600 milliards de fraudes fiscales, encouragées par LREM !

Quand Le Régime d'Emanuel Macron (LREM) est reconnu comme le régime des riches, ce n’est pas seulement pour avoir supprimé l’ISF et baisser la fiscalité des plus riches, c’est aussi pour favoriser la tricherie dans tous les domaines. De concert avec le RN, l’insécurité et les immigres seraient la cause de tous nos malheurs. Les chômeurs, les retraités, les services publics doivent payer !

« 600 milliards d’euros : c’est la somme astronomique qui se cache depuis des décennies dans les paradis fiscaux, soit près de 10 % du patrimoine des Français. Comment cette évasion fiscale massive a-t-elle été rendue possible ? Et pourquoi l’évasion de ce patrimoine fait-elle l’objet d’une telle omerta judiciaire, alors que les institutions de contrôle, la police, la justice, la douane, les services de renseignements, etc. en possèdent l’essentiel des preuves ? Quand on connaît la situation des comptes publics de la France, la question mérite d’être posée… »

C’est ainsi qu’est présenté le dernier livre d’Antoine Peillon « Ces 600 milliards qui manquent à la France »

À l’heure ou Le Régime D’Emmanuel Macron (LREM) baisse les allocations chômage de 17 % en moyenne, que ce même régime LREM veut imposer sa réforme des retraites, que ces deux réformes sont imposées contre l’avis unanime des syndicats, il propose une loi qui va entraver l’action de la justice en matière d’évasion fiscale.

__________

Quand ce régime macronien est reconnu comme le régime des riches, ce n’est pas seulement pour avoir supprimé l’ISF et baisser la fiscalité des plus riches, c’est aussi pour favoriser la tricherie dans tous les domaines.

__________

Tout est entrepris en ce sens. Imposer le secret des affaires, entraver le travail des journalistes d’investigation, empêcher le Parquet National Financier de travailler (ICI), et aujourd’hui, c’est le ministre de la Justice qui veut protéger la corruption et la fraude fiscale par la loi ! (lire ICI « Corruption et fraude fiscale : les vices cachés de la loi Dupond-Moretti »)

Court extrait ;

« Même ministre, Éric Dupond-Moretti n’a pas ménagé sa peine pour poursuivre depuis la Place Vendôme sa croisade contre la lutte anticorruption, allant jusqu’à tenter d’affaiblir par des biais disciplinaires le Parquet national financier (PNF) à la veille de l’ouverture du procès « Bismuth », au cours duquel ont été jugés – et condamnés – l’ancien président Nicolas Sarkozy et son avocat Me Thierry Herzog, l’un des meilleurs amis du ministre […] Ces attaques ministérielles contre des membres du PNF, mais aussi contre un juge financier de Monaco avec lequel il a été conflit quand il était encore avocat, valent au garde des Sceaux d’être actuellement visé par une enquête de la Cour de justice de la République (CJR) pour prise illégale d’intérêts. »

Et donc, ce même ministre veut aujourd’hui protéger les avocats qui organisent la fraude avec le soutien du Gouvernement et donc du Président Macron.

600 milliards de fraude, et le gouvernement s’en prend aux chômeurs, aux retraités, aux salariés en favorisant le monde de la finance. En pleine crise sanitaire, les entreprises vont verser 51 milliards d’euros à leurs actionnaires, l’équivalent d’un million d’emplois pendant un an, mais surtout, une somme supérieure aux bénéfices des entreprises ! (ICI)

Pendant ce temps, les médias du pouvoir nous abreuvent d’insécurité, d’immigration en faisant croire que ce sont les préoccupations essentielles des Français.

__________

Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt !

Quand un grand reporter montre 600 milliards de fraudes fiscales, LREM et le RN regardent l’insécurité et l’immigration.

__________

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.