"Les mystères du Cambria" de Guillaume Lefebvre

Nouvelle mission pour le capitaine Armand Verrotier : reprendre la barre du Cambria, théâtre d'une mutinerie barbare. Pour comprendre l'horreur, Armand accepte d'aider la lunatique Camille de la Richardais, en charge de l'enquête. Alors qu'il met le cap vers la Suède, le marin est victime de plusieurs sabotages dont le dernier provoque sa mise à pied. À qui profite son renvoi ? -------------------

les-mysteres-du-cambria

 

Ah, la mer…..parfois amère ….

On ne parle pas bien que de ce qu’on connaît…. Guillaume Lefebvre est capitaine de première classe de navigation maritime et tous les romans qu’il a écrits se déroulent dans ce domaine. Son personnage fétiche est Armand Verrotier, un capitaine au long cours, qui vit en bord de mer lorsqu’il n’est pas sur un bateau. Célibataire mais pas du tout contre une petite (ou plus si affinités) aventure et plutôt, disons, charmeur ou prêt à se laisser charmer lorsqu’une jolie femme passe à proximité…. Comme il est curieux, il observe et lorsqu’il y a près de lui, des événements sortants de l’ordinaire , il fait tout pour comprendre et se retrouve à mener l’enquête….

Cette fois-ci, c’est sur le Cambria, un cargo chimiquier qui est au mouillage au Havre que quelque chose cloche. Lorsqu’on lui donne l’ordre de rentrer au port, personne ne répond, ni ne bouge…. Bizarre…. Mutinerie, attaque ? Pas le temps de se poser des questions. Il faut agir, d’autant plus que l’endroit semble vide…. Armand Verrotier est appelé à la rescousse pour prendre le commandement. Parallèlement, une équipe (qu’il ne choisit pas) est constituée pour naviguer avec lui en direction de la Suède. Avant de partir, il faut, bien entendu, laisser le chargement, et là, ça se complique… Notre homme fait des découvertes surprenantes, déstabilisantes, …. et forcément, il veut en savoir plus…. 
Sa route va croiser celles de deux (jolies) femmes : 
Camille de la Richardais qui est chargée de l’enquête concernant le Cambria et qui a du caractère …. En plus, elle sent bien que le bel Armand a des éléments en main qui pourraient l’aider mais leurs rapports sont plutôt en dents de scie et ni l’un, ni l’autre ne veut céder ….. Chacun ayant l’impression d’être utilisé par l’autre …… 
Et Valériane Neige, une aguicheuse (mon Dieu, que les hommes succombent vite ;-) qui semble capable d’apporter quelques éclaircissements à cette affaire…..mais qui n’est pas nette (ça, c’est mon intuition féminine qui le ressent ainsi)….

Armand finira par prendre la mer et … la quiétude ne sera pas de mise pour ce trajet… Entre sabotages, fausses informations, il va être dans une situation plus que délicate à gérer… D’autant plus que des individus louches vont tourner autour de lui …. Difficile pour lui d’agir avec discernement quand tous les voyants le mettent en tort…. L’intrigue va nous entraîner dans des coins que connaît bien notre marin-écrivain. L’essentiel des actions se passera à bord (sans doute parce que c’est plus « visuel « pour lui lorsqu’il nous les décrit) mais également dans la belle ville d’Anvers…

On entre dès les premières pages au cœur de l ‘histoire et de tout ce qui constitue la marine marchande…. Le milieu n’est pas toujours aussi « propre » qu’il le fait croire, les affréteurs ont parfois des façons de faire à la limite de la légalité …. 

L’écriture de Guillaume Lefebvre est fluide, plaisante, vivante. Le vocabulaire est le plus souvent très ciblé et précis permettant au lecteur de connaître les vrais termes de marime, d’imaginer la vie à bord et de réaliser que c’est « un autre monde »…. Le style est vif avec suffisamment de rebondissements pour que la lecture s’enchaîne sans temps mort. Les protagonistes sont présentés en quelques mots et il m’a en fallu très peu pour être exaspérée par cette Valériane que j’aurais volontiers gifler (et pourtant, je ne suis pas violente) …..

J’ai beaucoup apprécié cette lecture, parce que les lieux évoqués me « parlent », parce qu’Armand est un homme bien (même s’il est de temps à autre un peu naïf, ah si je pouvais lui parler…je lui dirai…. ;-) et parce que, sous couvert d’un livre romancé, l’auteur nous met la puce à l’oreille sur plusieurs sujets importants….

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.