blog 2 juil. 2022

Mobilisation générale contre les graves atteintes aux droits des femmes

Le Réseau Laïque Européen, dont la Ligue de l'enseignement est membre, dénonce de graves atteintes aux droits des femmes aux USA dans deux communiqués successifs. La Fondation des Femmes et le Planning familial s'allient pour le droit à l’IVG. L’obédience Le Droit Humain planche sur la laïcité et le féminisme.

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Réseau laïque européen dénonce vigoureusement la décision de la Cour Suprême des États-Unis annulant la jurisprudence Roe c. Wade, mettant fin au droit fédéral à l’avortement. Dès l’annonce de cette décision scandaleuse, plusieurs Etats fédérés ont pris des mesures visant à interdire totalement ou à fortement restreindre l’IVG.

Cette décision est une atteinte grave aux droits des femmes à disposer de leur corps et au principe de non-discrimination à leur égard. Il s’agit d’une régression sans précédent, alors que le droit à l’IVG a été reconnu en droit international et qu’il a été adopté dans plusieurs pays ces dernières années (Irlande, Argentine,…).

Outre l’IVG, la Cour Suprême menace d’autres droits reconnus par la Constitution, notamment l’accès à la contraception et le mariage de personnes du même sexe. Les Etats pourraient également être autorisés à réintroduire des « lois anti-sodomie ».

Depuis de nombreuses années, le mouvement laïque alerte sur les menaces graves aux droits fondamentaux causées par la montée du conservatisme et du fondamentalisme religieux. La décision de la Cour Suprême des Etats-Unis est le résultat d’une stratégie systématique d’entrisme dans les institutions judiciaires par des organisations fondamentalistes chrétiennes militantes, aidées par des politiciens autoritaires...

Texte intégral du communiqué du 28 juin sur le site du Réseau Laïque Européen

Communiqué de presse du Réseau laïque européen

Lors d'une réunion avec la Présidente du Parlement européen, le président de la Commission des épiscopats de l'Union européenne (COMECE, pour « Commission des épiscopats de la communauté européenne ») a "exprimé les préoccupations de l'Église catholique quant à la manière dont la question de l'avortement est traitée au niveau de l'UE", et a déclaré que "tenter d'introduire un prétendu droit à l'avortement dans la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne mettrait gravement en danger le droit à l'objection de conscience".

Encore une fois, l’Eglise catholique, par la voix de la conférence des épiscopats européens, montre son mépris des droits fondamentaux des femmes et de l’égalité des sexes, et manipule délibérément le droit international.

La décision scandaleuse de mettre fin au droit fédéral à l’avortement aux Etats-Unis, la quasi-interdiction de l’avortement en Pologne, l’interdiction totale à Malte, mettent en danger la santé et la vie de milliers de femmes vulnérables. Ces violations du droit fondamental des femmes à disposer de leur corps sont la conséquence de l’idéologie rétrograde promue par des organisations chrétiennes fondamentalistes et la hiérarchie vaticane. Elles imposent ces régressions aux sociétés de manière autoritaire, en contournant les autorités démocratiquement élues, car elles savent que les citoyennes et les citoyens s’y opposent massivement.

Texte intégral du communiqué du 4 juillet sur le site du Réseau Laïque Européen

La Fondation des Femmes et le Planning familial s’allient pour le droit à l’IVG

Dans un communiqué du 5 juillet les deux organisations précisent : «  Parce que ces menaces sont réelles, il est essentiel de sanctuariser le droit à l’avortement et à la contraception dans la Constitution comme le réclament les associations des droits des femmes depuis de nombreuses années. Mais il faut également assurer l’accès effectif à ce droit et faciliter l’accès à une information juste permettant de connaître ses droits et les moyens de les exercer. En effet, c’est sur le terrain de l’information qu’agissent les mouvements anti-IVG via des sites qui brouillent les cartes, induisent les internautes en erreur et bloquent l’accès des personnes à leurs droits.

Le Planning familial a fêté ses 50 ans en 2006

Le Planning familial assure depuis sa création la diffusion de l’information de qualité, notamment grâce au numéro vert national « Sexualités, Contraception, IVG » (0800 08 11 11). Pour contribuer à sa mission, il lui est essentiel de développer de nouveaux outils numériques pour répondre aux usages et contrer la diffusion de mauvaises informations.

C’est pourquoi la Fondation des Femmes allouera une dotation exceptionnelle de 200.000 euros au Planning familial pour permettre la création et le lancement d’un tchat pour informer les femmes sur leurs droits concernant la sexualité, la contraception et bien sûr l’avortement. Cette initiative sera financée grâce aux fonds collectés dans le cadre du Gala annuel de la Fondation des Femmes qui a réuni plus de 400 personnes le 4 juillet à Paris et via une collecte exceptionnelle auprès du grand public sensibilisé au droit des femmes et à l’égalité femmes-hommes ».

L’obédience Le Droit Humain planche sur la laïcité et le féminisme

Présent dans plus de 60 pays, Le Droit Humain est la première organisation maçonnique mixte au monde. Amande Pichegru est le Grand Maître National de la Fédération française du Droit Humain. Au sein de cette Fédération, une commission Droits de l'Homme et Laïcité est particulièrement active. Sylvain Zeghni, Conseiller National, a synthétisé dans le cadre de cette commission une étude intitulée « Laïcité et féminisme ».

Cette étude précise notamment : « Le lien entre féminisme et laïcité n’est pas évident, il peut même paraître disjoint. Pourtant, nombre de religions imposent une idéologie patriarcale à leurs fidèles. On ne saurait néanmoins ignorer qu’à travers l’histoire, des mouvements féministes confessionnels ont existé y compris dans les trois religions dites du livre… Si le féminisme est une pensée émancipatrice selon laquelle il n’y a pas de différences entre les sexes, que ce soit du point de vue ontologique, moral ou psychosocial, alors la reconnaissance effective de cette affirmation, suppose la laïcité…

Dessin de Alf

Le courant universaliste, auquel se rattache la commission « Droit de l’Homme et Laïcité » de notre fédération, s’appuie sur le principe de la laïcité tel qu'il est énoncé dans la loi de séparation de l'Église et l'État de 1905 et sur la Déclaration universelle de 1948 dans laquelle la référence à l'égalité des sexes figure parmi les principes du respect des droits de la personne humaine… Le courant différentialiste privilégie quant à lui la catégorie de la « race » et le phénomène du racisme dans l'analyse des conditions de reformulation de la laïcité. Critiquant ce qu’il appelle la fausse neutralité du principe laïque républicain et des politiques féministes dites colonialistes ou ethno centrées, il s’agit de sortir d'une situation de subalterne dans le mouvement social et de ne plus se situer comme seulement victime de la domination masculine. Pour ce courant, la loi portant sur le port de signes religieux à l'école n’est qu'une manière d'ethniciser les problèmes sociaux créés par la discrimination.

C’est justement parce que la laïcité résulte d’un effort pour mettre à distance les traditions, et les assumer seulement dans leur dimension authentiquement culturelle, à l’exclusion de toute norme oppressive, qu’elle peut avoir valeur universelle sans nier pour autant les réalités particulières. L’idéal laïque unit tous les hommes par ce qui les élève au-dessus de tout enfermement. Il n’exige aucun sacrifice des particularismes, mais seulement le minimum de recul qui permet de les vivre comme tels, sans leur être aliéné. Contester une tradition rétrograde, ce n’est pas renier ses racines, mais distinguer les registres d’existence en évitant de confondre la fidélité à une culture et l’asservissement à un pouvoir ».

Texte intégral de l’étude « Laïcité et féminisme ».

Trois articles parmi ceux parus dans la présente édition sur le sujet:

« Unplanned »: film de propagande antiavortement  

Les mouvements antiavortement restent très actifs. La chaine C8 vient de diffuser une de leurs productions : le film « Unplanned ». Décryptage d’une propagande. Article 

La Ligue de l’enseignement et l'égalité entre femmes et hommes, une histoire ancienne 

Dès la fondation de la Ligue de l’enseignement en 1866, ses membres, parfois convaincus, parfois réticents, ont accompagné l’émergence du féminisme. Avec les tensions et les contradictions propres aux républicains progressistes. Un retour sur cette histoire... Article 

La Ligue de l’enseignement Eduquer, chaque jour, à l'égalité entre les femmes et les hommes 

Parce qu’il reste tant à faire en la matière, l’égalité entre les femmes et les hommes est un combat à mener au quotidien. À la Ligue de l’enseignement, ce combat passe par l’éducation. En cette journée internationale dédiée aux droits des femmes, retour sur quelques actions conduites par la Ligue et ses fédérations. Article 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe