«Tapages Nocturnes», un nouveau roman feuilleton sur Mediapart

Manifestations nocturnes silencieuses organisées via les réseaux sociaux: cette idée a germé début 2009, dans l'esprit d'Alain Le Gouguec, journaliste de France Inter. Il a décidé d'en faire un des thèmes de son premier roman, Tapages Nocturnes, publié jour après jour sur Mediapart.

Alain le gouguec4 © Mediapart
Manifestations nocturnes silencieuses organisées via les réseaux sociaux: cette idée a germé début 2009, dans l'esprit d'Alain Le Gouguec, journaliste de France Inter. Il a décidé d'en faire un des thèmes de son premier roman, Tapages Nocturnes, publié jour après jour sur Mediapart. Une vision autoréalisatrice, car les mouvements citoyens ont porté l'année 2011, des révolutions arabes en passant par le mouvement des indignés. Le Time Magazine a d'ailleurs élu le manifestant, homme de l'année 2011 .

Le roman d'Alain Le Gouguec débute par une manifestation silencieuse. Les agents de police qui interviennent, surpris, commettent une bavure qui va créer le "buzz" dans les médias, obligeant le gouvernement français à réagir. Une enquête est lancée pour traquer ces révolutionnaires de l'ère numérique. Le lecteur suit ce chassé-croisé, côtoyant une galerie de personnages qui ne volent jamais la vedette au héros principal de ce roman fictif: les mouvements sociaux réinventés.

Si ce récit reste avant tout une fiction, ces personnages évoquent irrémédiablement certaines figures du monde politique, comme ce président «agité», etc.

Alain Le Gouguec souhaitait que son livre paraisse avant la présidentielle. Ce sera chose faite sur Mediapart, qui met ainsi en ligne sa deuxième fiction, après «Le roman du réseau» cet été. Rendez-vous demain pour le premier épisode de Tapages Nocturnes qui est, en quelque sorte, le roman des indignés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.