Hommage à Samuel Paty

De la construction de l’esprit critique

Voici l'éditorial de la Lettre électronique hebdomadaire de la Ligue de l'enseignement du 14 octobre:

Photo Ville de Conflans-Saint-Honorine. Samuel Paty enseignait au collège du Bois-d'Aulne. Photo Ville de Conflans-Saint-Honorine. Samuel Paty enseignait au collège du Bois-d'Aulne.
Demain, il sera rendu hommage à l’enseignant Samuel Paty dont l’assassinat a plongé, chacune et chacun d’entre nous, dans une stupeur quasi indicible. Pourtant, c’est bien par les mots et par les actes que se construit la laïcité, principe actif de la République. Comme le font, entre autres, les ligueuses et ligueurs auprès de plus d’un million de jeunes par an, ainsi que rappelé récemment à la Cour des comptes en charge d’une enquête sur la politique publique de formation à la citoyenneté.À l’instar des enseignants, les acteurs de l’éducation populaire éprouvent quotidiennement combien cette formation à la citoyenneté doit être multiforme. Elle ne se limite pas à la transmission de connaissances civiques ou juridiques mais suppose de favoriser un agir citoyen à tous les âges, sachant qu’il n’est jamais trop tôt comme le détaille un récent livre blanc des Juniors Associations. Elle n’est pas circonscrite aux seules enceintes scolaires mais se déploie aussi dans les classes de découvertes, les accueils de loisirs, les activités artistiques, sportives et solidaires, dans les associations ou les MJC, comme celle de Provence qui accueillera la semaine prochaine le Festival des clics et des livres à l’initiative de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône. Elle ne peut être réduite à un nouveau catéchisme normé par décret ministériel mais s’éprouve aussi dans les débats contradictoires, au risque d’une confiscation bien peu républicaine et démocratique.

A ce propos, vient de paraître en bande dessinée Une histoire populaire de la France à partir de l’ouvrage éponyme de l’historien Gérard Noiriel, invité il y a quelques mois de nos rencontres laïques. On y découvrira, en images et en bulles, nos siècles d’histoire nationale. Mais vu par celles et ceux qui, comme Erasme Gerber à la tête des « rustauds » alsaciens, les esclaves marrons ou encore l’enseignante anarchiste Louise Michel, ont façonné dans la révolte et les luttes, ce que citoyen veut dire.

Cet éditorial réaffirme avec force le principe républicain fondamental qu'est la liberté d'expression, la nécessité d'une transmission émancipatrice du principe laïque, la nécessité d'une éducation populaire forte. 

Dès le lendemain de l'assassinat de Samuel Paty, la Ligue de l'enseignement s'exprime avec résolution dans un communiqué: 

affiche-cest-quoi-la-libeerte-dexpression
Bouleversée par l’attentat effroyable dont a été victime un enseignant, la Ligue de l’enseignement  dénonce un acte barbare islamiste qui nous touche toutes et tous. Les militantes et les militants de la Ligue de l’enseignement partagent la douleur de la famille de ce professeur, de ses proches et de ses collègues. Cet enseignant faisait son métier en transmettant à ses élèves les valeurs de la République, à travers la formation d’un esprit critique et la compréhension de ce qu’est la liberté d’expression. Personne ne peut contester et encore moins refuser un enseignement partie intégrante des programmes de l’école de la République. C’est la nation toute entière qui doit apporter sa solidarité à l’ensemble de la communauté enseignante pour que de tels actes ne puissent pas se reproduire.

Le même jour la Ligue de l'enseignement co-signe au sein du Comité National d'Action Laïque un communiqué "L’École laïque frappée en plein cœur". Le 21 octobre elle fait partie des 27 organisations laïques qui ont rédigé le texte "Face à l'obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle". Egalement le 21 octobre, le magazine "Le Point" publie  un Hors-série dédié à Samuel Paty, professeur mort pour la liberté. Jean-Paul Delahaye, alors administrateur de la Ligue de l'enseignement en charge de la laïcité, explique comment nous pouvons expliquer la liberté d'expression aux enfants et aux jeunes.JP Delahaye Enseigner la liberté d'expression (pdf, 1.1 MB). La Ligue, les Editions Milan et la MAIF créent une affiche pédagogique destinée aux jeunes "C'est quoi la liberté d'expression ? (pdf, 83.5 kB)". Il n'y a pas de liberté de conscience sans liberté d'expression: la Ligue de l'enseignement s'investit fortement sur ce thème. Avec des Rencontres laïques filmées et de nombreux articles et recensions d'ouvrages dans la présente édition. 

Une autre édition de la Ligue de l'enseignement sur Médiapart:

cercles-condorcet-cmjn-couleur
Les Cercles Condorcet accompagnent la vie intellectuelle et militante des fédérations départementales de la Ligue de l'enseignement, grand mouvement d'éducation populaire laïque. Une cinquante de Cercles rassemblent environ 2.000 personnes. 
Ils animent une édition sur Médiapart Ne manquez pas de la consulter !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.