De Arnault, ou de Pinault, qui a la plus grosse ?

Les sots de l’histoire sont au rendez-vous de l’indécence. Bernard Arnault, un PDG de luxe, détiendrait 200 filiales dans des paradis fiscaux. François-Henri Pinault, autre PDG de luxe, aurait soustrait aux fisc 2,5 milliards d’Euros d’impôts ! L’un donnera 200 millions pour la reconstruction de Notre Dame. L’autre se contente de 100 millions ! Roger gardera ses 50 euros sur son compte !

Roger est catholique non pratiquant. Lorsqu’il a vu les images de Notre Dame en feu il fut ému aux larmes. Il connaissait l’histoire de ce monument, de cette Dame dont la construction s'est étalée de 1163 à 1345. 182 ans pour réaliser un chef d’œuvre de l’art gothique ! Un monument qui fait l’admiration du monde entier.

Mais Roger n’est pas que catholique non pratiquant. Il est aussi menuisier charpentier. Il mesure la sueur des hommes qui a permis l’édifice de cette construction dans des conditions de quasi esclavage imposées par le richissime clergé du Moyen Age ! Ces hommes d’art ont sculpté les pierres, taillé les charpentes, les ardoises, modelé le plomb et le cuivre. Un savoir-faire exceptionnel qui, au-delà de l’intelligence des mains de ces compagnons, a fait l’admiration non seulement des gens de métier mais aussi l’extase des croyants et des badauds.

Alors, quand notre Dame brule, c’est la transpiration des hommes qui s’évaporent et de nouvelles larmes qui coulent.

Roger, qui se trouve maintenant à la retraite, avec son gilet jaune, se met devant son clavier pour verser un don via internet. Il regarde son compte. Nous sommes le 17 du mois. Le loyer est payé ainsi que toutes les factures. Il lui reste 200 euros. Pas grave ! C’est pour Notre Dame ! Mais, lorsque son écran s’allume, il découvre la course à l’échalotte des plus grandes fortunes de France ! 200 millions par ici, 100 millions par-là. En 3 jours 500 millions sont récoltés. C’est à celui qui publiera la plus grosse somme.

Après l’incandescence c’est l’indécence ! Il ne manquait plus que l’expression pathétique de leur porte-parole, de ce Président de la République qui confond l’art des ouvriers bâtisseurs avec la rapidité des cupides prédateurs. Ils doivent des milliards à l’Etat et passent pour des bienfaiteurs !

Roger, ce gars qui fait partie des gens qui ne sont rien, éteint son écran d’ordinateur et se dit que ses 50 euros seront plus utiles pour finir sa fin de mois.

 

____________________

Liens utiles:

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.