W Cassiopée
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Le coin des polars

Suivi par 207 abonnés

Billet de blog 31 août 2021

Tu mens ? Tu meurs ! de James Patterson & Candice Fox (Liar Liar)

Une inspectrice de police en cavale ? Harriet Blue n'a eu d'autre choix depuis qu'elle a appris la mort en prison de son frère Sam, accusé à tort d'avoir tué trois étudiantes. Son idée fixe : retrouver Regan Banks, le véritable meurtrier des jeunes femmes. Et elle ne laissera à personne le soin de l'abattre...

W Cassiopée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tome trois des aventures de Harriet Blue, ce livre peut être lu de façon indépendante. La preuve, je n’ai pas lu les deux premiers et j’ignorais leur existence…

Harriet Blue est une jeune femme atypique, inspectrice de police. Après une enfance difficile, elle a trouvé sa voie dans ce métier. Elle a soif de justice et c’est ce qui l’anime au quotidien mais…oui il y a un mais…. Lorsque les choses ne vont pas assez vite, elle a tendance à agir toute seule, à prendre des décisions sans consulter ses chefs et à vouloir régler les problèmes directement.

Son frère Sam vient de mourir. Il a été accusé à tort d’avoir tué trois jeunes femmes. Elle sait qu’il n’en est rien et elle veut le venger. Elle a appris que Regan Banks était le véritable assassin. Il est introuvable et les recherches n’aboutissent pas. Harriet n’a qu’une solution : prendre les choses en main en faisant cavalier seul, hors des limites de son boulot pour être totalement libre et indépendante. Elle disparaît donc, volontairement, des radars officiels, prend un nouveau téléphone, vole des voitures, vit comme une fugitive, et en se cachant, en louvoyant, essaie de coincer Banks.

Le lecteur va donc assister à ce jeu du chat et de la souris. C’est très visuel et on pourrait aisément en faire une série, un téléfilm. Il y a de l’action, du suspense, des rebondissements. James Patterson, aidé ( ?) par Candice Fox a un style très efficace (merci à son fidèle traducteur qui trouve les mots, le tempo, pour que le récit soit captivant et addictif). On ne s’ennuie pas une seconde. Bien sûr, quelques « ficelles » sont prévisibles, comme souvent dans ce style de recueil. Mais j’ai malgré tout été surprise, notamment par le lien que Banks veut créer avec Harriet et la manière qu’il utilise pour le faire, voulant la détruire, l’envoûter également, sans doute parce qu’il a le besoin de la dominer et de la faire « sienne » dans ses pensées et peut-être plus. C’est plutôt bien vu pour l’aspect psychologique.

Il y a une centaine de chapitres, assez courts, ce qui maintient un rythme endiablé, avec des cliffhangers réguliers pour qu’on n’ait qu’une envie : lire la suite (même la fin du livre laissera cette impression). Alors forcément, on devient vite « accro » et on dévore les pages.

Harriet traque un homme mais elle est elle-même rapidement traquée. Pourquoi ? Parce qu’elle est hors la loi. Un de ses nouveaux supérieurs entend bien l’arrêter, l’emprisonner pour faute professionnelle. Quelques-uns la soutiennent mais est-ce suffisant ? Ce n’est jamais simple de se cacher, de fuir, d’être en marge. On prend le risque d’être trahi, d’avoir affaire à des menteurs, des manipulateurs, d’autres peuvent faire courir des rumeurs sur vous et vous ne pouvez pas vous défendre sans vous mettre à nu, vous dévoiler.

J’ai beaucoup aimé cette histoire sans temps mort, menée tambour battant. Harriet avec ses forces et ses fragilités, est attachante. Elle est quand même assez torturée, elle se pose beaucoup de questions. Je n’ai qu’un souhait pour elle : qu’elle trouve la paix.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro