L’absurde CICE : 36 milliards pour 100 000 emplois !

Je prends ma calculette et je trouve : 360 000 euros pour un emploi sauvé ! "Rappelons que sans le CICE, la France aurait économisé entre 2013 et 2019 plus de 100 milliards d’euros, soit 1,6 fois le déficit public de la France en 2017". En même temps la France bat les records de versement de dividendes aux actionnaires !

Si l’on prend le coût moyen d’un emploi en France, toutes charges comprises, on dépasse légèrement les 40 000 euros. Les 36 milliards d’euros versés aux entreprises auraient dû créer 900 000 emplois au salaire moyen et représentent 1 800 000 emplois au SMIC toutes charges comprises !

L’article de médiapart , « CICE: une évaluation biaisée »[1], commente la publication de l’avis du comité de suivi du Crédit d’Impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE)

 

En 5 phrases édifiantes :

« Rappelons que sans le CICE, la France aurait économisé entre 2013 et 2019 plus de 100 milliards d’euros, soit 1,6 fois le déficit public de la France en 2017 et plus de 4 % de son stock de dette publique selon la comptabilité de Maastricht.. »

« Il y a là une forme de manipulation du débat public qui bloque toute remise en cause de la valeur du CICE. Pourtant, le coût astronomique de cette mesure au regard de ses résultats mériterait un questionnement public ».

« Alors que les dividendes devraient encore atteindre un niveau record [2]malgré cette défiscalisation, on est en droit de se demander si ces évaluations seront sincères et capables de faire évoluer les décisions prises.»

« Le biais du comité de suivi amène également des doutes sur les nouvelles attentes affichées pour la baisse de cotisations qui remplacera le CICE dès le 1erjanvier prochain. On attend encore 100 000 emplois supplémentaires créés d’ici 2022, ce qui est fort coûteux et, encore une fois, fort douteux. Les politiques de subventions publiques à la baisse du coût du travail semblent en réalité incapables de changer la donne économique du pays. »

« Les décisionnaires semblent incapables d’accepter une telle conclusion. Ils entendent donc persister avec les mêmes recettes, quitte à biaiser un peu les résultats des expertises…»

 

Faut-il commenter ?

 ____________________________________________

[1] 9 OCTOBRE 2018 PAR ROMARIC GODIN

[2] Tout semble aller pour les entreprises françaises. La France a distribué 50,9 milliards de dollars de dividendes (environ 44 milliards d'euros) au cours du deuxième trimestre, un montant en progression de 23,6% sur un an. C'est du jamais vu sur le sol français. Une hausse quasiment deux fois plus importante que celle observée au niveau mondial (12,9%).  (article de la Tribune : Versement de dividendes : la France enregistre un nouveau record ) – Par Estelle Nguyen | 21/08/2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.